Retour vers Intro
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
 
Vendredi 16
Juillet 2004
 
Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 4
Sécession - Immeubles Otto Wagner Belvédère - Leopold - Karlsplatz Postparkasse - Prater - Hundertwasser Schönbrunn - M.A.K
   

 

Pratique - Liens
Météo
Guides & Liens
Hôtels
Photos
Cartes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Pour info, nous ferons toute la journée à pied. Ni métro, tramway ou tapis volant .... comme tous les autres jours d'ailleurs !
Karlsplatz ...


Encore une oeuvre d'Otto Wagner. Cette station de métro ( la même en face ) date de 1898.
Ces pavillons aux motifs floraux et au toit vert étaient l'illustration de ce nouveau courant où légèreté et raffinement s'entendaient très bien avec les nouveaux matériaux et les techniques industrielles de masse !

Juste à côté se trouvent également la Schwarzenberg Platz ( ouf ... j'ai dû la retaper 3 fois ! ) où se dresse la Hochstrahlbrunnen ( très chantant l'autrichien .... ).
Si on résume, y'a une fontaine sur la place Machin ... Ce monument d'une grande banalité est surtout remarquable par son surnom !
Tout ce bazar est là pour commémorer la libération de Vienne par les Russes et on l'appelle gentiment " Au pillard inconnu " ...
Pas que de bons souvenirs à priori !

Toujours sur la Karlsplatz, nous croisons la Karlskirche. Elle célèbre la fin de la Peste de 1713. Impossible à rater avec ses 2 énormes colonnes !

Nous dédaignons cet étalage de baroque, piège grossier, qui ne saurait nous éloigner de notre mission ultime et sacrée : Klimt ... ( ouais, parfois ma famille a peur aussi )


Le Belvédère ou Österreichische Galerie ...

L'ancien château du prince Eugène de Savoie date de 1716 pour fêter la pâtée qu'il a mise aux Turcs du côté de Budapest. Le turc étant fourbe, ils se faisaient appeler "Ottoman" pour passer inaperçus !
Site internet : Ce lien te propose la présentation en français. Pour + de détails, clique ici. Il faut savoir que le terme "Belvédère" regroupe plusieurs sites et musées, comme le Pavillon de la Sécession par exemple, même s'il est à 2 kms !

Donc ce que nous avons visité, c'est le musée du 19 et 20ème siècle au Belvédère Supérieur, la "galerie autrichienne" comme c'est écrit en titre.
Au Belvédère Inférieur se trouvent un musée sur le Baroque et un autre sur l'Art médiéval.
Österreichische Galerie Splendide collection sur Gustav Klimt, le chef de file du Jugendstil.
A gauche Le Baiser et à droite le portrait d'Adèle Bloch-Bauer ( 1908 ).
Adèle Bloch-Bauer
Juin 2006 : L'héritière de la famille Bloch-Bauer, émigrée aux USA a obtenu gain de cause et a récupéré les 5 tableaux de Klimt volé par les nazis. L'état autrichien les a donc rendu sans avoir voulu les acquérir.
Résultat, les 2 portraits d'Adèle Bloch-Bauer ne sont plus à Vienne mais à New-York, à la Neue Gallery. Le milliardaire, Ronald Lauder, a acheté un des portraits pour la somme de 135 millions de $, record absolu pour l'instant en matière de peinture.
On ne peut que se réjouir de l'issue de ce procès mais il faut avouer que ça n'arrange pas les admirateurs de Klimt qui ne dispose plus d'un lieu unique pour admirer ses + beaux chef-d'oeuvres.
-
Oskar Kokoschka Vers l'expressionnisme, on arrive à Oskar Kokoschka à gauche.
A droite l'autoportrait de Richard Gerstl quelques jours avant son suicide.
Richard Gerstl
 
Egon Schiele Le choc viendra d'Egon Schiele, contemporain de Klimt et qui meurt à 28 ans, 3 jours après sa femme enceinte.
Bonne série, non ? ..... La faute à la terrible grippe espagnole de 1918.
Egon Schiele

Le problème, lorsque l'on a vu Klimt et Schiele est de se passionner pour les autres qui paraissent si ternes ensuite !
Si tu veux plus d'images, va sur la page "Guides & Liens".
-

Stadt Wien Museum ...
Stadt Wien Museum Nous revenons vers la Karlsplatz pour le musée de la ville. De belles façades en route.
Ce musée (site en allemand) retrace toute l'histoire de la ville avec armures, tableaux, meubles, armes en tous genres ... Nous, on y va uniquement pour les 2 Klimt et également des meubles et objets 1900 de Hoffmann ( une lampe de 1902 ) de ou Otto Wagner.
La salle de séjour de l'architecte Adolph Loos ( ici une lampe de 1910 ) dont nous reparlerons cette après après-midi.
Soyons francs, ce n'est pas le + riche ou + passionnant des musées ... mais il possède les pépites citées ci-dessus !
Également une petite collection des chaises Thonet, initiatrices du style "bistrot" encore copié de nos jours.
Stadt Wien Museum


Leopold Museum ...
Leopold Museum Le Leopold Museum se trouve à l'intérieur du complexe du Museum Quartier. C'est, dans ce même lieu, en l'occurrence les anciennes écuries impériales, que sont regroupés 3 ou 4 musées.
14h00 : Le bâtiment est un gros cube blanc. Très belle architecture intérieure avec balcons, puits de lumières et baies vitrées. Super agréable à visiter avec une impression d'espace pour respirer !!!

Ce musée se consacre à l'Autriche des 19è et 20è siècle. On y trouve surtout la + grande collection d'Egon Schiele, des paysages de Klimt + rares et beaucoup de meubles 1900 par Hoffmann.
Et oui, on a l'impression de toujours voir les mêmes et la tactique du "J't'en mets un peu partout pour multiplier les entrées" est un peu pénible parfois !

Pas d'ambiguïtés sur ce musée de 3 étages, il est suffisamment riche pour justifier les 9,00€ de l'entrée, entre les meubles et les différents courants représentés !
Nous montons direct au 3ème pour la vingtaine de Schiele exposés. Son oeuvre peut se couper en 2 : les dessins et les huiles. Beaucoup de formats carrés et d'autoportraits. Une vraie découverte !
Si tu veux te faire la totale Schiele , il faudra aller à l'Albertina où la "Graphic Collection", une des + riches collections de dessins au monde, te donnera accès à d'autres dessins ( sans compter des gars comme Raphaël, Michel-Ange, De Vinci, Wharol ou Cézanne ) .
 
2 exemples de son style. Le dessin et gouache et les huiles avec souvent cette dominante dans les marrons.

 


Palais impérial - Hofburg ...

17h00 : Juste en face se trouve la Hofburg, la résidence des Habsbourg pendant + de 600 ans. Aujourd'hui, la dizaine de bâtiments sont occupés par des musées, la bibliothèque nationale, la fameuse école d'équitation espagnole et même le bureau du président de la République.
C'est aussi le point de départ de nombreuses balades en calèche pour un tour du centre-ville.
Ici, les chevaux portent des bonnets d'ânes !!!
Nous ne visiterons aucun de ses musées dont les appartements impériaux ou les trésors de la couronne. 3 musées dans la journée, ça suffit .... surtout pour notre fille qui commence à échafauder des idées de meurtres + ou - violents ....

Nous sortons par la Michaelertor qui donne sur la Michaelerplatz où se trouve la Michaelerkirche. On y trouve aussi la Kleine Michaelhaus de style baroque au n° 6 et la Kleine Michaelhaus au n° 11, où aurait vécu Joseph Haydn en 1749. Dommage, nous ne trouverons pas les Michael-toiletten ou le Michael-troquet .....
Hormis cette porte grandiose, ancienne entrée des appartements, l'attraction est en face, c'est la Loos Haus.
Michaelerplatz Adolf Loos était l'intégriste du mouvement de la Sécession avec un refus complet de toute ornementation superflue. En 1912, la mairie lui demandera impérativement de rajouter les jardinières à géraniums pour habiller un minimum cette façade.

A l'époque, cet immeuble sera l'objet de toutes les controverses dont la + brutale viendra de l'empereur lui-même, qui fera condamner la zone du palais donnant sur la place afin de ne pas voir cette abomination ...
Ça rigolait pas chez les Habsbourg !


Le Neuer Markt ....

17h30 : Cet ancien marché aux farines où venaient également jouter quelques preux chevaliers possèdent quelques beaux spécimens d'immeubles du 18ème siècle.

Plusieurs terrasses pour se profiter du décor et faire dégonfler tes petits petons ...
C'est également l'occasion de tester un de ces fameux Konditorei viennois. Ce terme désigne plus un salon de thé avec des pâtisseries qu'un simple café.
Ici se trouve Oberlaa, une institution locale. Difficile d'y trouver une place d'ailleurs lorsque l'heure du goûter approche !
Entre les 5 ou 6 sortes de cafés différents et la carte des gâteaux, on a un peu de mal à faire un choix précis. Si tu ne l'as pas encore goûter, il faut essayer le Sachertorte. Ce gâteau au chocolat est proposé partout et reste l'incontournable ... Son nom vient de l'hôtel Sacher, tout proche d'ici d'ailleurs ( Kärntner Strasse ). Le cuisinier du prince Metternich l'inventa en 1832 et c'est son fils qui ouvrira l'hôtel du même nom.
En se dirigeant vers la cathédrale, nous passons devant l'American Bar. Une autre création d'Adolf Loos.
Classé Monument Historique, il date de 1908 et prouve le soin apporté par Loos aux intérieurs ( acajou, marbre et miroirs ).

Par contre, c'est toujours un bar et une pancarte te prévient gentiment qu'on ne visite pas juste pour le fun !


Le Stephansdom ...

En français, cela donne la cathédrale Saint-Etienne ... Ah bon ? ( site internet officiel )

18h20 : La 1ère chose étonnante à l'approche de la bête est la juxtaposition avec la Haas Haus juste en face. Conçu par l'architecte Hans Hollein en 1990, ce bâtiment résolument moderne procure à son estimable ancêtre le + beau miroir qui soit.
La 2ème chose reste le magnifique toit avec ses 250.000 tuiles polychromes.
Entrée gratuite mais il faut faire avec les horaires des messes où l'on vire tous ceux qui ont un appareil photo au cou et un bermuda à rayures .... et ça en fait du monde !
On y a le droit à 18h45 pour celle de 19h00.
En photo, la chaire où le sculpteur Pilgram s'est représenté. On n'est jamais mieux servi que par soi-même, hein ?

Une icône de la vierge de Pötsch, village hongrois où elle aurait versé des larmes en 1696, attire beaucoup de fidèles. Également, en face, le tombeau d'Eugène de Savoie, l'inventeur de la tome, a un joli public fervent.

On finit notre journée en remontant la grande rue commerçante, la Kärntner Strasse. Comme partout les mêmes chaînes de magasins de fringues et autres chaussures.

Kärntner Strasse Statues vivantes, aveugles chantants, sénégalais vendant des lunettes de soleil, groupes péruviens à la flûte de pan, et orchestres style bavarois ....
La routine comme dans n'importe quelle ville européenne.

 

 

Un tour dans la grande roue ? ....

 

 
 
 


Carte globale de Vienne.
( 250 ko )

Pavillon de Wagner
Pavillon de Wagner


Karlskirche

 

 

 

 

 

 

 

 

Österreichische Galerie
Du Belvédère inférieur vers le supérieur.


Vue sur le Belvédère inférieur.


Déco un tantinet baroque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Egon Schiele
Egon Schiele.

 

 

 

 

 

 


Déco baroque

 


Les fameuses chaises Thonet.

 


Les paysages de Klimt.

 


Quel regard !


La maîtrise du trait et de la couleur.

 

 

 

 

 

 


La Hofburg.

 

 

 

 

 

 

La Michaelertor
La Michaelertor

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Neuer Markt


 

 

 

 

 

 


La Haas Haus


Le Stephansdom


Gros plan sur les tuiles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Milan | Vérone | Venise | Salzbourg | Vienne | Prague