Retour vers Intro
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Retour aux 2 séjours Intro
Samedi
10 Mai 2008
 
Eyüp et le café Pierre Loti ...
   
Levent - Nisantasi - Dolapdere -
Nisantasi
 
Eyup - Loti - Murailles - Bazar
Eyüp - Bazar
 
Bosphore - Anadolu Kavagi - Ortakoi
Bosphore
 
Iles aux Princes - Buyuk Ada -
Iles aux Princes
 
Uskudar - Bazar Egyptien aux Epices
Usküdar
 
Sainte Sophie - Mosquée Bleue -  Grand Bazar
Sultanahmet
 
Koska - Istiklal Caddesi
Istiklal
 

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Liens Istanbul
Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, on peut désormais bien dormir dans notre chambre au 8ème étage. Il n'en reste pas moins que ce quartier avec ses grandes avenues est bien plus bruyant que la moyenne. Ça n'empêche pas le Hilton ou l'Intercontinental d'être ici mais faut soigner l'insonorisation.

Comme promis, nous prenons désormais notre petit-déjeuner dans une pâtisserie à 300m de là sur la place Taksim. On s'en tire à 15 YTL en moyenne pour 2 contre 34 par personne à l'hôtel.
Et puis ça nous permet de tester différents trucs.

10h00 : Nous sommes sur les quais d'Eminonü. En attendant le bateau vers Eyüp nous décidons de visiter Yeni Camii ou Nouvelle Mosquée.
Déjà vue en 2006, elle est une des + grandes d'Istanbul. Ce n'est pas la + visitée mais je l'aime bien. ( Panorama 360° + d'autres ici )

Yeni Camii Yeni Cami

Au pied du bazar égyptien, il y a les stands des cireurs de chaussures et les vendeurs de graines pour les milliers de pigeons, façon Venise et la place San Marco.
Alors pour visiter les mosquées, le mieux est de connaître les horaires des 5 prières afin de s'organiser en conséquence.
Pour nous ce sera, hormis celle de l'aube, 13h00, 17h00, 20h15 et 22h00.

10h50 : Départ du bateau vers Eyüp. L'embarcadère n°6 est à gauche du pont comme nous l'avons vérifié hier. ( n° 1 sur ce plan ).
Nb : On peut aussi y aller en bus depuis Eminönü par le n° 99 et depuis Taksim avec le n° 55.
Quand même une dizaine de touristes ! Quelques nuages mais le soleil essaye de faire de son mieux.
Au prix où qu'on paye, c'est le minimum non ?

Nous remontons donc la Corne d'Or dont le lustre est passé désormais. Plusieurs industries ou chantiers se sont installés ici au 19ème siècle et il a fallu dégager quelques carcasses rouillées pour retrouver un semblant de naturel. ( Futur pont du métro traversant la Corne d'Or )
Pas de grands paysages mais des immeubles à perte de vue qui donnent la dimension de cette ville extraordinaire. Il faut compter 50mn de trajet avec plusieurs arrêts.
Eyüp

On se croirait à Lourdes avec des magasins de "bondieuseries", des stands de foulards par centaines. Ce n'est pas l'ambiance très pieuse de Fatih vue en 2006. Ici, c'est familial et bon enfant. Je le découvrirais + tard mais tous ces petits garçons déguisés en Sultan vont bientôt se faire circoncire. Youpi !!!!!!!!!
Le compagnon de Mahomet est enterré ici et tous les grands vizirs voudront aussi choisir ce lieu saint d'où un immense cimetière ottoman.
La mosquée en elle-même est banale par contre, il y a cette superbe façade de céramiques devant l'entrée du mausolée qu'on peut visiter !
Quelques maisons en bois aux alentours et le + petit minaret du monde ?
On traîne dans le cimetière ottoman puis direction le téléphérique ( Akbil fonctionne ) qui amène au café Pierre Loti. Les + courageux peuvent le faire à pied bien sûr ! On se retrouve en haut .... OK ?
L'écrivain venait ici pour jouir de la vue et ce café porte désormais le nom de Piyerloti. La vue n'est plus aussi idyllique qu'autrefois par contre le lieu reste charmant et surtout, il y a plus de turcs que de touristes ce Samedi.
Pierre Loti Istanbul Pratiquement aucune table de libre donc nous allons + haut dans un des restaurants avec de belles terrasses également. La carte nous dit rien donc on prend 2 croque-monsieur !
Bon, pas question de ne pas prendre notre café sur la terrasse et il y a maintenant de la place. Soyons francs, la vue n'est pas extraordinaire avec le pont d'autoroute et les arbres devant ... mais bon la légende !

15h00 : On chope un taxi car on veut aller vers les murailles terrestres et la mosquée de Sinan, Mihrimah Camii.
Le chauffeur ne sait pas du tout où ça se trouve mais nous dit de grimper quand même. On est joueurs alors on monte !
Il commence à s'arrêter auprès de collègues qui lui indique en gros la direction ... puis encore une fois auprès d'un jeune sur le trottoir puis juste avant les murailles alors que c'est moi qui lui montre le dôme reconnaissable de la mosquée.
Bref, comme quoi le GPS c'est de la frime !
La course revient à 8 YTL.
Une sorte de cube transpercé de fenêtres et surmonté d'une coupole sans contrefort. ( Visitée en 2011 )
Malheureusement fermée pour cause de travaux.
Nous redescendons vers la Corne d'Or et on peut monter en haut des murailles juste après la porte d'Edirne.
Avec cette photo qui part de l'Antiquité et le 21ème siècle au loin !
Nous longeons les murailles pour tomber sur cette petite place où se réunissent des colombophiles.
Y'a des Ch'tis à Istanbul ?

En fait, nous cherchons toujours les ruines du palais Constantin Porphyrogénète ainsi que le palais des Blachernes. Tu vois qu'on est sur du lourd, hein !
Rien à l'horizon alors qu'on commence à descendre les rues en pente vers les rives et ça nous dit rien de bon par là ...
On montre le nom et des photos à des papys qui trainent dans le coin et qui nous indiquent .... qu'il faut remonter !
C'est reparti pour 500m et on voit bien du grillage. Travaux et restauration là aussi . Pas de bol quoi !
Nous sommes près de Kariye Camii ( St-Sauveur-In-Chora ) visitée en 2006. On vient ici uniquement pour prendre un taxi car c'est pas dans les rues près des murailles qu'il va en passer 1.
Bonne pioche, y'a 2 taxis en attente à la sortie de la mosquée et on lui indique "Yeni Camii" ( Camii se prononce Djami ) pour arriver au bazar égyptien.
Faut toujours essayer de trouver un truc simple à indiquer aux taxis comme des grandes mosquées ou une rue + précise sur ton guide.

Le gars slalome à fond dans ces ruelles en évitant de justesse une dizaine de gosses jouant au foot ou au vélo. Ça klaxonne à chaque croisement mais personne ne s'affole et on rase au centimètre près la plupart des piétons. La routine quoi !
Alors que les petites rues font à peine 3m de large, rien n'est pourtant en sens unique ... donc ça pousse, ça intimide, ça gueule, ça gesticule et ... ça passe. C'est le quartier de Fener en gros.
Nous avons même droit, en exclusivité mondiale, à une engueulade mémorable entre notre chauffeur et une femme dans la voiture d'en face où personne n'a voulu laisser passer l'autre. C'est génial car même sans rien comprendre au turc, tu comprends bien toutes les subtilités avec les gestes et tout.
Au final, nous assistons à un débat de fond sur les femmes au volant avec des arguments que notre chauffeur nous traduira un peu ensuite tout en martelant son volant, signe d'un léger désaccord.

17h00 : Avec tout ça, nous voilà sur la 4 voies qui longe les quais et, comme souvent à Istanbul, c'est un bouchon monstrueux !
Il faudra 30mn pour qq kms. Taxi = 14 YTL.

 


Bazar égyptien aux épices ...
mosquée Rüstem Pasa Camii Bien sûr, on ne peut pas s'empêcher de retourner à la mosquée Rüstem Pasa. ( Plan Google )
Bien qu'elle soit minuscule et planquée dans un dédale de ruelles au 1er étage, c'est une des + jolies d'Istanbul.
Je suis tout content car j'arrive à retrouver le chemin 2 ans + tard du 1er coup et Dieu sait si c'est pas évident.
La prière de 17h00 vient de s'achever et nous sommes les seuls étrangers.
Rustem Pasa mosquée rustem pasa Rustem Pasa Mosquée Istanbul

Les faïences d'Iznik sont toujours aussi belles et couvrent la majeure partie des murs. Voir les détails avec les tulipes omniprésentes.
Faïence Iznik iznik rustem pasa rustem pasa iznik
A l'extérieur, ces 2 grands panneaux verticaux montrent les raccords qu'il a fallu faire, tant bien que mal, pour reconstituer toute la surface.
C'est un peu n'importe quoi mais ça a son charme ! Un peu Picasso turc ...
Alors que l'on récupère nos godasses à l'entrée, 2 groupes d'allemands et japonais arrivent en même temps. C'est tout de suite le foutoir avec chacun qui essaye d'enlever ses pompes sur si peu de place.
Vite de l'air et merci pour notre petit espace temps préservé de notre visite.
D'ailleurs un bon moyen de repérer Rüstem Pasa c'est quand tu vois tous les marchands de chaussures autour.
C'est que t'es pas loin !
Avant de rejoindre le bazar égyptien, il ne faut pas oublier toutes les rues autour qui sont largement + authentiques et moins chères.
La plupart des gens achètent d'ailleurs leurs épices ici et rarement dans les boutiques à l'intérieur.

D'ailleurs en rentrant dans le bazar, t'es pratiquement asphyxié par la foule et la chaleur. C'est un choc car tout d'un coup tu retrouves des centaines de touristes ... ils sont tous là alors que 10m en dehors, plus personne ! Ce sont les groupes que les guides lâchent là-dedans pour 30mn avec RdV à la porte donc personne ne va + loin.

Donc, qu'est-ce qu'on vient foutre là-dedans, tu me diras ?
Ben, on est venu pour choisir des verres à thé commandés par une amie et il y a 3 ou 4 boutiques avec pas mal de choix ici. On n'avait pas trouvé de grosses différences ailleurs il y a 2 ans déjà.
verres bazar Maintenant le tourisme est électronique et on va prendre plusieurs modèles en photo avec le téléphone et lui envoyer pour qu'elle choisisse et on reviendra avant de partir !
Ça amuse plutôt les gars du magasin et ils ne se démontent pas pour prendre la pause. Le patron sort même son téléphone, 2 fois + perfectionné que le mien, pour prendre les mêmes photos et comparer.
Comme toujours, tout se passe dans la bonne humeur ... même s'il essaye de nous fourguer du caviar. On voit pas le rapport avec la Turquie mais c'est courant dans la plupart des boutiques du bazar désormais.
Bazar aux Epices Y'a aussi du saucisson ! J e veux celle d'en haut !

Vite à l'extérieur car ça me saoule tout ce monde. On se bouscule avec les sacs à dos et fait trop chaud là-dedans !
Quand tu ressors du côté de la Nouvelle Mosquée visitée ce matin, il y a aussi le long du bazar en extérieur celui des animaux et des plantes.
Beaucoup moins typique et intéressant mais on peut y faire un petit tour de 10mn. Cette année, il y avait des marchands de sangsues pour la médecine !

18h00 : Nous remontons vers le Grand Bazar mais uniquement pour chercher des Hans ou Caravansérails oubliés en 2006.
A cette heure, tout le monde remballe ou a fermé !
Y'a aucun nom de rue nulle part et on finit par se paumer à force d'y aller au pif car on ne sait pas trop où chercher.
On finit par trouver le Han de la Valide ( Büyük Valide Han ). Tout est fermé à l'intérieur et c'est franchement décevant !
Les guides en font tout un cirque mais même s'il est animé en journée, c'est pas terrible en fin de journée.
Retour en Mars 2011 avec montée sur les toits.

Bon, on reviendra à une autre heure pour mieux identifier les lieux animés et où ça se passe, car là c'est vraiment le désert.

19h00 : On traverse juste le Grand Bazar alors que c'est en train de fermer aussi. Contrairement à Février en 2006, l'animation est encore intense près de la station de bus et tramway de Beyazit à la sortie du Grand Bazar. A l'époque c'était la zone en fin de journée.

Par contre, gros souci, on a envie d'une bière et aucun kebab ou bar à narguilé en propose ! On se retrouve donc dans un Tex-Mex sur la rue où passe le tramway. Même pas honte, non !

Une fois les pieds refroidis et la gorge rafraîchie, nous descendons vers une des merveilles d'Istanbul ...

 


La Mosquée Bleue ...
mosquée bleue istanbul Bon, on n'avait pas spécialement prévu de visiter la mosquée bleue aujourd'hui mais il est 20h15 et l'appel de la prière nous fiche toujours autant le frisson !
Lorsque toutes les mosquées se répondent au même moment avec cette litanie répétitive, c'est magique.
Mosquée Bleue Istanbul

Et ça marche ! On appelle ... donc, on vient !
C'est la prière et c'est la mosquée bleue est la seule qui ferme durant ce moment. Tout à fait compréhensible avec le va-et-vient incessant des touristes et le peu de confiance qu'on peut leur accorder sur un minimum de respect. J'imagine très bien les centaines de flashs, ceux qui n'ont toujours pas compris l'histoire des chaussures, les commentaires des guides dans toutes les langues ... bref, j'approuve à 100% !

On attend donc tranquillement assis 20mn dans la cour. Plusieurs personnes sortent dont quelques européens, sans doute entrés avant et qui sont restés à l'intérieur. Personne ne va venir te virer si t'es dedans, ce sont juste les entrées qui sont interdites.
mosquée bleue mosquée bleue mosquée bleue d'istanbul istanbul mosquée bleue

Par contre, elle n'est vraiment pas facile à photographier car immense et peu éclairée ... en plus de nuit ! ( Panoramas 360° )
Mais crois-moi, c'est toujours à tomber. Faut s'asseoir et prendre le temps de lever la tête pour admirer ce chef d'oeuvre. ( Mosquée Bleue )
C'est donc une option si tu veux échapper à la foule puisqu'elle reste ouverte jusqu'à la dernière prière de 22h00 en gros.
sainte sophie istanbul Pour Ste-Sophie, juste en face, pas de jalouserie on y retournera aussi + tard !

Pendant qu'on est là, nous retournons dîner au Altin Kupa qu'on avait bien aimé en 2006. Il fait l'angle de la place de la Citerne Basilique.
D'ailleurs il reste juste 1 table.
- Hommus et aubergines farcies
- Calamars frits et Brochette Agneau
- Bière + Eau + gâteau abricot = 62 YTL soit 33€ pour 2.

En sortant, des bagnoles passent avec des drapeaux rouges et jaunes tout en klaxonnant ( ça c'est normal à la limite ) bref un match de foot vient sans doute de finir.

22h50 : On prend donc le tram pour rentrer. Arrivés au funiculaire de Kabatas, ça hurle de partout ! Les écharpes de l'équipe de Galatasaray prouvent qu'ils viennent de gagner la finale du championnat contre l'ennemi héréditaire d'en face, le Fenerbahçe.
Parce que, mine de rien, y'a quand même avec Besiktas, 3 clubs à Istanbul en 1ère division .
En Turquie, le foot c'est qq chose et la place de Taksim est tout simplement bloquée et complètement envahie par des milliers de supporters ! Les gars sont debout sur les bagnoles, les torches fumigènes et les cornes de brume sont de sortie ... Ça promet ce soir !

 

 

Croisière sur le Bosphore et Ortaköy ..... Bosphore ...
 
 
 


Carte du Grand
Istanbul


Trajet du jour.


Toujours tranquille à l'heure du ménage.

 

 

 

Patriarcat grec orthodoxe
Patriarcat grec orthodoxe.

St-Etienne-des-Bulgares.
St-Etienne-des-Bulgares.

 


Hermés devrait ouvrir un stand !

 


C'est très familial


C'est combien la Bible ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Porte d'Edirne

 


Murailles de la porte d'Edirne.


2 ou 3 trucs à recoller !


Une réunion Tupperware ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rüstem Pasa
Détail du portail de Rüstem Pasa.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Assortiment pour l'apéro !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Bazar aux oiseaux


Bazar aux plantes

 


Ohéééééé !

 


Vitrine avec les costumes de Sultan vus ce matin.


C'est pas simple le turc ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mosquée bleue istanbul
Juste pour se rendre compte de la taille du bidule !

Mosquée Bleue

Mosquée Bleue Istanbul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


On a gaaaagné !

 

 


Avenue bloquée en bas de notre hôtel.

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Istanbul | Introduction 2008 | Nisantasi | Eyüp - Bazar Epices | Bosphore | Iles aux Princes |

Usküdar | Sultanahmet - Grand Bazar | Istiklal |