Retour vers Intro
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
 

Vallée d'Ihlara ...

 

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Guide
Turquie
Carte - Map
Photos
Cappadoce

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Réveil 6h45 pour ne pas arriver trop tard à la vallée d'Ihlara.        
cappadoce carte map cappadocia Il faut compter 2h00 de voiture pour arriver au village d'Ihlara, point de départ habituel de la visite de la Vallée d'Ihlara.

La plupart du temps, on démarre depuis le sud pour remonter sur Belisirma et finir éventuellement à Selime.
   

 

 

 

 

 

Vallée d'Ihlara
Vallée d'Ihlara

 
Ihlara valley map plan carte trekking walking

Voici la carte officielle de Ihlara Vadisi ou Ihlara Valley que l'on trouve à l'entrée. Nous allons démarrer du point n°10 ( You are here ... logique, non ? ) et nous sortirons à Belisirma.
On voit bien qu'après Belisirma, il y a très peu d'églises jusqu'à Selime.
   

 

 

Sumbullu Kilise
Entrée d'une église d'Ihlara, Sumbullu Kilise.

 
Sur cette carte, notre point de départ est identifiable par "Escalier" car il faut descendre dans cette vallée très escarpée.

Pourquoi nous sommes descendus à ce niveau et pas plus prés de Ihlara afin de voir plus d'églises ?
- Bonne question !

En fait en arrivant, j'ai suivi des panneaux et j'ai plutôt suivi ceux qui nous amenaient à cette entrée pour une raison que j'ignore.
Tu vois qu'on part sur des bases super réfléchies et incontournables ....
   

 

 

 

Ihlara Valley
Ihlara Valley

 
Ticket Ihlara 10h00 : Entrée payante à 10 TL par personne.

Garde bien ce ticket et ne le paume pas car il te sera redemandé pour visiter le monastère de Selime tout à l'heure.
Sinon, on repaye 10 TL !
   

 

 
Tout débute avec la descente par l'escalier de plusieurs centaines de marches pour atteindre la petite rivière.
       
La vallée d'Ihlara a été un refuge pour des milliers de chrétiens qui ont fui les Arabes depuis la Syrie, la Palestine ou la Mésopotamie à partir du 7ème siècle.        
Vallée Ihlara 1ère église juste en bas des escaliers, Agacalti Kilesesi ou église Daniel Pantonassa ou église sous l'arbre.
Ces fresques datent du 10ème siècle avec l'Ascension représentée sur cette coupole.
   
Agacalti Kilesesi
 
Nous resterons sur le côté gauche de la vallée, là où il y a les plus d'églises et on ne peut pas traverser partout.
Les ponts sont sur les cartes.
D'ailleurs une solution consiste à faire l'aller d'un côté et revenir par l'autre pour ne pas se répéter.
       
Sumbullu Kilise Sümbüllü Kilise ou église aux Jacinthes. Elle est taillée dans la roche au milieu de la falaise.
       
église aux jacinthes ihlara vallée Ancien monastère sur 2 niveaux, il reste encore l'autel.
Malgré la chaleur, la rivière apporte un peu de fraîcheur et une partie du chemin se trouve même à l'ombre.
On aurait envie de plonger !!!
     
Nous voici au N°13 sur la carte officielle avec un endroit très bien aménagé pour prendre un verre le long de la rivière, voire au-dessus !
    Vallée d'Ihlara  
Ça fait même bizarre, on se croirait dans un club Med tout d'un coup.
Y'a pas un chat à cette heure ( comme d'hab en fait .... ) et on démarre à peine.
       
Là, il va falloir se prendre un peu plus de 100 marches donc à savoir avant de commencer à cracher tes poumons.
C'est l'église St-Georges ou Kirk Dam Alti Kilesesi.
   

 

église st georges ihlara belisirma
Eglise St-Georges d'Ihlara

 
Eglise ST Georges vallée d'ihlara

Contrairement à ce qu'écrit le MIchelin, aucune escalade dans les rochers, on y arrive sans souci par un escalier. Encore un qui n'a pas du y aller depuis 1968 !
Malgré une grotte ouverte aux 4 vents, en haut d'une falaise ... les couleurs sont encore assez vives et les dessins explicites.
   

 


Kirkdam altesi kilesesi de Belisirma

 
A gauche de St-Georges, on note le personnage habillé en arabe, ce qui ne veut pas dire que c'en soit un.
On pense aussi que cela peut correspondre à l'arrivée des musulmans et que certains chrétiens commençaient à adopter le mode de vie ... sans encore se convertir à l'Islam.
       

11h30 : Et nous voici donc à Belisirma et globalement, pratiquement plus d'églises avant d'arriver à Selime, la fin de la vallée d'Ihalra.
C'est là qu'on doit choisir son camp et étudier les différentes options, selon l'horaire, la vitesse du vent et l'âge de ta concierge.

On peut continuer pour encore 7 kms, un peu à vide, vers Selime.
On peut revenir en arrière mais par l'autre rive et moins d'églises.
Dans tous les cas, même si nous n'avons pas été plus loin, Belisirma propose un peu le même genre de restau sur pilotis comme nous avons croisé tout à l'heure.

Nous sortons donc au niveau du parking indiqué sur la carte. Il y a un minibus qui attend un groupe parti derrière nous sans doute.
Et surtout, celui qu'on espèrait tant, notre sauveur, le messie du randonneur, l'ange Gabriel de la feignasse .... : un taxi !

Le gars est en train de récupérer des pavés auto-bloquants non utilisés à l'époque pour faire les bordures de son jardin.
Tu vois qu'on est à un degré d'intimité assez fort en moins de 5mn.
Et surtout, le chauffeur met le compteur sans profiter de son exclusivité.
Alors que j'avais envisagé l'éventualité de faire du stop le long de la route pour revenir au point de départ .... on déchante rapidement quand on voit les 2 kms de côte qu'il aurait fallu remonter pour rejoindre la nationale.
Mauricette m'aurait cloué sur place !

Finalement, il faut un peu moins de 20mn pour retrouver notre voiture et cela nous coûtera 35 TL soit 10€ environ.

12h00 : Pas moins de 2 minibus déchargent du japonais tout frétillant pour démarrer la randonnée.
Toujours ces horaires à la c.. des agences pour marcher à la plus mauvaise heure.
Eux, c'est sûr, vont manger le menu touristique typique au restau croisé ce matin. Ça fera de belles photos pour les collégues de bureau !

Pour nous, direction Selime pour visiter la cathédrale ou monastère selon les appellations.
Sur le Routard, une seule adresse, le Catlak restaurant le long de la rivière. C'est 500m avant la cathédrale de Selime et tu verras le mec te faire de grands gestes pour arrêter toutes les voitures !

       
On ne va pas se plaindre. C'est sympa, bucolique, frais et original ... et on est les seuls clients ( la routine ... )
   
Trempage de pieds !
 
Pas de menu, il liste ce qu'il a et on se laisse un peu faire sur les choix mais bon, sa proposition fait envie : Salade de crudités + fromage blanc, truite grillée en plat. Je fais livrer 500ml de bière en express et Mauricette prend son Ayran habituel.
On nous sert de la pastèque gratuite pour le dessert avant 2 cafés.
L'addition arrive à 70 TL.
-
       

       
Monastère de Selime ( Kale )        

13h30 : Nous aurions peut-être du visiter dès notre arrivée car maintenant le soleil tape un max vers 36° au plus chaud de la journée.
Et en plus, nous sommes avec 2 minibus de touristes, turc et italien.
C'est ici qu'il va falloir retrouver ton ticket de la Vallée d'Ihlara, sinon tu repayes 10 TL par personne.

Ce monastère de Selime, surnommé cathédrale à cause de sa taille imposante est creusé à flanc de colline au 6ème siècle.

Kale cathedrale de Selime

On y retrouve les églises et chapelles ainsi que les dépendances comme le réfectoire, les entrepôts à grain ou à vin.
Et oui, ça picole sec les moines coincés dans la montagne !
-
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Entrepôt à grain du monastère de Selime

 
monastère selime selime cathedral
   

 

église de Selime
Entrée de l'église de Selime

 
cathedrale selime Les quelques peintures qui subsistent sont très passées par contre.
       
kale selime
       
Selime cappadoce Le village à côté donne quelques vues sur d'autres cônes creusés dans la roche
     
Il fait trop chaud pour grimper à la petite église Ste-Marie indiquée sur un panneau mais ensuite plus rien.
C'est pas le moment de se lancer dans de l'escalade pour un gros trou.

On va te raconter qu'un épisode de Star Wars a été tourné ici mais c'est complétement bidon. J'ai rien trouvé de tel sur Internet et franchement, le site est minuscule donc je vois une équipe de Hollywood débarquer ici pour 3 cônes !
Y'aurait largement de quoi faire beaucoup mieux sur Göreme sinon.
       
En repartant, il y a même un hôtel qui se vante d'avoir la vue sur les décors de Star Wars !!!
Quand tu regardes, tu vois Georges Lucas faire 10.000 bornes pour ce petit bout de falaise ?
       
Tiens, pour ceux qui se demandent comment on fait du tapis ancien pour pas cher !!!
Encore 2 ou 3 mois au soleil + la pluie et il fera bonne figure dans le bazar d'Istanbul ou à Göreme.
       

       
Ville souterraine de Kaymakli        
Sur la route du retour, nous avions le choix entre plusieurs villes souterraines comme Gaziemir, Güzelyurt, Derinkuyu ou Kaymakli ... et nous prenons cette dernière.
Michelin dit qu'elle est plus petite que Derinkuyu et Le Routard, que c'est la + grande de Cappadoce.
Super les gars !!!
       
derinkuyu carte plan map Pour illustrer, voici le plan de Derinkuyu avec ses différentes entrées, ses 10 niveaux et ses cheminées d'aération, indispensables quand il faut faire respirer jusqu'à 10.000 personnes.
    kaymakli cappadoce
Meule en pierre
 
Durant la période chrétienne, et à partir du 6ème siècle, des envahisseurs musulmans tentent d'envahir la Turquie depuis l'Est.
Pas de manière continue mais souvent par des incursions régulières tous les ans.
Donc, il faut aussi comprendre que les gens n'habitaient pas ces villes toute l'année. C'était une sorte de château fort inversé !
On pouvait y stocker de la nourriture, de l'eau, etc ...
Ce qui est surprenant, c'est que tout ceci va disparaître pendant des centaines d'années et qu'on ne retrouvera la 1ère que dans les années 1960 et les autres ensuite.
Une autre, au nord d'Avanos n'a été découverte qu'il y a 10 ans à peine.

Ici par contre, il y a du monde et cela fait partie du programme de tous les groupes en bus. Ici ou à Derinkuyu, les 2 villes étant proches.

16h00 : Pas trop de monde et l'entrée est à 20 TL par personne.
De suite, des guides vont te sauter dessus pour t'accompagner en te prédisant une mort certaine, des heures pour retrouver la sortie et une malédiction divine si tu fais pas marcher le commerce local.

Après avoir balayer les 1ers, un dernier s'accroche comme une teigne et nous suit même dans les couloirs en continuant son cirque et ses palabres.
Bon, mon gars, t'es gentil mais va falloir nous lâcher la grappe car on s'en fout de mourir, on est des déglingos, des Indiana Jones puissance 10 et on imagine déjà le blabla à la c.. qu'on va subir.

Conseil n°1 : Pour pas mourir justement, tu suis les fléches rouges pour descendre et les fléches bleues pour remonter.
Conseil n°2 : Pas la peine de prendre un pull en été, il fait doux dans les couloirs.
Conseil n°3 : Tu suis un groupe discrètement
   
Meule verticale afin de rouler en bloquant l'accès des souterrains.
 
En fait c'est qu'on fait, on suit un couple avec un guide qui cause anglais ... mais on s'emmerde assez vite !
    Kaymakli cappadoce
Des trous, toujours des trous !
 
Ce qui me saoule assez vite, c'est que les couloirs sont creusés pour des nains et qu'on doit se déplacer accroupis.
Je ne plaisante pas, parfois on est à 1m de haut, pas plus.
       
Et pourquoi ? Pour voir des trous et autres cavités en tout genre.
En écoutant le guide, ça donne :
- Ouh la la des trous où on mettait de l'huile
- Ouh la la des trous où on mettait du vin
- Ouh la la des trous où on mettait du blé
- Ouh la la des trous où on faisait du feu
- Ouh la la des trous où ... on s'en fout un maximum à la fin


Au bout de 15-20mn, je suis la 1ère flèche bleue qui passe et on remonte.
Franchement, vu le prix et les contraintes ( groupes, boyaux étroits, etc .. ) ça n'en vaut pas la peine.( Voir une video sur Kaymakli )
On voit de bien plus belles choses dans les églises ou monastères troglodytes, alors qu'ici on se traine d'une salle sans intérêt à une autre par des couloirs vides. Aucune peinture ou sculpture non plus.

Retour à l'hôtel où on glande un peu en attendant que le soleil commence à baisser. En fait, on fait surtout la liste de ce qu'on veut encore faire sur nos derniers jours.
Maintenant qu'on est sur place, c'est plus simple à gérer et éliminer.
-
   

 

 

Kaymakli cappadocia
Oh le joli trou !

 

       
Piton d'Uchisar ( Kale ) ...        
Avant d'aller au restau, on va toujours à un endroit qui nous semble intéressant au coucher du soleil et comme nous ne sommes pas loin, on prend la voiture ( c'est dans ces cas là que c'est super utile ) pour remonter vers le piton rocheux ou Kale d'Uchisar qui nous surplombe.
Autant dire qu'à pied, depuis notre hôtel, ça fait une jolie grimpette, je t'assure !
Il faut donc prendre la route qui descend, faire le tour d'Uchisar et remonter ensuite. Le truc simple quoi.
D'habitude, lorsqu'on revenait sur Uchisar, nous revenions par une autre route et là, nous découvrons qu'il y a une superbe vue depuis ce côté.
       
Pour se repérer, c'est assez simple, il y a une dizaine de boutiques de souvenirs dans le virage, face à la vue sur le piton d'Uchisar et d'un ensemble de cônes, autrefois habités.
    Piton Uchisar
Vue sur le piton d'Uchisar
 

Mais c'est surtout en repartant que 200m plus loin, un petit parking donne accès à un chemin sur une crête avec une magnifique vue sur un ensemble de drapés qui s'éclairent au soleil couchant.

Uchisar Cappadoce

Dans la journée, ce serait banal mais, comme toujours, la lumière en fait un superbe spectacle.

Cappadocia Uchisar

Pour le coup, nous prenons la décision de revenir un autre soir ... mais pour descendre un peu plus tôt dans ce petit vallon.
Des fois, tu t'em.... à aller dans des endroits inaccessibles alors que là, à 100m d'une route, on a une vue incroyable.

Comme indiqué sur la plan ci-dessus, nous continuons à monter avec la voiture, puis tu prends la 1ère rue à gauche en arrivant dans Uchisar et tu longes le bord pour arriver au Kale.

19h45 : Toutes les boutiques sont fermées donc t'es tranquille et rien pour te boucher la vue.

Kale Uchisar

Ce piton ou Kale d'Uchisar peut se visiter mais on ne voit pas trop l'intérêt.
On a la vue et des trous, on en a assez vu pour la journée !

   

 

 

 

 

 

Uchisar
Uchisar

 

 

 

Cappadoce Uchisar
Une vue splendide à 2 pas de la route

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Kale Uchisar

 


Anciens cônes habités

 
Kale Uchisar Un tunnel permettait aux villageois de se ravitailler ou de s'échapper depuis cette citadelle naturelle.
       
D'ici, on a une vue sur tout Göreme, les vallées rose et rouge ainsi que toutes les vallées aux alentours.
       
Les 2 guides le donnent comme une des meilleures adresses du coin, c'est le restaurant Orient à Göreme.
Il est à la sortie du village, sur la route d'Uchisar justement.
Oh lalala, grosse surprise, il y a 5 tables occupées sur la terrasse.
On n'a jamais vu autant de monde d'un coup !
Ça doit être super alors ?
Effectivement, ça sent le restaurant chic mais pas trop, avec carte variée, des dizaines de vins de la région et des serveurs en chemise blanche.
       
Photo extraite de leur site pour montrer la terrasse.
On commande du hommous, des raviolis turcs et des abricots confits en dessert. De la pastèque nous sera offerte pour rafraîchir tout ça !
       

C'était bon, avec un service pro et à 68 TL ( 23€ ) pour 2 avec les boissons, c'est même pas plus cher qu'ailleurs alors qu'on est largement un cran au-dessus.

 

       
On va s'envoyer en l'air ... en montgolfière ....
       
         

Vallée de l'Amour - Open Air Museum | Vallée des Pigeons - Zelve | Vallée Rouge et Rose - Avanos |
Vallée d'Ilhara - Selime - Ville souterraine | Montgolfière - Cavusin - Ürgüp | Mustaphapasa - Vallée de Soganli |
Ortahisar - Ibrahimpasa - Sari Han