Retour vers Intro  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Akhénaton et l'Art d'Amarna

Akhénaton
Musée du Caire

 

-
Si la révolution religieuse était déjà une audace incroyable, que dire du changement de l'art à cette époque ?
Lorsque lors de ton circuit, tu seras parfois lassé de ces mêmes bas-reliefs, des ces pharaons idéalisés et tous semblables, le choc ressenti devant ces ultimes témoignages reste un grand moment !!!
-

L' Histoire | Mystères & Légendes | L'Art
Les responsables ...    
Si tu as suivi, le sculpteur en chef d'Aménophis III, le père d'Akhénaton, est un certain Bek.
Il a déjà tenté de renouveler le genre avec Papa et ses yeux en amandes mais sous la houlette du fiston, c'est le grand saut. Des écrits lui font dire que son style est "piloté" par Akhénaton et que les exagérations physiques lui sont commandées !!

Car la période Amarna peut être décomposée en 3 époques :
- Au début, le style est celui de toutes les outrances et à l'origine des théories liées au physique d'Akhénaton. On y voit des bras fins, des cuisses féminines, des lèvres charnues, les yeux en amande, des ventres graisseux, des rides, .....
Une constante également : toute la famille est basée sur le même style. Ceci tendrait à contrarier les théories sur le physique si Néfertiti en est affublée aussi !!!
-
Akhénaton Akhénaton
  Akhénaton


Ce n'est pas Gainsbourg !!

 

   
La période transitoire ...    

Au bout de 8 ou 9 ans, il semble que l'on se calme un peu, même si le style reste sur les mêmes bases. Les traits s'affinent, les crânes s'allongent, les cuisses maigrissent ....
Difficile d'en connaître les raisons même si Bek est peut-être en train de passer la main à son disciple Thoutmés, qui gomme les excès des débuts ....
Ou alors Néfertiti en a marre d'être montrée moche !!!
Je ne garantie pas la datation des sculptures bien sûr, j'essaye de faire des séries au mieux !


Tu auras remarqué que si le style s'assagit, la nouvelle marotte devient le crâne ....
Il devient allongé de manière démesurée .... ce qui permet d'élaborer 3 ou 4 théories supplémentaires sur la dégénérescence de la famille et des princesses en particulier !!!

L'examen de la momie de Touthankamon laisse apparaître une forme similaire, mais moins prononcée, du crâne. Libre à chacun d'échafauder ensuite !!!

En tout cas, on reste baba devant la modernité de ces têtes de princesses ... Le type africain ou nubien est vraiment reconnaissable et la finesse des traits est remarquable.
Les lignes ou trous sur les têtes étaient destinés à recevoir des yeux de verre et des métaux de couleur.
La sensualité est désormais retranscrite de manière ouverte et les scènes familialles sont à l'honneur.
La réalité, la nature et les travaux quotidiens deviennent des sujets à part entière.
Là aussi, les progrés sont flagrants ...


 




E.T ...
Téléphone Maison !

 

Le style Thoutmés ...    
Thoutmés est entré dans la postérité suite aux fouilles réalisées dans l'ancienne capitale à Tell el-Amarna. On y découvrit son atelier et ses travaux le font devenir une star ou plutôt son modéle le + connu : Néfertiti .
Ce fameux buste, détenu par le musée de Berlin, fait le tour du monde et Néfertiti devient l'égale de Cléopâtre dans le panthéon égyptien.
Ces ébauches sont destinées à être des modèles pour les centaines d'artisans du royaume.
La tête est décomposée en 2 parties afin de séparer le visage et une coiffe éventuelle.
Ainsi, le sculpteur "visagiste" pouvait sous-traiter les travaux subalternes.
 
A star is born ...
Ca y est ... après les débordements des débuts, Thoutmés impose le réalisme et parfois, il n'y va pas avec le dos de la cuillière.
Lorsque l'on voit Néfertiti vieillissante, les seins pendants et le ventre mou, on se demande quelles pouvaient être leurs relations.
Qui oserait, encore aujourd'hui, représenter son client ainsi !!!
Et toute la famille y passera ....
 
Une princesse
-
Pauvre Néfertiti ou beauté mature ? Ay, le père Tiy, la mère
 
Maman Tiy ...
     
Les princesses redeviennent "normales" et même mignonnes comme tout ...
Les petits ventres rebondis restent mais leurs grands yeux et leurs coiffures les rendent attachantes ...
   
-
Par contre, ce qui est amusant, c'est l'évolution d'Akhénaton. Et lorsque l'on observe les différentes périodes, on se dit que les théories sur son physique sont drôlement fragiles.
-
   

Si tu vois d'où l'on est parti, pour arriver à ces statues ... Quel est le vrai Akhénaton ?
Si on écarte la chirurgie esthètique, bien que certains seraient capables de le prouver, on peut simplement partir du principe que les artistes étaient libres et que chacun avait son style et sa vision. Quel aurait été le résultat si on avait demandé à Picasso, Rodin et Michelange de faire le même portrait ???
En tout cas, cette courte période est passionnante et il faut juste rendre hommage à ces hommes qui, il y a 3.000 ans, ont voulu changer l'ordre établi et vivre leur art librement !!

   


Une partie de ces trésors sont encore en Egypte à Louxor ou au Caire ( Akhénaton du haut, têtes de princesses, ébauche de Néfertiti, ... ) mais beaucoup sont à Berlin, Turin, Londres, New York ou Paris .... résultat du commerce des antiquités et des razzias du bon vieux temps !!!

Tout ceci va disparaître avec les Ramsés et l'art va rentrer dans le rang avec ces clones de pharaon et une totale abscence de créativité ...
Il faut tout de même se dire qu'hormis cette période, on aura le droit pendant 4.000 ans aux représentations de profil et aux mêmes statues ...
Ca peut donner le vertige quant à l'évolution d'une civilisation, puisque même les Grecs ou Romains continueront à perpétuer cela lorsqu'ils feront bâtir des temples égyptiens !!

On verra quelques timides évolutions mais à peine esquissées dans l'art officiel, par contre, dans la vallée des Nobles, certaines tombes vont reprendre cette ouverture d'esprit.

   
Dans la tombe de Nakht, on retrouve la grâce avec ces jeunes filles.
Toujours le petit ventre qui fait des plis, des attitudes un peu + naturelles et même la nudité montrée comme jamais !!!
Ce n'est pas le Pérou mais ici, il en est resté quelque chose au moins !
La tombe de Sennefer avec son plafond de vignes ...
 
Ici, une reproduction moderne de la 4ème photo ...


Voilà donc ce que j'ai pu glâner sur ce personnage hors du commun et cette période incroyable.
Une vraie bouffée d'oxygène dans ce voyage et l'occasion de réviser son histoire !!

Allez, ferme cette fenêtre et retournons à Louxor ...