Retour vers Intro  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
   

Petit matin à Khiva ...

   

 

Pratique - Liens
Météo
Préparer
Guide

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Alors, t'es levé ? T'es prêt à grimper sur les murailles ?

5h15 : Le réveil ne sonne même pas et je suis déjà debout. En 5mn, je suis dehors. Je vais encore me faire allumer par Mauricette que je laisse ronfler tranquille.
Murailles Khiva Contrairement à hier, je vais donc vers le Nord pour essayer de monter sur les murailles.
Surprise, en passant devant la citadelle Ark, une gardienne me demande si je veux entrer pour monter au bastion !
Pas de ça, Lisette ... moi, je suis un déglingo et je veux me le faire à l'arrache ... et gratuit.
Kalta Minor Khiva Khiva Il fait encore nuit mais j'entends du bruit à l'extérieur des murs.
Il y a une sorte de marché et des employés arrivent en minibus.
Pas vraiment le temps de m'attarder car faut que je trouve un endroit pour monter, le soleil ne va pas tarder !
En longeant les remparts, j'arrive à la porte Nord et je vois enfin une rampe pour monter. Ce ne sont pas des escaliers mais c'est moins casse-gueule qu'hier au moins.
Khiva Mieux qu'hier aussi, le chemin de ronde est large et semble solide. On s'y promène facile !
Il est 5h45 et les murs sont roses.
Je vois ceux qui ont payé pour la citadelle et je suis content de mon point de vue qui embrasse tous les remparts.

Les variations sont extraordinaires et on passe de la pénombre, au rose pour finir sur du ocre brillant. Je ne regrette pas d'être tombé du lit !
Khiva
En Mai, le soleil se lève à 6h00 et ça va être très court en fait.
Khiva
Ça n'a duré que 15mn de lumière sublime puis c'est fini !
Je descends de mon perchoir car c'est l'extérieur qui devrait entrer en piste !
Pas une voiture, pas un bus, personne et le soleil qui éclabousse !
Ci-dessus c'est donc au niveau de la porte Nord. Je re-rentre dans la citadelle et comme sur le plan, je vais vers le centre-ville.
Les rues sont désertes, les stands de souvenirs ne sont pas installés et la lumière est top !
Je reviens vers l'hôtel en passant par le minaret Islam Khodja et la superbe vue sur le Mausolée Pakhlavan Mahmoud.
Arkanchi hôtel Ce camion appartient à un groupe d'anglais qui faisait toute la route de la Soie. Façade de l'hôtel Arkanchi.
7h00 : Je retrouve Mauricette dans la chambre. Comme hier, je suis injustement accusé d'abandon, de non-assistance à personne en train de ronfler et de non-respect des obligations du mariage.
Bref, on va déjeuner ?

C'est toujours aussi bon et copieux. On se dépêche car nous partons à 8h00 et Mauricette veut sa balade dans Khiva.
Sont drôlement matinaux les Ouzbeks, il est 7h30 et ils commencent déjà à se faire photographier aux stands dont je t'ai parlé hier.
On peut considérer qu'ils constituent la 1/2 des touristes dans la ville.
On a pu constater que les rues sont toujours propres et le matin, on voit une petite armée qui balaye partout et ramasse le moindre papier.

Nous pénétrons dans une petite cour où se trouve un atelier de bois.
Ci-dessus tu peux voir tout ce qu'on va essayer de te vendre. Les dessous de plats, les saladiers dépliables et les fameux lutrins qui servent à présenter le Coran.
C'est une seule pièce de bois qui est sculptée dans la masse pour donner ce support avec jusqu'à 10 positions possibles. C'est assez étonnant mais faut en trouver l'utilité. Les plus grands et plus complexes sont vendus jusqu'à 50€ quand même. Ça démarre à 10€ en gros.
On en trouve dans toutes les villes même si on t'assure que c'est ici que se trouvent les meilleurs artisans. Ben tiens !!!!
Ça aurait été marrant de faire la route là-dedans. Un bon vieux side-car russe. Nous en verrons plusieurs sur le trajet d'ailleurs !


8h00 : Nous partons seuls avec notre chauffeur de taxi tandis que l'autre couple sera dans un autre avec leur guide.
Là aussi, ça fera une journée sans accompagnement. Pour la route, c'est pas grave mais ça ne correspond pas au circuit prévu et au prix payé par rapport à ce que je disais en introduction.
Notre chauffeur baragouine un peu en anglais mais pas de quoi entamer de grandes discussions ou avoir des détails sur le pays.
Route de Khiva à Boukhara ...
Notre voiture est une Chevrolet Laceti construite en Ouzbékistan d'ailleurs. Nous sommes éblouis pas les superbes housses en crochet, summum de l'artisanat ouzbek. Je cherche les mêmes en France depuis !
Je m'installe à l'avant pour pouvoir prendre des photos. Alors, ne vient pas faire la fine bouche sur la qualité, c'est pris en roulant, au milieu de la poussière, en zigzaguant et au milieu de milliers de nids de poule.
Entre Khiva et Ourguentch, c'est plutôt bien. Route goudronnée et une ligne électrique de 30kms pour les bus publics !

Hormis la collection de camions russes qui se maintiennent en vie malgré leur million de kms, il faut faire gaffe aux troupeaux qui longent ou traversent la route.

A partir de Ourguentch, on rentre dans la 4ème dimension !!!
Cette route est actuellement en travaux avec 2 tronçons en construction par les Sud-coréens et par les Allemands. Dans les 2 cas, 1 seule file est pratiquement finie mais nos amis asiatiques ont remballé les gaules depuis cet hiver ( Janvier 2012 ).
Personne ne sait pourquoi ?
Dans les 2 cas, on est obligé de rouler sur de la piste complètement destroy et qui se dégrade de jour en jour. Cette nouvelle route est construite en béton, seul matériau capable de supporter les écarts de températures de -20° en hiver et + 45° en été.
Le goudron fond et le dégel avec les camions fait effondrer le reste.

Tout le monde tente sa chance sur cet enfer, semi-remorques vers l'Afghanistan, bus de touristes, voitures particulières, charrettes, dromadaires, motos, etc ...
Tu te fais ton petit Paris-Dakar en direct !

Route Khiva Boukhara

De suite, on comprend que la journée va être longue et qu'il y en a pour 450 kms mine de rien !
-
Tout le monde zigzague pour éviter les nids de poule, ou plutôt les nids d'autruche car ça peut faire 1m de diamètre et 50cm de profondeur !
Notre chauffeur est la réincarnation de Fangio et ne supporte pas qu'on soit devant lui, qu'on le double ou qu'on le ralentisse ...
En fait, il ne supporte personne !
On roule sur gauche à droite, sur les bas-côtés, bizarrement l'endroit le moins défoncé de cette route.
Nous doublons des motards allemands ... Courage les gars !
Ils vont bouffer du sable ...
Des charrettes, des vélos et la portion encore interdite en béton.
C'est surréaliste de longer ce billard tout neuf alors qu'on est chahuté comme dans des voitures tamponneuses.
Dans notre programme ... et dans celui de tout le monde puisque c'est un des rares endroits où on peut se garer pour faire une pause, il était inscrit : Traversée du désert rouge !!!
On n'aura vu que de la poussière ...
Alors faut raconter cette fameuse halte qui vaut son pesant de cacahuètes.
Un oasis de fraîcheur, des installations modernes, une vue romantique sur le fleuve Amou Daria ... Bienvenue en Ouzbékistan !

Ah ça, c'est bucolique comme endroit ! T'es en plein cagnard et tu chopes le tétanos dès que tu touches quelque chose.
Ci-dessus, l'aire de jeu pour enfant est à l'ombre. On remerciera cette touche d'attention !
Comme vue, tu as aussi les WC en contrebas ! J'avoue que je n'ai pas testé ...
Faudra revenir dans 2 ou 3 ans pour voir ce qu'est devenu cette aire de "repos" ?
Nous voilà repartis pour la partie allemande cette fois. Effectivement, nos amis teutons continuent de bosser et ont aussi fini la 1ère des 2 files de la route. Pas ouverte pour autant non plus.
Une fois qu'on s'est fait à l'idée de se faire secouer dans tous les sens, on ne peut pas dire qu'on s'ennuie au moins.
Les gens s'arrêtent en vrac en cas de panne, de crevaisons ou pour faire une pause. Une sorte de monde à part avec ses propres règles !
Il y a des dromadaires sauvages qui se baladent tranquillement ... et ce mec dont on se demande encore d'où il venait et où il allait ?
13h30 : Enfin la pause déjeuner !
Tu remarqueras qu'on reste dans le romantique exacerbé ...
Encore des WC au fond du jardin comme dirait Francis Cabrel. Tu noteras l'effort de décoration !
On se la joue sécurité car on n'est pas vraiment sûr que ce charmant établissement soit classifié Eco-responsable et norme européenne, tu vois !
Un potage, des brochettes et on zappe les crudités. A ce jour, nous avons survécu.

Au fur et à mesure qu'on s'approche de Boukhara, le "tronçon de l'Enfer" ( ça fait chouette non ? ), la route devient presque potable ... et presque en Ouzbékistan c'est quand tu as un trou tous les 50m et pas tous les 10m.

16h45 : Nous sommes devant notre hôtel et le chauffeur est à bout de nerfs. On le comprend et n'oublions pas qu'on est parti à 8h00.
Tout ça pour dire que si la route est encore dans cet état, faut pas être chien avec le tarif demandé, OK ?

Boukhara ...
New Moon Hôtel Boukhara Nous sommes à l'hôtel New Moon ( réservation hôtels Boukhara ). Il se trouve à 500m à peine du centre de Boukhara.
New Moon Boukhara
Bon faut pas être allergique au vert dans la salle de bains !
La chambre est grande et on a de quoi ranger les vêtements pour les 3 prochains jours, c'est appréciable.
Nous avons refusé la 1ère chambre, aussi grande d'ailleurs mais sans rideaux, pas pratique pour le matin.

On ne sait pas à quelle heure doit venir notre guide. On ne va pas rester plantés là donc on part à pied en précisant à l'hôtel qu'on reviendra à 19h00. Ça va nous faire du bien de se dégourdir un peu les jambes !
Plan et carte de Boukhara Le New Moon ( point bleu ) se trouve donc à 2mn à pied du centre-ville, c'est-à-dire où se trouve le petit lac en face de la médersa Nadir Divanbegi.
C'est ici que viennent se promener les habitants en fin de journée pour dîner ou manger une glace.
Nasreddin hodja de Boukhara La statue de Nasreddin Hodja, sorte de bouffon oriental, est constamment entouré d'ouzbeks qui grimpent dessus allègrement.
Médersa Nadir Divanbegi La médersa Nadir Divanbegi date de 1630 est juste derrière la statue.
On peut y admirer en haut du portail les 2 oiseaux Simourgh.
Enfin, nous retrouvons le travail de mosaïque sur la céramique comme en Iran.
C'est devenu un ensemble de boutiques et un restaurant où se déroule un défilé de mode tous les soirs.
Se reflétant dans le petit lac de Liab-I-Haouz, le superbe portail de la khanaga Nadir Divanbegi où étaient accueillis les derviches tourneurs.
Gaoukouchan Le minaret Gaoukouchan et sa mosquée Khodja. En face une médersa et encore un bassin. Boukhara est la ville de l'eau.
On déambule au hasard en suivant la rue principale et les bazars qui se succèdent.
Alors là, impossible d'échapper aux souvenirs. Toutes les rues sont bordées de magasins et de stands à l'extérieur. C'est pas trop prise de tête mais ça en devient ridicule quand on te parle d'artisanat alors que tout le monde vend les mêmes écharpes, miniatures perses, tapis et autres poteries.
La plupart doit être fabriqué en Chine à tous les coups !!!
Le long du petit lac, les habitants ou touristes ouzbeks viennent prendre l'air en soirée.
Ici Gengis Khan et ses vieux potes !
Un autre portail finement décoré et à la calligraphie indéchiffrable.

19h00 : Retour à l'hôtel, notre guide est là. C'est un des frères de la famille de l'agence. Il est encore étudiant et parle français correctement.
Nous allons dîner à la maison de thé près du lac justement.
Il y a un orchestre qui braille de la variété ouzbek ou russe. C'est du lourd et faut être masochiste ou sourdingue pour être à moins de 200m.
Les mecs veulent amortir leur ampli et ça gueule à fond !

Il y a une formule buffet. C'est basique mais on peut choisir à la vue, ce qui est pas mal.

 

Visite et guide de Boukhara ... Ouzbékistan suite ....
 
 
 

carte circuit ouzbékistan
Carte du circuit en Ouzbékistan

 

 


Rempart de Khiva


Les meurtirères sont minuscules.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Khiva
Murailles de Khiva

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Médersa Khiva
Médersa Khiva

 


C'est tellement + sympa sans les boutiques !

 

 

 

 

 

 

 


1er stand installé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Chevrolet Laceti

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Y'a pas la clim ?

 

 

 

 

 


Il date de quand lui ?

 

 

 

 

 

 

 


Chantier abnadonné

 

 

 

 

 

 

 


Encore une ruine rrusse !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Salut les gars !

 

 

 


Routiers en pause

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


1ère chambre refusée

 

 

 

 

 

 

 

Plan carte de Boukhara
Plan et carte de Boukhara

 

 

Nadir Divanbegi
Médersa Nadir Divanbegi


Détail de la Nadir Divanbegi de Boukhara

 


Une coupole de marchands

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


En français SVP

 

Bazar de Boukhara
Un autre bazar de Boukhara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Ouzbékistan | Tashkent | Khiva | Route | Boukhara | Samarcande | Chakhrisabz | Tashkent