Retour vers Intro  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
 
Samedi
15 Juillet 2006
 

Uluru - Ayers Rock ...

  - Circuit complet
- Hier : West Mc Donnell
- Demain : Kings Canyon

 

Pratique - Liens
Météo
Agences
Liens Australie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
7h00 : Réveil et comme hier, le soleil fait sa star pour 7h30.
La lumière est magnifique et la terre rouge mélangée aux arbres rendrait n'importe quel terrain vague sublime.
Les 8 places payantes prés des WC. Dans cette région, il faut être auto-suffisant. La partie "Motel" de Curtin Springs Quoiqu'on en pense, c'était propre !

En faisant le tour du propriétaire, c'est une jolie petite entreprise avec le camping, des chambres de motel, des dortoirs pour les tours organisés ou les individuels, un élevage et des excursions en chameaux, etc ...
Il y a même des volières avec toutes sortes de perroquets.
Ces "roadhouse" doivent être complètement autonomes avec un générateur qui tourne 24h/24 et un pompage pour l'eau.

9h15 : On fait le plein et c'est parti pour Ayers Rock.
Au loin, un monolithe : c'est déjà Uluru ? .... Non, c'est le Mount Conner qui ressemble plutôt aux massifs que l'on rencontre aux USA.

Nous remarquons également que la plupart des conducteurs font un petit coucou de la main. Une habitude dans l'Outback où t'es content de voir une autre voiture !

10h30 : On va direct au camping pour réserver une place. Je me rends pas trop compte de l'affluence ici.
Le Ayers Rock Resort est une sorte d'enclave dans le parc naturel où sont regroupés tous les hôtels y compris des dortoirs et cabins, le camping, le supermarché, etc .... ( Activités sur Ayers Rock et Uluru )
Il faut se familiariser avec les noms utilisés ici.
Yulara : C'est la seule partie aménagée du coin et le Resort regroupant tous les services.
Uluru : C'est le nouveau nom aborigène du monolithe connu sous l'ancien nom d'Ayers Rock.
Kata Tjuta : Là aussi, le nouveau nom aborigène des ex Monts Olgas.

OK pour un powered-site à 37$ pour 3. Désormais, je déclare Margaux à moins de 15 ans, limite pour bénéficier du tarif enfant à 50% !

11h00 : Nous passons également au supermarché pour un complément de provisions.

A l'entrée du parc ( site officiel ), nous payons 2 x 25$, valables pour 3 jours ( gratuit pour les - 16 ans ). Nous avons même droit à une brochure en français.
-
Kata Tjuta ...

On commence par ici pour finir à Uluru et assister au coucher de soleil.
Kata Tjuta Cette formation rocheuse est constituée de "têtes" indépendantes plutôt qu'un bloc uniforme comme Uluru.
12h00 : Nous faisons juste la balade d'1h00 vers Walpa Gorge.
Le temps s'est remis au gris et un vent continu nous fait regretter de ne pas avoir de bonnet.
Début de la promenade ... ... pour arriver au fond de la gorge

Nous retournons au camping-car pour pique-niquer. Nous n'avons pas le temps de faire Valley of The Winds de 3-4h00.
-
Uluru ...

14h00 : Nous revenons vers Uluru. Comme souvent, les photos ne rendent pas compte de la taille du bidule.
Il fait 350m de haut et on le voit trop souvent comme un gros pâté aplati alors qu'ici c'est sa hauteur qui frappe.
Uluru - Ayers Rock Panoramique de ULURU.


Dans le cadre de ma mission "Arrêtons de raconter des co...... " , il faut briser quelques légendes tenaces !
- 1 : Uluru n'est pas un monolithe. Ouais, je sais, ça fait mal !
Il fait partie d'une formation rocheuse qui ressort à cet endroit et dont l'autre partie n'est autre que Kata Tjuta. Ces parties + dures que la moyenne ont mieux résister à l'érosion. ( site en anglais )

- 2 : Même en affirmant que cela reste un monolithe ( y'a des bornés ), l'Australie garde tout de même le + gros, à savoir le Mont Augustus, du côté de Perth. Il fait + de 2 fois la taille d'Uluru dans tous les cas !
-
- 3 : C'est plus une précision. La couleur rouge présente partout n'est pas la couleur originelle. En grattant ou lorsque l'eau use la roche, c'est le gris qui ressort.
Tout la région a été recouverte par de la poussière d'oxyde de fer qui donne ce rouge si profond.
C'est aussi d'ailleurs grâce à cet oxyde que le "miracle" des variations si spectaculaires au lever et au coucher de soleil, lorsque les rayons du soleil sont bas, peut opérer !
Bon, globalement, ça n'enlève rien à la beauté du site et tu es à 2 doigts de t'en foutre royalement ... mais c'est pas + mal de la savoir, hein ?

Plusieurs balades sont possibles, dont le tour complet en 4h00 environ.
Là non plus, pas le temps donc nous ferons les 2 petites : Mala Walk et Mutitjulu Walk.
Cette promenade d'1h00 longe la paroi, beaucoup moins lisse qu'elle ne le laisse apparaître de loin.
Cela donne aussi la dimension du machin quand t'es tout en bas et tu te sens tout petit. On se rend aussi compte qu'on est loin d'être dans un désert aride. Beaucoup d'eucalyptus, arbustes, buissons et de l'eau qui ruisselle du sommet !
Nous arrivons ainsi à une mare sacrée. Tout au long du parcours, certains sites sacrés sont interdits à la photo !

Bon par contre là, je comprends pas trop le principe.
Pourquoi autoriser les gens à escalader Uluru, au risque de leur vie parfois, même si on demande gentiment de pas la faire. Résultat : environ 500.000 personnes le font quand même tous les ans !
Ce que je trouve effectivement d'un respect moyen pour un site sacré et divin.
J'ai pas pu m'empêcher de mettre cette photo récupérée au hasard sur Internet avec ces 2 écervelées, toutes contentes d'être photographiées en train de piétiner joyeusement un endroit dont elle n'ont strictement aucune idée et rien à faire surtout !

Donc pour revenir à mes photos, j'avoue pas percuter sur la subtilité entre ces 2 décisions.
Bref, je fais comme on me dit, donc j'escalade pas et je photographie pas. Il faut aussi savoir que le parc reçoit tous les ans des dizaines de cailloux volés lors d'une visite par des gens qui affirment n'avoir que des malheurs depuis .... et demandent à ce qu'on les remettent à leur place !

Retour et la promenade est facile, agréable au milieu de la végétation.



16h00 : Nous reprenons le camping-car pour rejoindre l'autre balade, la Mutitjulu Walk.
Ici, c'est encore + court et on rejoint une autre mare bordée d'eucalyptus mais pas sacrée. Toujours ces traces d'incendie et les arbres calcinés mais qui repartent de + belle. Vraiment étonnants !

Le miracle d'hier a encore eu lieu et le soleil absent depuis ce matin, nous fait le beau depuis le début d'APM et on peut profiter des meilleures conditions pour voir le site sous son meilleur aspect !
Nous faisons également connaissance avec les mouches d'Uluru. En fait, durant cette saison hivernale, elles sont rares mais quand t'en as une, tu comprends assez vite que ce sont de petites teignes !
Elles te filent le train sans te lâcher ... alors je comprends que pendant les mois de Décembre-Janvier au + fort des chaleurs, un filet protecteur soit indispensable pour ne pas devenir fou !

Nous passons par le Centre Culturel avec 4 ou 5 grands panneaux peints mais ça reste tout de même assez léger. Le bâtiment est beau et bien intégré mais on reste sur sa faim pour des détails ou explications.
Pareil sur la boutique qui te vend des objets sur lesquels tu n'as aucune origine ou leur utilité.
C'est pas vraiment ainsi qu'on va mieux comprendre un peuple.
Assez déçu et on a plus l'impression de visiter un centre commercial pour souvenirs qu'un vrai centre culturel !

17h00 : Nous allons nous garer au Sunset View pour assister, comme son nom l'indique, au coucher du Soleil.
Et oui, il y a 2 parkings pour observer le Sunset et Sunrise. Déjà du monde, mais on peut caser notre charrette.
Le grand confort : on prend notre thé avec des cookies à l'abri du vent et au chaud. C'est-y pas la classe ?

17h30 : Plus une place de libre maintenant et le spectacle peut commencer. Le soleil commence à décliner et les couleurs changent subtilement.
Ça filme et Kodakise dans tous les coins !
En Juillet, l'heure fatidique commence à 18h00 lorsqu'il le soleil est au + bas. C'est à ce moment que le rouge s'illumine flamboyant !
Et puis le + impressionnant arrive à 18h15. La lumière disparaît et le géant s'éteint littéralement !
Ce n'est plus qu'une masse inerte et "sans vie". C'est un moment étrange où on se demande comment ce bloc peut devenir aussi banal tout d'un coup. Vraiment étonnant !

Maintenant, c'est comme pour une sortie de concert et tout le monde s'en va en même temps ... et on va tous au même endroit surtout, puisque nous logeons tous à Ayers Rock forcément !
Impossible de se perdre et tout le monde se suit à la queue-leu-leu.

Nous rejoignons notre place de camping. Autant se doucher ce soir ( on n'a pas eu le courage ce matin ... ) plutôt que demain dans le froid du matin.
Les installations sont propres et modernes. Il y a des machines à laver en libre-service, des sèche-linge et même des frigos pour les campeurs non équipés. Les gens font des feux de camp même dans les campings ou utilisent les BBQ à gaz, avec tables et bancs, mis gratuitement à leur disposition.
Je les vois dîner dehors avec anorak et bonnet ... et je me dis que nous, on n'est pas l'ambiance Outback.
On se contentera de manger au chaud dans notre petit cocon sur roulettes !

Autre précision pour les camping-car, la plupart des campings ne proposent pas d'évacuation des eaux usées et tu branches ton tuyau vers un arbre ou le + loin possible du véhicule.
Dans un parc naturel, c'est pas vraiment ce qu'il y a de + écologique, on dira ! Et encore heureux qu'on utilise pas les WC chimiques, parce que là, c'est de la science-fiction pour s'en débarrasser ....



En conclusion, il aurait fallu rester un jour de + pour faire les + longues balades, assister à un lever de soleil ou un autre coucher à Kata Tjuta par exemple.
Si le système du parking peut sembler contraignant, l'ambiance était calme et respectueuse. Pas de bousculades ou de malotrus. Juste les mêmes gens pour partager un instant superbe.
Ça ne nous a pas gêné ou empêcher d'en profiter un maximum !
Sur les parkings de bus ( un peu + loin ), je suppose qu'on y trouve les fameux apéros avec champagne australien compris dans le forfait qui doivent, peut-être, être moins sereins ...

 

Kings Canyon ....
 
 
 


Trajet du jour.

 


La partie BBQ pour les groupes.

 


Mount Conner

 


Plan de Yulara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kata Tjuta
Kata Tjuta vue d'avion.

Kata Tjuta
Kata Tjuta

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Uluru - Ayers Rock
C'est grand !

Uluru - Ayers Rock
C'est haut !

Uluru - Ayers Rock
C'est étonnant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mala Walk à Uluru.

 


Crevasses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Jolie érosion !

 

 

 

 

 

 


Un tue-mouche ou un tue-l'amour !

 

 

 

 

 

 

 


Y'en a des millions de cette même photo !

 


Clic-Clac
Clic-Clac
Clic-Clac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Australie | Sydney | Alice Springs | Ayers Rock-Uluru | Kings Canyon | Katherine | Kakadu | Litchfield | Cairns