Retour vers Intro  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
 

Vallée des Pigeons - Uchisar

 

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Guide
Turquie
Carte - Map
Photos
Cappadoce

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Mine de rien, c'est notre dernier jour. Nous partons demain matin et il nous reste peu à voir au final.
Nous aurions pu faire d'autres randonnées sur des vallées aux alentours mais la chaleur est vraiment un frein après 10h00.
D'autre part, les paysages ne sont pas tous aussi fantastiques que ceux que nous avons déjà vu.
Dans d'autres circonstances, cela aurait agréable ne serait-ce que pour simplement marcher mais à cette période, les efforts doivent être vraiment en contrepartie d'un truc exceptionnel ... et on a vu les plus belles parties.

6h45 : Réveil et par la fenêtre, le ciel est un peu voilé. Par contre, il fait déjà chaud !
Au programme, la 1ère moitié de la Vallée des Pigeons en partant de + haut, à la sortie d'Uchisar.
Ensuite, les 2 villages d'Ortahisar et Ibrahimpasa ainsi que le caravansérail Sari Han. On se finira par une sortie dans la montagne en voiture vers le col du Topuz Dagi.
       
pigeon valley map carte plan vallée pigeons

L'autre jour, nous étions partis au niveau de notre hôtel.

Cette fois, nous partons du fond de la Vallée des Pigeons, à l'entrée d'Uchisar, au niveau du restaurant Balkon, facile à repérer le long de la route.
On prend donc la voiture pour gagner 1 petite heure de frais.

   


Vue du départ de la Vallée des Pigeons

 


Chemin qui descend

 
Vallée des Pigeons Uchisar Pigeon Valley

8h30 : Pour le coup, la Vallée des Pigeons porte bien son nom et ses locataires sont venus nous encourager au départ !
   

 

 

 

 

 

 


Le chemin sert aussi pour des véhicules.

 
Juste à ce niveau de la descente, on trouve un grand jardin avec des légumes et des arbres fruitiers.
Arrosage intégré, etc ... c'est quand même le truc pour amateur averti.
     
       
Il y a une belle série de pigeonniers creusés dans la roche. C'est d'ailleurs ce qu'on voyait depuis la terrasse du restaurant Balkon.
Par contre, ensuite c'est assez terne et banal.
Nous devions aller jusqu'à l'hôtel mais c'est sans grand intérêt maintenant donc on se refait le chemin à l'envers.
La pente est contre nous désormais mais c'est pas trop dénivelé sur la fin.
On aura marché une grosse heure environ.
A côté du Balkon, fermé pour l'instant, il y a un café avec une superbe vue aussi.
On commande du frais et on profite du panorama !
    Pïgeon Valley  

       
Ortahisar ...        
10h30 : Nous arrivons à Ortahisar dans la plus grande indifférence ! Scandale !
Il n'y a personne dans les rues, même sur la place centrale où nous sommes garés. La chaleur est écrasante !
       
Le piton est bien moins impressionnant et moins grand que celui d'Uchisar, alors que les guides t'en font toute une tartine.
Je ne prends même pas de photo car la lumière n'arrange rien non plus. Ah ouais, je suis déglingos des fois.
       
Les quelques maisons qui bordent le piton sont toutes des magasins d'antiquités.
Si on veut monter un B&B avec des vieux bouts de bois de charrues ou pioches usées, c'est ici !
   

 


Merci la récup !

 
ortahisar map carte Ortahisar peut aussi être le départ de plusieurs randonnées moins connues et de vallées plus confidentielles.
Le reste du village étant moche, on se barre !
Avis tranché mais tu verras, hein ?
       

       
Ibrahimpasa ...        
Pas facile ... mais c'est encore pire ici !
Place centrale avec un pauvre café et des maisons délabrées.
       
Quelques maisons en pierre mais entre les poteaux électriques et les ruines, c'est déprimant !
     
Ibrahimpasa Le moteur n'a même pas le temps de refroidir, on repart 10mn plus tard après avoir "exploré" les 3 rues autour.
Ben voilà, les villages "typiques" de la Cappadoce, c'est clair .... sont tous moches !
On n'était pas venu pour ça mais faut pas s'attendre à déambuler pendant des heures en s'extasiant sur l'architecture et le charme de la bourgade cappadocienne.
       

       
Sari Han ...        
Sari Han Cappadoce

Ce caravansérail est pratiquement neuf, c'est assez incroyable. Il se trouve sur la route nationale qui part d'Avanos vers Kayseri.
On peut le visiter dans la journée mais il est dans un tel état car il sert tous les soirs pour un spectacle de derviches tourneurs.
Bien évidemment, tous les groupes y passent donc nous n'avons même pas envisagé d'y aller.
   

 

Sari Han
Sari Han

 

 

 

 
Entrée = 3 TL par personne.
Voici la salle où sont donnés les spectacles.
     
Je donnerais cher pour voir ce que pouvait donner ces étapes à l'époque des caravanes vers la Route de la Soie.

12h30 : Déjeuner à Göreme. Nous étions passés plusieurs fois devant une grande cheminée de fée qui avait été convertie en restaurant.
Bien qu'on y voyait souvent des bus de groupes, on se disait que ça valait la peine de voir ça de + prés.

Effectivement, an arrivant, le serveur nous montre toute la salle en précisant que tout est réservé pour un groupe, sauf 2 tables au fond et donc le plus loin des fenêtres donnant sur le paysage.
Allez, tant pis, fait trop chaud pour chercher !

A priori, ça em.... le serveur qui se croyait tranquille encore pour 30mn et il nous balance les cartes sur la table en soufflant.
On est bien gentils et le ramadan peut les énerver ... mais on ne va pas non plus se faire du mal chez des gens qui s'en foutent.
On se casse vite fait !

Comme d'hab, Göreme se traine sous le soleil brûlant de l'Anatolie millénaire ( c'est beau comme du Cabrel, non ? ). Bref, personne en vue.
On passe devant plusieurs restaus vides et on voit bien qu'on va encore être seuls, sauf à retourner aux mêmes que précédemment.
Une adresse dans le Routard ? Le Göreme Restaurant, original !

Les 2 serveurs et le cuistot fument en terrasse, comme hier soir !
Tout le monde s'agite et on s'installe en terrasse. Le souci dans ces cas-là, c'est quand on voit le cuistot.
Celui-là porte un T-shirt tâché, un pantalon de jogging bien avachi et des chaussettes de tennis dans ses sandales. Le chic incarné, tu vois.
Quand tu sais qu'il fait plus de 40° et que ça ne sort pas vraiment de la machine à laver, tu as un moment de doute.
Heureusement, Mauricette n'a rien vu sinon on partait direct.
On commande et je note l'adresse pour la donner à l'hôpital si on doit y aller en urgence.

En plus, on a pris des crudités pour augmenter le risque mais tout se passe bien, c'est frais et bien agréable avec cette chaleur.

Allez zou, retour à l'hôtel pour se foutre à l'ombre et attendre des températures plus clémentes.
       

       
Col du Topuz Dagi ...        
16h30 : Direction Ürgüp pour récupérer la petite route qui va vers le col du Topuz Dagi.
Il ne faut pas prendre la direction Kayseri mais bien la route qui passe par Karacaören et Akköy.
       

Ensuite, il faut bien prendre l'embranchement sur la droite vers Karain et Karlik car nous allons visiter l'église Tagar Kilisesi à Yesilöz.
Cette église dédiée à St Théodore a été fondée au 11ème siècle et est une des plus grandes de la Cappadoce.

En route vers Ürgüp, nous récupérons un jeune couple de polonais qui venait de la Vallée de l'Amour, laissés ici par des américains.
Cela prouve que le stop marche quand même ... mais qu'on en est réduit à se retrouver en plein cagnard, tout rouge et pas vraiment aux bonnes heures.
Parce que la Vallée de l'Amour en début d'APM, ça chauffe dur !

Bon, on a chopé la bonne route dans Ürgüp et l'embranchement vers Karain. Des panneaux indiquant Theodore Church sont déjà présents à plus de 7 kms de l'arrivée. Ils veulent vraiment qu'on y passe.

Une fois à Yesilöz, on prend sur la droite pour suivre un chemin en dehors du village. Nous arrivons bien devant l'église Tagar Kilise mais personne et juste une feuille en anglais avec un n° de téléphone.
17h30 : Mouais, c'est con mais on n'a pas envie de téléphoner et attendre je ne sais qui pour ouvrir. On repart donc.
Et juste avant de reprendre la route, un gars nous fait de grands gestes. A tous les coups, c'est lui qui a les clés. Bingo.
On l'embarque dans la voiture. C'est Ramadan mais je ne savais pas que cela incluait aussi la non-utilisation de la douche et du déodorant.
On a l'impression d'avoir un troupeau de chèvres derrière.

Tagar Kilesi

Bon, ça aurait été dommage car l'église St Théodore est effectivement très grande et encore colorée.
Vue à 360°.

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Theodore Church
Theodore Church Yesiloz

Tagar Kilise
Tagar Kilise

 

 
    Tagar Kilisesi  
Donc pas mal de peintures encore bien conservées et de beaux volumes. On donne ce qu'on veut ici, pas de ticket pré-imprimés donc je m'aligne sur le prix habituel soit 2 x 5 TL.
    église st théodore yesilöz
Eglise St Théodore de Yesilöz
 
On dépose pépère où on l'a pris tout à l'heure, devant une autre petite église ou mosquée.

Direction le fameux col maintenant. La lumière devient "un peu" mieux en fin de journée et nous sommes en haut du plateau.
On voit bien le mont Erciyes au fond.
    Mont Erciyes cappadoce
Mont Erciyes
 
Ce qu'on voit super bien aussi, c'est la splendide décharge à ciel ouvert, juste au meilleur endroit.
Alors que je prends des photos, je me fais attaquer par des hordes de mouches en furie, qui n'ont pas vu de viande fraiche depuis longtemps !
       
Je ferme la bouche, je déclenche et je rentre dare-dare dans la bagnole.
Alors quand le guide te balance qu'on va voir de charmants villages isolés, encore ignorés des touristes ... je t'assure qu'il y a de bonnes raisons !
       

       
Retour à Göreme ...        
19h00 : Je prends depuis la voiture la fameuse descente de l'Open Air Museum qui devient belle à cette heure.
     
Nous allons vers Uchisar pour retourner au superbe point de vue qu'on a repéré le soir de la Vallée d'Ihlara.        
Cette fois, nous garons notre voiture sur la croix jaune. C'est une petite aire de repos avec une table et un minuscule café.
Voir la vue ci-contre.
   
Vue depuis la route
 
Uchisar

On descend un peu en vrac car pas vraiment de chemin et on se retrouve au milieu des vignes et des arbres fruitiers. C'est pas du tout sauvage.
Tout ceci est cultivé et entretenu.
   

 


Formes étranges

 
Uchisar cappadoce Nous longeons ce petit massif puis nous remontons par la route empruntée par les cultivateurs avec leur véhicule.
On se retrouve ainsi au départ de la Vallée Blanche.
     


En fait, cette petite barrière ne fait que 1 km de large mais c'est vraiment du grand art et on ne s'en lasse pas !
En 1 petite heure, et sans grands efforts, nous en avons pris plein les mirettes !

On se dit qu'on va se finir en beauté en retournant au restaurant Le Balkon avec le panorama sur la Vallée des Pigeons mais plusieurs minibus de japonais qui filment ont privatisé tout le bazar !
Reste plus qu'à se refaire le Mouton Rouge du 1er soir qui n'était pas mal.
   


Vue sur le piton d'Uchisar

Uchisar Cappadoce

 
mouton rouge uchisar Nous reprenons 2 Saç Tava.
       


C'est notre dernier soir en Cappadoce. Demain matin, nous partons vers Kayseri pour prendre l'avion vers Istanbul avec une semaine supplémentaire.

 

       
Un petit bilan ??? ...
       
         

Vallée de l'Amour - Open Air Museum | Vallée des Pigeons - Zelve | Vallée Rouge et Rose - Avanos |
Vallée d'Ilhara - Selime - Ville souterraine | Montgolfière - Cavusin - Ürgüp | Mustaphapasa - Vallée de Soganli |
Ortahisar - Ibrahimpasa - Sari Han