Retour vers Intro  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Boukhara - Jour 1

Boukhara - Jour 2
 

Boukhara - 2ème jour ...

   

 

Pratique - Liens
Météo
Préparer
Guide

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Plan Boukhara map Carte Boukhara map
Je fais un petit tour en attendant Mauricette. C'est calme et surtout y'a encore aucun stand !
Comme souvent, les touristes ouzbeks sont débout aux aurores et envahissent la ville en groupe ou famille.
9h00 : Nous partons de notre hôtel, le New Moon, vers le parc.
Voir sur les 2 cartes ci-dessus :

1 - Les 2 Koch Médersas + Mémorial de guerre
2 - La mosquée Bolo Haouz
3 - Prison de la forteresse ( Zindan )
3b - Complexe Po-i-Kalon
- Déjeuner
4 - Médersas Ouloug Beg et Abdoul Aziz Khan
4b - Mémorial de l'Indépendance
5 - Palais d'été de l'émir
6 - Marchés aux tissus
Nous l'avions déjà vu le 1er soir, le minaret Gaoukouchan accolé à une mosquée fermée.
Nous traversons des rues résidentielles et partout sont plantés des mûriers sauvages. Ils sont arrivés grâce à la route de la soie, alors que les Chinois interdisaient son exportation pour conserver le secret du ver à soie.
Rien à voir avec nos ronces ... Il y a les rouges et les blanches et c'est la pleine saison. On marche souvent dessus dans les rues !
Nous arrivons à un ensemble un peu isolé, les Koch Madrassah.

Les Koch Madrassah ...
Cet ensemble des Koch Madrassah, ou double médersas, comporte 2 médersas face à face, la Modar-i-khan et Abdullah Khan.
Modar-i-Khan médersa La moins achevée, Modar-i-khan, de 1567 en moins de 2 ans.
Modar signifie "Mère" en persan puisque le gentil Abdullah voulait rendre hommage à sa petite Môman.
Ah tiens, comme par hasard, comme elles sont un peu à l'écart, y'a aucun stand de souvenirs, hein !!!!!
Ou alors, c'est trop tôt ?
médersa Abdullah khan La médersa Abdullah Khan date de 1590 et elle était aussi prévue pour accueillir son tombeau.
Donc il a investit un peu plus !
Les motifs sont plus fins et les couleurs plus vives.
Juste à côté se trouve un mémorial de guerre.
Ici sont enterrés des milliers de victimes de la 2ème guerre mondiale.
On retrouve encore cette statue de la Mère Triste ....

La Mosquée Bolo Haouz

Mosquée Bolo Haouz Boukhara

La Bolo Haouz ou Bolo Khaouz selon les orthographes est juste en face de la forteresse Ark de Boukhara.
En effet, l'émir avait juste à traverser la rue pour se rendre à la prière sur un tapis rouge. Ça fait déjà plus chic !
Bolo Haouz Bolo Khaouz Boukhara Bolo Khaouz Bolo Haouz Boukhara

Assez récente, puisque de 1712, on retrouve les piliers traditionnels de l'architecture des iwans ouzbeks.
Avec 12m de haut, ça en jette un max !
Bolo Khaouz L'intérieur est moins éxubérants que l'extérieur. C'est assez petit aussi.
On ne demandera même pas à Mauricette de mettre un foulard alors que cela reste une mosquée !
Si t'es pas trop mou du bulbe, tu auras retenu que Haouz veut dire "bassin" ... d'où le nom de la mosquée, tu vois ?

La forteresse Ark de Boukhara
Ark Boukhara Ici la place Registan et la forteresse Ark de Boukhara juste en face.
Les flics sont à l'ombre, tout baigne !
Ces murailles millénaires ne sont pas partout dans un état nickel !
D'ailleurs, pas de bol, c'est fermé pour travaux ...
Nous devons alors nous rabattre sur la prison, le Zindan, à l'arrière de la forteresse.
C'est l'occasion de voir la face cachée du monstre.
Ça laisse du boulot pour les 50 prochaines années.
Zindan Boukhara Tu sens déjà que c'est du solide, le Zindan !
Zindan C'est presque mignon, vu comme ça, non ?
3 cellules au total dont un puits de 6m de profond où on jetait de la nourriture que le Vendredi, jour de la prière.
Le 1er régime Dukan !
Boukhara bazar

Nous remontons vers l'ensemble Po-i-Kalon à travers le bazar de Boukhara.

Po-i-kalon de Boukhara

Cet ensemble ou complexe Po-i-Kalon, que l'on a observé déjà hier, se compose à gauche de la médersa Mir-i-Arab toujours en activité, le minaret Kalon et à droite la mosquée Kalon, qui est toujours la principale mosquée du Vendredi de Boukhara.
médersa Mir-i-Arab Pour la médersa Mir-i-Arab, c'est vite vu car comme l'école coranique est toujours en fonction, on ne peut pas visiter l'intérieur !
On peut juste pénétrer dans le hall d'entrée au final.
Kaylan ou Kalon minaret Le minaret Kalon n'est que le digne héritier d'une longue famille de minarets à cet endroit.
Le 1er date de 919 puis détruit. On en refait un 2ème en bois mais il va s'effondrer sur la mosquée en plus, cette andouille.
En 1127, le khan décide de faire dans le solide et dans le grandiose.
On dit Kalon mais aussi Kaylan qui signifie "Grand". Gengis Khan envahit Boukhara en 1219 et le laissera entier, impressionné par le bidule.
Par contre, il va joyeusement ravagé tout le reste et c'est pour cela que l'ensemble est plus récent que le minaret.

Comme nous avons pu le constater, c'est le genre de piègeà con pour les architectes qui finissaient bien souvent massacré si le khan était pressé ou mal luné.
Avec une hauteur de 48m, il fait creuser des fondations de 13m sur 9m de diamètre puis ... disparaît 2 ans ! Gonflé le mec, non ?
Il revient tranquille en assurant qu'il fallait ce temps pour ça sèche bien.
T'imagine la tronche du khan ?

Au final, le Kaylan sera le symbole de Boukhara dans tout le monde musulman et l'architecte est enterré quelque part aux alentours.

La mosquée Kalon ...

Mosquée Kalon Boukhara

Cette grande mosquée du Vendredi est prévue pour accueillir tous les hommes de la ville pour la grande prière, soit entre 10 et 12.000 personnes à l'époque.
Mosquée Kalon Gengis Khan l'avait d'ailleurs confondu avec le palais du khan lorsqu'il se pointe en 1219.
Qu'à cela ne tienne, il fera installer ses écuries, déchirer les Coran pour les donner aux chevaux.
Ensuite, il fout le feu et rase la ville.
Un nerveux semble t'il ....
Les iwans à l'intérieur ne sont pas du tout dans les mêmes tons de bleu que le portail.
Tout ceci date de 1514.
Les arcs supportant les 288 coupoles offrent des perspectives sympas.
Et pour porter 288 coupoles, on a 208 colonnes. T'as qu'à compter !

Mir i arab boukhara Un coup d'oeil sur la médersa Mir-i-Arab et nous allons déjeuner en face.

Ci-dessus, cherchez les intrus ! Les femmes ouzbeks n'aiment pas bronzer a priori ...
Avec une vue imprenable sur la place du Po-i-Kalon, nous déjeunons au 3ème étage.

Tu reconnaîtras le patron, le cow-boy de Boukhara.
Le seul à voir un jean Ferrari ...
Ce qui se mange bien en Ouzbékistan, ce sont les Manti, de gros raviolis farcis aux légumes ou à la viande.
On peut les trouver dans toute l'Asie Centrale.

Comme hier, il suffit de faire 500m en traversant le bazar pour arriver aux médersas Ouloug Beg et Abdoul Aziz Khan.
Médersa Abdoul Aziz Khan La médersa Abdoul Aziz Khan de 1652 est très différente des autres de Boukhara avec son fronton coloré d'inspiration indienne.
L'intérieur est légèrement destroy par rapport à ce qu'on a vu jusqu'à maintenant.
Il faut savoir qu'elle n'a jamais été achevée suite au coup d'état de 1652 qui va renvoyer le khan dans ses foyers.
En face, la médersa de Ouloug Beg est construite par ce passionné des sciences et d'astronomie.
En 1417, c'est sa première et on retrouve l'influence perse de l'architecte.
On peut rentrer dans les anciennes chambres des étudiants. Ça faisait un petit duplex avec cuisine au RdC et la chambre à l'étage.

Nous récupérons le taxi pour rejoindre le Monument de l'Indépendance ... d'une tristesse absolue
C'est le néant complet. C'est vide et le terrain vague sensé être une pelouse est en train de mourir, tout comme les sapins importés à grand frais d'Europe.
Ils sont obligés de les protéger avec des bâches blanches pour que le soleil ne les crame pas. Des centaines sont déjà crevés !
Quelle bêtise quand on connaît les températures ici ... et quel gâchis.
Alors que les mûriers sont splendides et adaptés depuis des siècles, pourquoi aller chercher si loin ?

Bref, strictement sans intérêt et en plein cagnard en plus.

Nous reprenons le taxi pour aller au palais d'été de l'émir.

Palais Sitorai Makhi Khosa ...
Palais Sitorai Makhi Khosa Le palais d'été de l'émir ou palais Sitorai Makhi Khosa ne date que de 1911 en fait.
Les russes l'ont construit pour isoler le dernier émir et le dégager de la forteresse de l'Ark de Boukhara.
On va se le dire gentiment ... c'est plutôt moche et sans intérêt architectural !
En fait, on retrouve beaucoup de meubles et objets européens qui faisaient très chic à l'époque ... donc on connaît tout par coeur comme si on visitait la maison d'un bourgeois français.
Petite illustration des chaussettes ou mi-bas ouzbek.
Il reste du chemin les filles !
Plus rare, un groupe d'hommes ... pendant que ces dames dévalisent les boutiques !
L'émir s'installait sur son promontoire afin de reluquer son harem se baigner.
Il lançait une pomme à l'heureuse élue de la soirée.


Tout à l'heure, en sortant du parc de l'Indépendance, nous sommes passés devant un marché où il semblait y avoir beaucoup de monde.
Comme on sature un peu sur les médersas et autres monuments, nous demandons au guide d'y aller ... surtout que Mauricette apprend que c'est ici que les ouzbeks viennent acheter leur tissu et leurs vêtements.
Il faut avouer qu'au 1er abord, ça donne pas vraiment envie !
On a rasé le foutoir mais on attend la réhabilitation maintenant.
Par contre, dès qu'on rentre dans les allées couvertes, on retrouve l'ambiance du Moyen-Orient et les couleurs ...

Y'a vraiment de tout, des godasses aux tapis en passant par tous les tissus possibles, en coton comme en soie !
En plus, je suppose qu'on ne voit pas de touristes ici donc on est bien accueillis et les gens demandent à notre guide d'où on vient, ce qu'on fait ici, etc ....

Comme pour les épices, impossible à une femme de résister à tant de tentations. De la soie, des tissus, des écharpes ....
Bref, on repart les bras chargés !
On prend un pot dans un des café-restaurants à l'entrée.
Les gens s'arrêtent pour poser des questions à notre guide.

On discute donc, on observe les routiers internationaux qui s'arrêtent ici pour faire une pause, acheter des fruits, des boissons ou prendre un repas rapide.
Ce sont des européens qui font la navette entre l'Afghanistan et la mer Caspienne.

D'ici, nous allons à pied dans la zone résidentielle puisque nous sommes invités chez les parents du guide pour dîner.
Son père est professeur de français et les 3 frères ont donc suivi cette voie également

 

Route vers Samarcande ... Ouzbékistan suite ....
 
 
 

carte circuit ouzbékistan
Carte du circuit en Ouzbékistan

 

 

 


On ne s'en lasse pas !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Médersa Abdullah Khan
Médersa Abdullah Khan

 


Colonne sculptée au mémorial

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mosquée Bolo Khaouz de Boukhara
Mosquée Bolo Khaouz de Boukhara

Bolo Haouz
Petit minaret devant la Bolo Khaouz

 


Porte de l'Ark de Boukhara avec son Judas.

 

 

Zindan
Zindan de Boukhara

 


On croirait une NSU ?

 

 


Sympa comma arrivée !


Tu veux pas le même dans ton salon ?

 

médersa mir-i-arab
Médersa Mir-i-arab

 

Minaret Kalon
Minaret Kalon de Boukhara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Entrée de la mosquée Kalon

 

 

 

 

 

 

 

 

Iwan mosquée kalon
iwan de la
mosquée Kalon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le pain de midi

 

 

 

 

 

 

 

 


Une bonne bière, Pivo en ouzbek

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

médersa Abdoul Aziz Khan
Médersa Abdoul Aziz Khan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Monument de l'Indépendance

 

 

 

 

 

 

 


Vas-y Poulidor !

 

Palais d'été de l'émir
Palais d'été de l'émir

 

 

Sitorai Makhi Khosa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Bon, on prend quoi alors ?

 

 

 

 

 

 

 


Et toujours le pain quotidien !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Ouzbékistan | Tashkent | Khiva | Route | Boukhara | Samarcande | Chakhrisabz | Tashkent