Retour vers Intro
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Retour aux 2 séjours Intro
Dimanche
11 Mai 2008
 
Le Bosphore ...
   
Levent - Nisantasi - Dolapdere -
Nisantasi
 
Eyup - Loti - Murailles - Bazar
Eyüp - Bazar
 
Bosphore - Anadolu Kavagi - Ortaköy ....
Bosphore
 
Iles aux Princes - Buyuk Ada -
Iles aux Princes
 
Uskudar - Bazar Egyptien aux Epices
Usküdar
 
Sainte Sophie - Mosquée Bleue -  Grand Bazar
Sultanahmet
 
Koska - Istiklal Caddesi
Istiklal
 

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Liens Istanbul
Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après la nuit de fête des supporters de Galatasaray, plus aucune trace dans les rues et pas de cadavres à déplorer !

C'est donc le grand jour de la croisière on ze Bosphore. Alors c'est simple et compliqué à la fois. Accroche-toi ! Voir ici pour le Bosphore Tour.
Sur le site de la compagnie IDO, tu trouveras les infos réactualisées si ça change entre-temps. Il faut viser le Bosphorus Scenic Tour qui va de Eminonü à Anadolu Kavagi. Profites-en pour télécharger le PDF avec tous les horaires des lignes, c'est toujours utile si tu veux aller ailleurs.
Mais il y a aussi la Bosphorus Line 1 ou 2 mais là je sais pas trop !

Bref, restons simples et concentrés. Tu te pointes donc au débarcadère à Eminonü à droite du pont, c'est inscrit Bogaz.
Attention, tu vas te faire alpaguer par des bateaux indépendants qui vont essayer de te vendre le même tour mais je connais pas le prix.
On te vend le fait que ça va + vite mais est-ce le but ? et à quel prix ?

Le ticket de IDO coûtait 12,5 YTL pour l'AR. A partir de mi-Avril, il y a un 2ème trajet à 13h35 sinon toute l'année c'est 10h35 et c'est celui que nous choisissons. En 2009, 3 départs désormais.
T'arrives à 12h00 et retour à 15h00 ou même 17h00 avec le 2ème bateau d'été. Ton billet est valable pour les 2.

9h45 : Il n'y a que le bateau pour le Bosphore donc impossible de se tromper et déjà une file d'attente ! Ça se remplit vite et le choix des places devient difficile pour les retardataires.
On s'est mis au 1er des 2 étages un peu protégé du vent car il fait quand même assez frais ce matin. On se positionne au milieu car on ne sait pas vraiment de quel côté ce sera intéressant.

10h35 : Au bout de 5mn, c'est déjà le bordel ! A peine passons-nous devant le palais de Dolmabahçe que tous ceux de droite viennent sur la gauche pour photographier.
Ça mitraille tout et n'importe quoi à bout de bras et c'est tout juste si on te marche pas dessus. Bien sûr, ensuite, tout ce beau monde reste planté debout et au milieu, tu ne vois que .... des culs !
Bon allez, j'abandonne l'idée de prendre des photos et je remballe le matériel. Ça m'empêche pas de rappeler aux glandus que leur postérieur ne constitue pas la principale attraction de la croisière.
La 1ère fois, ça s'excuse, la 2ème ça n'écoute plus et la 3ème c'est tout juste si c'est pas toi qui te fait engueuler !
Bref, l'ambiance est à son comble ... et je te raconte pas les pauvres qui ont choisi les bancs de gauche car c'est souvent de ce côté là que ça se passe. C'est tout juste s'ils se retrouvent pas avec qqn sur les genoux.

Alors le charme du Bosphore, il commence à nous taper sur le système car globalement, il n'y a pas grand chose à voir. C'est souvent trop loin et pas tant de jolies maisons que ça.
Je te mets les photos prises au retour quand même va !

bosphore istanbul yali bosphore istanbul yali istanbul istanbul yali bosphore

Sur 1h30 de trajet, ça fait pas lourd !
A l'arrêt de Kanlica, des vendeurs de yaourts montent à bord . C'est soi-disant réputé et le pot en plastique est à 2 YTL. Jolie marge !
Et bien 90% des gens en achètent et Mauricette plonge aussi ... et ben tu sais quoi ? .... c'est du yaourt ! Dingue, non !
Faire 5h00 d'avion pour acheter 1 yaourt nature à 1€, c'est top !
Je sais mais je suis de mauvaise humeur depuis le départ.
Tout du long, on propose aussi du café, thé, eau, beignets etc ...

Vers Yeniköy se trouvent les + beaux yalis mais ça reste rare ou trop loin.

12h00 : Arrivée au Terminus de Anadolu Kavagi. Nous sommes du côté Asie donc. On peut également descendre à la station en face, Sariyer pour déjeuner.
Le dernier arrêt permet de grimper à la tour génoise pour voir le détroit au loin. La montée est assez raide en suivant la route tout simplement, puis tu traverses une série de restaurants en terrasse.
Anadolu Kavagi Anadolu Kavagi

On voit la Mer Noire au fond avec les cargos ou pétroliers qui attendent le feu vert pour passer . Faut pas trop traîner non plus car on a l'intention de reprendre le 1er bateau de 15h00.
Compte 30mn pour arriver en haut et 15mn pour descendre en gros.
Le soleil est de nouveau de la partie et on se dit que la vue vaut la peine de déjeuner ici rapidos.
( Panoramas 360° )
Difficile d'avoir un parasol car les gars n'ont pas l'air dégourdis ou pressés dès qu'il y a + de 3 tables occupées. Ça flotte pas mal !
La carte est minable avec la 1/2 non disponible mais on s'accroche à la vue en sachant que ça risque d'être galère.
On surveille notre serveur qui garde ses commandes et ne les a toujours pas envoyé en cuisine car c'est à 100m de là. Au bout de 20mn ( on a été patients non ? ), on s'agite ... les salades arrivent enfin et ce n'est que 10mn + tard qu'arrivent les fritures de poisson.

14h00 : Non pas de café, pas de desserts ! Il y a beaucoup de monde en bas dans la dizaine de restaus sur le port. En fait, les 3/4 des gens ne montent même pas et viennent juste déjeuner. Turcs ou touristes compris d'ailleurs.
Il y a même déjà la queue à l'embarcadère. Cette fois, on se met à l'arrière, toujours au 1er niveau et à droite car ce sera de ce côté qu'il y aura le + à voir. Tu comprends hein ? Gauche à l'aller = Droite au retour.
- Tu sais que tu me fais peur parfois !

15h00 : A peine démarré et le vent se lève. Je mets même ma capuche de jogging de racaille. D'ailleurs, j'attends de pied ferme le 1er qui va se pointer pour me gonfler avec ses photos !
En fait, aucun souci maintenant. La plupart ronfle bien au chaud à l'intérieur et on peut enfin profiter du paysage même si on reste sur notre faim au global.
Bon, finalement, il faut juste le prendre pour une balade sympa et pas fatigante. Faut quand même qu'il fasse beau pour pouvoir être à l'extérieur et déjeuner tranquillement en terrasse.
Pour la magie de l'Orient du Bosphore nanani ... nananére, c'est autre chose.

16h30 : Nous n'allons pas descendre à Eminonü car le Dimanche, il y a le marché d'Ortaköy où il faisait un temps pourri en Février 2006.
Il faut descendre à Besiktas et on cherche un Dolmus mais finalement un bus passe et on grimpe. C'est d'ailleurs la 1ère fois en 2 séjours qu'on en utilise un.
La porte ne ferme plus et on est debout à côté du chauffeur comme si de rien n'était. De toutes façons, comme d'hab, ça roule à peine à cause des embouteillages monstres sur l'avenue et dans les 2 sens !
Ortaköy A peine arrivés, on retrouve les stands de bijoux, écharpes et autres "artisans".
Du soleil, un Dimanche, c'est la grosse affluence.
C'est vraiment turc et aucun touriste. Les gens viennent ici pour déjeuner, manger une glace et se balader tout simplement. C'est même plutôt chic et branché, voire assez cher pour certains restaus.
Ortaköy Mauricette n'a pas eu son dessert et c'est l'heure du goûter donc elle ne résiste pas à ces vendeuses de crêpes. Tu choisis le fourrage en sucré ou salé.
Là, ce sera avec du fromage style Feta.
Nous ne l'avions pas visité, je ne sais pour quelle raison en 2006, mais cette fois, nous entrons dans la charmante petite mosquée d'Ortaköy au bord du Bosphore. En entrant, on se croirait dans une bonbonnière baignée de lumière. C'est magnifique et étonnant ! ( Panorama 360° )
mosquée ortakoy Mosquée Ortaköy Ortaköy ortakoy istanbul

La prière de 17h00 vient de passer et maintenant ce sont qq retardataires qui viennent juste 10mn, souvent des marchands ou serveurs des restaus. On reste épatés par cette relation à la religion beaucoup moins souffreteuse que dans nos églises où on a toujours l'impression que toute la misère du monde est tombée sur les épaules des gens venus prier.
Ici, c'est souvent décontracté, avec le sourire, entre amis et même s'ils ne se connaissent pas, les gens se regroupent alors que chez nous, on s'isole. Sans entrer dans les détails qui fâchent, c'est souvent réjouissant je trouve.
Par contre dehors, ça continue à manger et ça n'arrête pas ! Là, on découvre 2 spécialités qui font un tabac.
D'abord le Kumpir, une patate fourrée d'un tas de trucs .
Et puis on a failli craquer pour une gaufre qu'on utilise comme un burrito et tu remplis joyeusement de 5 ou 6 crèmes, fraises, banane, kiwi et des pépites de chocolat de toutes les couleurs. Il y a à peu près de quoi nourrir le Burkina Faso pendant 1 semaine à vue de nez !

18h00 : On cherche en vain à grimper dans un bus vers Taksim mais ils sont tous complets ! Après 3 ou 4, on en chope 1 pour Kabatas qui est la station de tramway où on prend le funiculaire pour remonter sur Taksim.
Maintenant, c'est vrai qu'on se repère bien et on connaît les différentes stations, ça aide.
Toujours aussi embouteillé et on met presque 45mn !

19h00 : Depuis Taksim, nous descendons Istiklal Caddesi car on voudrait trouver un restau chic dont on m'a parlé, le Cezayir.
Avant que tu me prennes pour une truffe, le site n'existait pas à l'époque et j'avais pas la bonne adresse ...
Nevizade On passe quand même par Nevizade avec ses bars pour prendre une petite bière. Bon, mine de rien, il fait frisquet ce soir et c'est beaucoup + frais que les autres soirs.
A Bordeaux, il fait 25° et ici on frise les 15° !

Le restaurant doit se trouver sur Istiklal dans les parages du lycée Galatasaray. On a beau faire des AR, on voit que dalle !
Ras le bol et on finit dans la cafétéria qui nous faisait envie le 1er soir.
Tu prends ton plateau et le langage universel de ton doigt fait le reste.
2 plats + riz + desserts = 19 YTL.

C'est sympa sauf que les plats sont tièdes et tu peux toujours chercher un micro-ondes ! Au bilan, quand même déçus. Mieux vaut peut-être choisir ceux spécialisés dans les brochettes pour être sûr que ce soit préparés au dernier moment et chaud.

A l'hôtel, je me renseigne sur ce p..... de restaurant introuvable !
Rien dans leur base de données mais pour le réceptionniste, Cezayir c'est aussi une ruelle en bas du lycée français de Galatasaray, le Cezayir Sokak, surnommé le passage des français d'ailleurs.
Bon, on réessaye demain !

 

 

Croisière vers les îles aux Princes ..... Ile aux Princes
 
 
 

Carte du Grand Istanbul
Carte du Grand
Istanbul

 

Plan Bosphore
Plan du Bosphorus Tour.

 

 

 

 

 

 


Pas que des palais donc !

bosphore yali istanbul
1 ou 2 sortent du lot quand même !

 


Certaines sont neuves !


Une jolie série

 

 

 

Anadolu Kavagi
On est tout en haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les pilotes du détroit.

 


T'es gros toi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pont Fatih Sultan Mehmet


Forteresse de Rumeli.

Ciragan Palace
Le Ciragan Palace devenu un hôtel chic.

 

 

 

 

 

 

 

mosquée ortakoy istanbul
Mosquée d'Ortaköy


La sortie du Dimanche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Sympa comme café ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Miam Miam !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Istanbul | Introduction 2008 | Nisantasi | Eyüp - Bazar Epices | Bosphore | Iles aux Princes |

Usküdar | Sultanahmet - Grand Bazar | Istiklal |