Retour vers Intro  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Avril 2013  

Fès, Mellah quartier juif ...

  Hier : Fès
Demain : Chefchaouen

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Guide Maroc
Photos Fès
Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Photoservice.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Médina, quartier
des tanneurs Chouara,
médersa Bou Inania,
médersa Attarine,
fondouk Neijarine,
mosquée des Andalous, Karaouiyine.
Bab Segma, Makina,
ville nouvelle de Fès,
mellah quartier juif.

Dernier jour à Fès. Pas vraiment envie de retourner dans la médina. Trop prise de tête et hormis faire des boutiques, pas grand chose à voir.
On a fait les médersas et l'architecture n'est pas intéressante dans cet ancien quartier.
Déjà, on se fait la grasse mat' jusqu'à 8h30. Nous prenons ensuite un taxi pour la porte Bab Segma ... que le chauffeur ne connaît pas.
C'est nous qui lui montrons sur une carte près de la Kasba.
plan Fès El Jedid carte mellah Bab Segma Il se fait confirmer par un passant et c'est bien là. Heureux de lui avoir fait connaître sa ville.
Voici donc la porte Bab Segma qui donne accès à la Makina, l'ancienne manufacture d'armes ... où on ne peut rentrer ! Génial le Maroc ... la moitié des trucs sont interdits.
Ici, il est même interdit de traverser et on doit faire le grand tour par l'extérieur. Tu sais qu'il commence à me taper sur le système le Maroc ??
Sur les murailles, les cigognes passent l'hiver au chaud.
Nous arrivons dans le vieux Méchouar et le long du Palais Royal, les militaires, la police, les services secrets interdisent toute photo des entrées où peut passer le Roi.
Il ne serait pas un peu parano m'sieur M6 ?

On pensait être tranquille dans ce coin ... mais non, là aussi, comme pour les tanneurs, c'est la synagogue qui fait le business !
Un jeune nous demande de le suivre et part vers la gauche. Cette andouille me fait douter et je sors mon plan.
Bien évidemment, c'est tout droit à 100m à peine.
Où est-ce qu'il voulait nous entrainer ?
Avant de passer la grande porte, il y a un joli marché couvert avec des plafonds immenses.
Le gars continue de nous suivre même si on lui a déjà dit NON, 10 fois.
Il se cache et réapparaît de temps en temps. Ça devient presque flippant de se faire suivre comme ça !

On en est à 3 ou 4 déjà qui nous indiquent la synagogue. Viens par là, viens avec moi c'est compliqué, c'est difficile à trouver ...
Tiens pour em.... tout le monde, on va à droite après la porte Bab Smarine, dans la rue commerçante qui est bien animée.

Porte Bab Smarine

Tiens du coup, on nous fiche la paix, les faux guides nous ont lâché et les commerçants n'ont pas grand chose à nous vendre.
Un p'tit air colonial ou espagnol ?
Le Roi est dans son palais en ce moment et on discute avec un militaire qui nous a interdit de prendre une photo.
Une porte est interdite mais celle ci-dessus, non, car le Roi n'y passe pas. L'autre est à 50m je te signale !!!! Quelle connerie ...
La perspective en face est ... space. Que du vide que je n'aurais pas du photographier non plus d'ailleurs. Personne n'a le droit d'y marcher.

Nous faisons le tour du pâté de maisons et on retrouve la rue qui conduit aux fameuses synagogues.
Dès qu'on se rapproche de la porte, les moustiques reviennent, les faux guides qui veulent tous te montrer la synagogue Danan.
On est encore à 2 doigts de se barrer ...
Impossible de lire tranquillement ton plan, t'as toujours 2 ou 3 gars autour de toi qui te balancent leurs balivernes !
Encore une fois, on est obligé de se fâcher pour qu'on lâche la grappe. C'est quand même incroyable qu'ils puissent penser qu'on va leur donner quelque chose alors que tu les as déjà rembarrés 10 fois ... et ils reviennent !
A ce point, désolé, mais c'est vraiment de la bêtise à l'état pur.
La ruelle est vraiment étroite, à peine 1m de large et t'as l'impression de rentrer chez les gens. Ça zigzague mais c'est tout droit. Un peu angoissant même !
Tu peux donc rentrer aux 2 bouts de cette ruelle et c'est comme ça que les guides te disent que tu vas pas au bon endroit en voulant t'amener à l'autre bout, ce qui revient au même.
Nous arrivons donc devant la porte de la synagogue sans aucune indication. Y'a juste une gamine de 10 ans à peine qui tient les clés et te demande 20 DH, soit le prix des médersas ?
Plein de gamins, des parents qui passent ... on va pas se fâcher avec tout le quartier, impossible de savoir comment ça fonctionne mais hors de question de filer de l'argent à cette fillette.
En plus, elle te prend déjà pour un idiot et ça en fait beaucoup depuis ce matin, mon quota est atteint .... On s'en va .... et vite avant de faire ou dire quelque chose que je vais regretter !
On repart donc en arrière pour rejoindre la ville nouvelle.
On vise le centre artisanal et surtout plus personne à nos basques !
C'est pas à côté. Il fait un bon 35° et on marche à l'ombre !
On constate ainsi que le moindre mètre de trottoir est privatisé par un gardien avec un gilet fluo. Je suppose qu'il n'a pas acheté de licence ou autre, mais ça a l'air de fonctionner. Même sur des endroits où le stationnement est interdit. La police doit avoir son % sans doute.

12h30 : On marche, on marche ... L'avenue Hassan II est moderne avec quelques cafés et des bureaux. Pas grand à voir en fait !
On s'arrête au café Odragao avec une terrasse à l'ombre. Pour changer, on peut commander de grandes salades enfin.

14h00 : On continue de monter et on cherche ce fichu centre artisanal.
Le voilà enfin juste après l'hôtel Volubilis.
On entre ... c'est triste à pleurer et désert. On voit que des bureaux et aucune indication. Sans trop savoir, on va au fond et effectivement, il y a 6 ou 7 ateliers poussiéreux, pas du tout mis en valeur et on se demande ce qu'on fait là surtout ?
On peut visiter, demander ? Ça donne pas envie ça c'est sûr !
Si c'est ça la vitrine de l'artisanat à Fès, ils sont mal barrés les pauvres.

J'ai bien entendu parlé d'un magasin pourtant .... il n'ouvre qu'à 14h30.
Un peu plus loin, un café moderne avec terrasse, le Miroir Café.
Mauricette craque pour cette énorme glace à 45 DH.

Retour au centre artisanal de Fès, la "boutique" ouvre enfin. On allume les lumières pour nous et heureusement car on va dire qu'on n'a rien fait pour mettre en valeur les produits. On trouve bien sûr beaucoup de poteries, des tapis et kilims, du cuir, etc ...
Comme le reste du centre, c'est vieillot, pas très propre et ça donne pas envie.
Quel dommage tout ce gâchis ! Déjà, sa position dans la ville nouvelle, loin de tout, n'est pas adaptée mais si c'est pour exposer dans ces conditions, autant ne rien faire.
Les tapis sont affichés à 3.500 DH sur ce type de format. Les grands plats sont à 300 DH et le cendrier à 60 DH.
On ne prend la CB qu'à partir de 500 DH
Pour nous, ce seront 3 flacons à parfum ( 100 DH et 60 pour le petit transparent ). Le flacon pour khôl, tout mignon, est à 50 DH.
Mauricette me menace déjà si on rentre pas en taxi .. mais il est bien hors de question de se refaire tout ce chemin sans intérêt.
En plus, ça tape dur maintenant.
1er taxi qui me répond 50 DH pour aller à notre riad. Je refuse, il descend à 40, 30 et je l'envoie bouler définitivement.
Le prochain a bien son compteur, il faut l'imposer de toutes façons, et on s'en sortira à 12 DH pour pas mal de route, mine de rien.
En ville, d'un quartier à un autre, ce sera toujours entre 5 et 10 DH maxi.

Nous allons donc profiter du calme et de la volupté de notre riad. Quand même dommage d'avoir un tel cadre sans l'amortir. On se fait servir du thé avec des gâteaux, on discute avec le jeune de garde en journée.
Le Maroc, la vie, l'univers ... et le reste.

On commence aussi à ranger les valises pour le départ de demain.

Pour changer, nous allons dîner au Médina Café, conseillé par le Michelin.
Il est juste de l'autre côté de la porte Bou Jeloud.
Depuis la terrasse, on voit le marché de légumes de notre arrivée.
Menu à 95 DH avec plat et dessert.

20h30 : Nous revoilou au Dar Batha pour un autre concert. Cette fois, on arrive pas trop tôt. Le gardien nous demande de passer à la caisse !
- Ah bon, hier c'était gratuit ?
- On a un peu changer depuis !


Tu avoueras que comme réponse, ça se pose un peu non ?
Donc, méthode habituelle ... on s'en va. Le gars nous rattrape et nous fait rentrer quand même. Mort de rire ... ou pas d'ailleurs.

Comme on s'y attendait, rien n'a démarré. On chope 2 chaises en retrait, ce qui n'est pas plus mal car on ne restera pas longtemps a priori.
Ça arrive comme hier, personne s'affole !

21h00 : Certains commencent à donner de la voie pour qu'on mette la sauce quand même ... et le présentateur arrive. Comme quoi, il suffit de demander. C'est un groupe israélien et c'est plus léger comme ambiance.
Un peu mou du genou même.
Pendant ce temps, ça passe, ça s'embrasse, ça gesticule, ça téléphone. Même le bar s'y met en faisant tourner sa centrifugeuse pour faire de la glace pilée. C'est un bordel sans nom.
Si les musiciens voyaient ce qui se passe ici, ils remballent aussi sec !
C'est tout juste si certains ne vont pas sortir un barbecue ou un ballon pour jouer au foot.
Pourquoi ils viennent si c'est pour s'en foutre à ce point ?

Pour le coup, on dégage à la fin de la 2ème chanson cette fois. On en a aussi marre des gens qui vont et viennent en nous passant devant, c'est insupportable !
Nous étions intrigués par cet alphabet en pensant à du grec mais on nous dira que c'est du berbère en fait.
Étonnant !

Comme nous passons devant tous les jours, on rentre dans le Riad Salam Fès pour voir la différence.
Alors wahou, c'est du grand luxe ! Il y a même une piscine intérieure en plein air qui prend tout le patio à côté. Grandiose vraiment.
Ici, on est presque dans l'industriel et l'hôtel avec 25 chambres je crois.
Pas d'accueil personnalisé, c'est sûr et 50% plus cher aussi.
Il n'empêche que l'endroit est splendide.

 

Route vers Chefchaouen ...
 
 
 

Circuit Maroc
Carte du circuit au Maroc

 

 

Plan Carte de Fès
Plan de Fès ce jour

 

 

 

 

 

 

 


Mosquée en travaux.

 

 

 


Du pain ?

 

Mellah
La porte avant le Mellah.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Magasin avec son patio.

 

 

 


Fatras organisé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mellah Fès
Un peu destroy, le Mellah de Fès.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plan de Fès ville nouvelle
Plan Fès Ville nouvelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pharmacie près du Riad.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Introduction | Meknès | Volubilis | Fès | Chefchaouen | Tétouan | Casablanca