Retour vers Intro  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
IRAN

Lundi

11 Mai 2009

 

Visite Persepolis ...

 
Visite de Shiraz Vers Yazd
Hier Demain

 

Pratique - Liens
Météo
Préparer
Photos Persépolis
Liens Iran

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
8h00 : Mohamed ( le stagiaire de l'agence PTA ) arrive dans la 405 conduite par un jeune chauffeur. En fait, il n'ont pas trouvé de guide francophone et c'est lui qui s'y colle, avec notre accord préalable.
Il a du bosser toute la nuit pour se faire des fiches et commencent déjà dans la voiture pendant le trajet pour nous expliquer l'histoire de l'Iran.
Il y a 1h00 de route nationale depuis Shiraz, parfois sur 4 voies.

Arrivés sur Persépolis, le chauffeur va nous attendre à l'extérieur et on doit ensuite laisser son sac à dos au gardien. Les sacs à main de mesdames sont autorisés par contre. Entrée : 5.000 rials

Grosse erreur : Je n'ai pas de produit solaire et aucun chapeau. Je vais donc me choper un joli coup de soleil !
Persepolis est en plein désert et il n'y a pas un cm d'ombre. Donc prévoir de l'eau et un couvre-chef. Pour le coup, Mauricette est bien équipée avec son foulard "Khomeini indice 50 anti-vieillissement" ....
Persepolis Sa construction débute sous Darius 1er vers 518 av JC.
Comme en Egypte, les rois suivants l'agrandiront pendant + de 150 ans ... et il reste inachevé.
Feignasses, tiens !
Ce n'était pas une ville à proprement parlé mais juste un site servant aux fêtes du Norouz ( le Nouvel An iranien le 21 Mars ). Désertée le reste de l'année, tous les peuples de l'Empire venaient rendre hommage au roi et apporter les cadeaux qui vont avec !
La capitale de l'époque était Suse.

Bon je ne vais pas te refaire l'histoire. Voici 2 sites intéressants à lire avant d'y aller : Wikipedia et Persepolis.
Le Lonely Planet permet de dégrossir mais le plan est sommaire. S'il ne devait servir qu'à ça, le guide Olizane propose des plans détaillés, des photos explicatives et c'est une très bonne base en complément des 2 sites ci-dessus.
Avec ça, tu peux y aller en toute confiance sans guide. Et on peut pas se perdre non plus car le site est vraiment concentré et assez petit.
-
Persepolis Persepolis Persepolis Persepolis
Persepolis Persepolis Persepolis Persepolis

Comme on peut le constater, il ne reste pas grand chose debout à Persépolis. Quelques colonnes isolées et 2 ou 3 portes majestueuses.
Le + intéressant restent les bas-reliefs représentant les 23 peuples de l'empire venus rendre leurs hommages au souverain et portant leurs offrandes.
Une petite révision avec les guides susnommés permettra de bien les identifier.
-
Persepolis Persepolis
Persepolis
Merci pour l'ombre ! Persepolis Persepolis Persepolis

C'est vrai qu'il faut faire un peu d'abstraction pour s'imaginer ce que pouvait être le palais aux 100 colonnes ou le palais de l'Apadana dont l'escalier recèle les + beaux bas-reliefs de Persépolis.
-
Apadana Persepolis Persepolis Apadana

Nous montons ensuite aux 2 tombes surplombant le site. Elles appartenaient à Artaxerxès II et III. On y retrouve les symboles zoroastriens.
-
Persepolis Persepolis Intérieur de la tombe Une citerne qui stockait l'eau pendant l'hiver

Au bout de 2h00, on se dirige vers la sortie et la + belle porte de Persépolis.
Il y a aussi des chevaux inachevés qui montrent la technique des sculpteurs pour dégrossir des blocs énormes.
-
Persepolis Persepolis Persepolis
Persepolis Mohamed appelle le chauffeur pour qu'il vienne nous récupérer devant l'entrée et je récupère mon sac.
En fait, on a surtout discuté de politique, de la condition des jeunes en Iran, des problèmes de sexualité avant le mariage.

A la limite c'était bien plus intéressant qu'un discours sur la Perse antique et le fait qu'il parle français nous a permis d'en savoir un peu plus sur la vie des iraniens ....
Il faut aussi savoir que malgré les "interdictions" des autorités religieuses, beaucoup d'iraniens venaient encore fêter Norouz ici.
Les ayatollahs ont + ou - abandonné cette idée devant la persistance de cette fête païenne, souvenir de l'époque zoroastrienne.
Désormais, les fêtes s'y déroulent normalement.

 


Naqsh-E Rostam ...

A moins de 5 kms se trouve ce site regroupant 4 tombes.
Naqsh-E Rostam 11h00 : Donc c'est vraiment pas la bonne heure. La lumière est plombée et la chaleur encore + présente.
Il fait bien 35° !
Bon, soyons honnêtes. ça nous a pas bluffé ! D'une part, quand tu as fait Petra en Jordanie, c'est un peu léger ...
Et puis, ce sont exactement les mêmes que les 2 tombes déjà vues sur le site de Persépolis. Même taille, mêmes bas-reliefs, rien ne les différencie.

L'une d'elles est celle de Darius 1er.
D'autre part, les bas-reliefs sont vraiment grossiers et sans intérêt. On ne peut s'en approcher à moins de 20m mais ça n'apporte rien de toutes façons.
-
Naqsh-E Rostam Naqsh-E Rostam Naqsh-E Rostam Naqsh-E Rostam


D'ailleurs on zappe carrément l'autre site de Naqsh-E Rajab pourtant prévu dans la journée avec d'autres bas-reliefs.
Il fait chaud, je brûle tranquillement et il fait soif !

12h00 : Nous déjeunons juste à côté dans un restaurant accueillant aussi les groupes, étant donné le nombre de grandes tables.
Pas de cartes en anglais d'ailleurs, les menus des groupes sont imposés donc Mohamed nous traduit le bazar.
Kebab et ragoût ... et toujours du riz ! 120.000 rials avec 3 boissons.

Le chauffeur et le guide paient leurs repas. C'est sympa, il y a un grand bassin et des fontaines. On se refait une santé et on continue de boire comme des trous.
Nous continuons à discuter de la vie de tous les jours. Le jeune chauffeur était étudiant en mécanique et travaille désormais à plein temps pour l'agence comme chauffeur sur des circuits individuels par exemple.

 


Pasagardes ...

Ce site n'est pas toujours prévu avec Persépolis car c'est encore 1h00 de voiture supplémentaire.

14h00 : S'il faut de l'imagination à Persépolis, à Pasagardes il faut être devin pour imaginer ce que cela pouvait être. C'est la zone !
Pasagardes Ça, c'est la vue depuis la forteresse des Gardiens !
On se bouscule pas, tu vois ...
Commencée en 546 av JC par Cyrus le Grand, elle sera vite dépassée par Persépolis en terme de grandeur, mais elle sera une vraie capitale par contre.
tombe de Cyrus Pasagardes C'est bien sûr la tombe de Cyrus qui justifie tout ce chemin.
Elle est complètement isolée, sans aucun décoration ni inscription.

Alors, on peut y trouver un certain charme mais je ne sais pas si cela vaut vraiment 2h00 de route AR !

 


Retour vers Shiraz ...


Nous revenons vers Shiraz tout en demandant de s'arrêter dans une épicerie pour acheter des fruits pour le bus de demain.

17h00 : Une mini pause à l'hôtel puis nous repartons pour le le tombeau d'Hafez. C'est la journée des morts quoi !

Nous prenons un taxi ( 10.000 ) car c'est assez loin. Nous traversons de grands parcs. Entrée : 30.000 ( tous les jardins sont à ce prix contrairement aux mosquées à 5.000 maxi ). Plan Google Maps Shiraz.

Hafez est un des poètes les + connus d'Iran. Les gens se recueillent, touchent la tombe et récitent des vers à voix basse.
On dit souvent qu'en Iran, chaque famille doit avoir un Coran et un livre de lui.
tombeau d'Hafez Hafez Hafez tombeau d'Hafez


Le lieu est calme et rafraîchissant surtout à cette heure. On se fait une pause avec du thé servit avec des dattes ( 2x 10.000 )
Ce sont surtout des femmes qui viennent en groupe en fait.
Nous résistons toujours aux glaces que tout le monde mange ici, parfumées à la rose avec des vermicelles. On veut pas trop prendre de risque avec une tourista mal venue dans un circuit où tu bouges tous les jours !
C'est un vrai supplice en tout cas ...

Pendant nos discussions avec nos 2 jeunes guides, ils nous ont conseillé d'aller faire un tour dans un centre commercial moderne car on voulait ne pas se cantonner aux quartiers typiques et anciens.

Lorsque j'indique l'adresse écrite par Mohamed, le taxi m'annonce 40.000 rials ... Il est gentil Maurice mais je commence à comprendre un peu les tarifs même si je veux bien payer un peu plus.
On se bat pour 10.000 rials, soit 0,75€ je le rappelle, mais c'est aussi une question de principe et pas pourrir la vie des futurs touristes qui se verront imposer des tarifs débiles.
Tu vois, c'est métaphysique mine de rien !

Comme il ne veut rien baisser, on s'en va. Mauricette me regarde ahurie.
- Mais on va où ?
- Laisse, c'est pour l'humanité et l'honneur ...
- Mais on va où ?
- Vers notre destin ...


Avec ça, tu élimines un paquet d'objections, je te garantis !

Nous partons donc d'un pas déterminé vers .... euh tout droit.
Alors qu'on traverse le parc juste à côté, nous sommes hélés par 2 jeunes filles qui veulent prendre Mauricette en photo.
Selon le degré de "liberté" de certains ou certaines, ils n'abordent pas indifféremment les hommes et les femmes.
Et se faire prendre en photo avec un inconnu n'est pas toujours une simple opération anodine. Donc, là, c'est uniquement entre filles.

Maria étudie l'informatique et Fatima, l'électronique.
Ça baragouine l'anglais comme ça peut mais elles ont une tchache d'enfer. On rigole bien !
Elles sont excités comme des puces de pouvoir discuter avec des touristes en solo. Les autres sont toujours pressés et en groupe.
Elles ne veulent plus nous lâcher. Elles nous proposent d'aller voir le tombeau de l'autre poète de Shiraz, Saadi. C'est loin et on veut vraiment faire le centre commercial.

Alors que nous marchons, elles nous entraînent dans un mausolée, qui s'avéra être le Imamzadeh-ye Ebn-e Hamze ( comme ça se prononce ).
Il abrite la tombe du neveu du 7ème Imam. Compliqué hein ?
Elles embrassent le montant de la porte puis nous allons à l'entrée du mausolée avec toujours les 2 entrées H/F.
Le gardien nous fait un signe de la tête complice et tout ce beau monde passe par l'entrée principale.
Il faut quand même revêtir un tchador laissé à disposition de toutes.
Comme tu peux le constater, c'est du grand n'importe quoi ! Seule Mauricette se tient à carreau ...
Ça continue à rigoler, prendre des photos, écrire leur adresse à genou au beau milieu de ce mausolée.

Bon on se quitte car il se fait tard pour tout le monde et on ne sait pas quels sont les horaires du centre commercial.
Elles font stopper un taxi, lui donne l'adresse, serrent la main de Mauricette et alors qu'elles ne s'y attendent pas, je fais de même.
Sauf que pour elles, ils est interdit de toucher un inconnu et elles sont toutes rouges de confusion mais toujours avec le sourire. Ouf !
En tout cas, je sens qu'on va parler de nous à l'école et en famille ...

Notre taxi est une de ces épaves de Peykan, l'automobile iranienne.
Elles ont un âge indéterminé mais ont sans doute connu le Shah !
La plupart du temps, il n'y a plus de tableau de bord et ça tient ... comme ça peut.
D'ailleurs le chauffeur se retourne et nous tend quelque chose : c'est une poignée. Et on fait quoi avec ?
Mauricette comprend alors : c'est pour ouvrir nos vitres arrières.
On se pince les lèvres pour ne pas pouffer de rire et nous lui rendons avec respect après avoir mis cette climatisation de fortune en route.

Mine de rien, c'est assez loin. On longe des quais, on traverse des quartiers. Il mentait peut-être pas le taxi avec ses 40.000.
En plus comme c'est pas moi qui ait arrêté le taxi, j'ai pas demandé le tarif et je crains une arnaque de derrière les fagots.
Nous arrivons dans une rue avec des magasins dernier cri de TV, électroménager et le fameux Setareh Fars Commercial Mall.

J'étais mauvaise langue, le taxi demande 25.000.

C'est sûr que c'est un choc après le bazar et les tenues de la plupart des femmes croisées jusqu'ici dans les quartiers de la vieille ville.
Ici, on repousse les limites au maximum. Le foulard des jeunes filles tient par miracle, tellement il est en arrière, découvrant plus de la moitié des cheveux.
Talons hauts, tuniques cintrées ... On croit rêver quand on arrive avec notre image de l'Iran islamique.
Soyons clairs, c'est un centre commercial vraiment axé sur les jeunes mais il faut vraiment venir ici pour se rendre compte du grand écart entre les discours officiels et la vie qui les rattrape et les dépasse.
On comprend mieux les manifestations de Juin 2009 et les aspirations de cette jeunesse.


Les familles viennent aussi avec leurs enfants car il y a un étage complet consacré aux jeux électroniques et même un train fantôme.
On ne regrette pas une seconde d'être venus ici.
Nous discutons avec beaucoup de jeunes, encore des photos, des questions pour savoir si tout se passe bien, si on peut nous aider, comment on trouve l'Iran ... Ça n'arrête pas !
Nous dînons au dernier étage avec toute la collection de snacks en tout genre ( pizza, chinois, mexicain, etc ... )
Pour changer on se rabat sur une copie de KFC avec du poulet frit ( 87.000 rials )

En plus, c'est vraiment un point d'observation idéal pour voir défiler toutes ces jeunes femmes qui osent tellement !
Cela veut aussi dire que leurs familles acceptent cela et traduit donc une modification profonde de leur condition. Peut-être anecdotique mais pas si anodin que ça.
En tout cas, nous, on reste baba !

A priori, ça reste ouvert au moins jusqu'à 22h00.

Coup de bol, il y a une tête de station de taxis jaunes. J'écarte un taxi sauvage et un chauffeur m'annonce 30.000 pour l'hôtel Eram.
Je vais quand même à la guérite et là on m'annonce 25.000, l'employé donne sa carte à ce même chauffeur et nous payerons bien 25.000 rials.
Le taxi à l'aller ne nous a donc pas arnaqué non plus.

 

 

Route de Shiraz vers Yazd ... Vers Yazd ...
 
 
 


Carte de l'Iran et de notre circuit

Carte Shiraz- Persépolis - Pasagardes


Arrivée sur le site

 

 

 

 

 

 

 


Vu depuis les tombes.

 

Persepolis
Bon, y'en a au moins un qui a de l'ombre !

 

 

 

Persepolis
Porte des Nations

 

 

 

Persepolis
Ahura Mazda, le dieu Zoroastrien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Persepolis
Détail de la porte des Nations.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Naqsh-E Rostam
Tombe de Naqsh-e Rostam

 


On est loin de la qualité de Persépolis !

 

 


Un ancien temple du feu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pasagardes
Montée à la forteresse des gardiens.

Pasagardes

 

 

tombe de Cyrus
Tombe de Cyrus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tea Time ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ca brille de partout !

Mausolée Hamze
Mausolée Hamze

 

 

 

 

 

 

 

 


La Peykan dans toute sa splendeur !

 

 

 

 

 

 


Pour que tu retrouves !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Il est pas beau ce magasin 100% Converse ?

 

 

Album en +

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Introduction | Téhéran | Shiraz | Persépolis | Yazd | Ispahan | Kashan