Retour vers Intro
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Retour aux 2 séjours Intro
Vendredi
11Mars 2011
 
Istanbul - Circuit des Mosquées
   
Arrivée
Arrivée
 
Istanbul vers Edirne
Edirne
 
Mihrimah - Fethiye - Fatih - Sehzade - Suleymaniye - Mosquée Bleue - Orient Express
Fethiye - Mosquée Bleue
 
Ste Sophie - Valide Han - Grand Bazar - Bazar égyptien - Rustem Pasa -
Ste Sophie - Les caravansérails
 
Harem - Mosquée Sakirin - Kadikoy - Ortakoy
Harem - Kadiköy
- Ortaköy
 
 

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Liens Istanbul
Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le but du jeu de cette journée est de faire un certain nombre de mosquées fermées lors de nos précédentes visites.
- La Mihrimah Camii était en rénovation en 2008.
- L'église de Theokotos Pammakaristos, devenue la Fethiye Camii est désormais un musée ouvert à tous.
- La Süleymaniye Camii, visitée en 2006, était en rénovation en 2008 également.
- La Mosquée Bleue ou Sultanahmet Camii, qu'on a visité les 2 fois mais qu'il est impossible de ne pas refaire ! ( Vue avion Mosquée Bleue )

Je te propose de suivre notre circuit du jour sur cette carte d'Istanbul.
Tu peux très bien faire la même chose en incluant Kariye Camii, devenue le musée de l'église St-Sauveur-in-Chora, avec ses magnifiques mosaïques.
Peu importe d'où tu pars, et comment tu y vas, le départ sera la mosquée Mihrimah et ensuite, tout se fait à pied tranquillement.
Depuis Taksim, nous y sommes allés en taxi. Sinon, selon la carte Metro et Tramway ci-contre, tu peux y arriver en métro à la station Topkapi ou encore en tramway, et + près, à la station Edirnekapi.
Il faudra juste faire un changement dans les 2 cas.

Impossible d'avoir un Akbil à Taksim, ils sont pratiquement introuvables désormais au profit de la carte électronique.
Bref, c'est le genre de défi qui m'attire. Nom de Dieu, j'en aurais un !

Nous achetons donc 10 jetons grâce à un jeune turc qui nous explique la manip à la machine automatique. Mais le funiculaire qui descend au tramway est en panne !

Nous prenons un taxi pour rejoindre le musée-église Fethiye. Le chauffeur ne parle pas anglais, pas gênant à la limite ... mais par contre, il ne voit du tout où se trouve cette Fethiye. Je lui refile mon plan sommaire et il téléphone à un de ses collègues qui n'a pas l'air d'en savoir plus. C'est vrai qu'on va dans l'anecdotique !
Bref, on abandonne et on lui dit d'aller à Edirnekapi, la porte des murailles terrestres où se trouve la Mihrimah Camii.
Bon, là il percute mieux et son visage radieux s'illumine !


Mosquée Mihrimah ...

Cette mosquée, construite par Sinan en 1565, est en l'honneur de la fille de Soliman.
Elle est donc située près des murailles, à la porte Edirnekapi, et c'est une station importante de dolmus.
De l'extérieur, pas de quoi tomber à le renverse, hein ?
En fait, c'est un cube avec une coupole quoi.
10h30 : C'est simple, il n'y a personne.
Mosquée Mihrimah Comme tu as pu le constater, il fait beau et on a gagné 10° ... mais c'est surtout l'occasion d'admirer la luminosité de l'intérieur. Le haut est quasiment transparent !
Mosquée Mihrimah Mosquée Mihrimah
Nous n'avons pas vu d'accès à la cour ou aux dépendances extérieures. Encore en travaux ou faut-il faire le tour ?

En sortant de la mosquée, tu verras des panneaux indiquant l'ancienne église St-Sauveur-in-Chora ou la Kariye Camii, devenue un musée (Müzesi), donc payante.
Nous l'avons déjà visité donc nous passons juste devant puisque c'est la route vers l'autre église devenue un musée, la Fethiye.

Eglise Pammakaristos ...


Cette ancienne église byzantine date des années 1100 et sera la siège du patriarcat orthodoxe à partir de 1456.
"Theotokos Pammakaristos" signifie "Radieuse Mère de Dieu", rien que ça dis donc ... et deviendra la mosquée Fethiye ( de la Victoire ) en 1590.
Si certains guides parlent d'une autorisation à demander à Ste Sophie, c'est désormais fini et c'est un musée accessible à tous, fermé le Mercredi. Entrée = 5 TL.
En fait, on ne visite qu'une salle et c'est minuscule donc concentré !
T'es sûr de ne rien rater et de ne pas te perdre, comme je te connais ...
Tu as 2 représentations du Christ. D'abord la coupole centrale avec ses potes de bistrot autour et en face de l'entrée dans une arche.
Fethiye

Toute la collection des Saints avec ces splendides mosaïques, dorées ou non.
Fethiye
Fethiye

Grâce au zoom, on peut admirer le travail de ces artisans !
Fethiye

Nous récupérons la rue principale pour rejoindre la mosquée Fatih, non pas pour la visiter puisqu'elle est en rénovation mais c'est un bon repère pour avancer.
L'autre intérêt de cet ancien quartier grec, c'est qu'on y retrouve bon nombre d'anciennes églises byzantines, facilement reconnaissables à leurs murs en briques.
Au fur et à mesure que nous avançons, nous ne voyons plus que des femmes voilées en noir. Tous les hommes sont barbus et portent un petit bonnet.
Pas de doutes, le quartier de Fatih est bien le refuge des "intégristes".
12h15 : Ça va être l'heure de la prière et la mosquée est en plein travaux, donc pas la peine de s'attarder !
Nous l'avions visité en 2006.
L'autre originalité de la mosquée de Fatih, c'est la présence, partout, de dizaines et dizaines de chats.
Les pelouses en sont couvertes et ils squattent tous les murets ou bancs.

Nous sommes sur l'avenue principale qui longe l'aqueduc de Valens.
Lorsque nous arrivons à la mosquée Sehzade ou mosquée des Princes.
Nous sommes Vendredi et c'est la grande prière donc nous reviendrons après le déjeuner.

Avant, derrière la mosquée, je veux aller à une adresse originale, chez Vefa Bozacisi qui fabrique et vend depuis une éternité une boisson peu connue, le Boza. Il faut passer sous l'aqueduc derrière la mosquée mais c'est fermé entre 12h et 14h00 !
Bon allez on va déjeuner.

C'est rare, mais j'ai une adresse dont on m'a dit le + grand bien et j'ai envie de la tester. Le souci, c'est qu'il faut faire 2 kms et c'est pas notre genre. En principe, on mange où on est et c'est souvent une découverte ou un moyen d'échapper aux touristes.
Je me sens d'humeur badine donc c'est partit avec le plan dans les mains .... mais qui n'est jamais assez précis quand t'es sur place.
En plus, grand couillon, je ne sais plus si le nom que j'ai est de la rue ou du restaurant. Quel baltringue ! Je me mettrais des baffes, tiens.

On demande, on passe pour des ahuris mais on arrive enfin chez Has Kral, rue Sagip Bey Sk. ( Près de la station Aksaray Métro ou Tramway )
Surprise. C'est déjà la jolie petite entreprise. C'est immense, moderne et décoré avec fontaines qui glougloutent !
Par contre, comme c'est le quartier très animé du métro Aksaray, tous les clients sont du style "cadre en costard qui y croit à mort".
La carte est incroyablement riche et variée. On en sait que choisir.
J'ai pris ça. De mémoire c'est un Ali Nazik Siz Kebab avec une sauce à base de crème ou yaourt. Délicieux !
Mauricette choisit un Pasa Kebab.
Avant cela, on nous a amené, comme souvent, un grand plateau où sont présentés toutes les entrées ( mezzés ). Facile et pratique pour choisir quand t'as zappé les cours de turc au lycée.
Nous prenons donc 2 mezze et 2 Ayran en boisson. Le service est impeccable et rapide.
Nous n'avons pas testé les spécialités, assez chères, mais qui font la réputation de la maison.
Le serveur nous demande si on veut des desserts ? Non, merci.
Et le voilà qui se pointe avec 2 petites salades de fruits. Il nous fait de grands gestes pour bien expliquer que c'est la maison qui offre.
Ah bon, c'est un jour spécial ?

Le revoilà pour savoir si on veut des cafés ? Un peu gênés ... mais c'est encore non, parce que la café turc c'est pas notre truc.
Bon, on doit avoir une bonne tête parce qu'ils nous les offre aussi !
Alors, je fais quoi ? Faut offrir Mauricette en sacrifice ou la laisser en caution ?
Bref, vraiment sympa et on a bien mangé pour .... 65 TL. Je conseille même si c'est un peu en excentré des circuits de visite.
Faut 15mn depuis la mosquée Sehzade environ.

Mosquée Sehzade ( des Princes )

Nous l'avions déjà vu en 2006 mais la Sehzade mérite une petite visite quand même. En dehors des circuits touristiques, elle est toujours calme et c'est encore notre ami Sinan qui en est l'architecte.
C'est sa 1ère grande oeuvre en tant qu'ensemble impérial complet avec la mosquée et les dépendances. Le style ottoman démarre ici !
Mosquée Sehzade Mosquée Sehzade
Ne jamais oublier d'observer les détails et le raffinement du travail des artisans, comme la porte d'entrée par exemple.

Vefa Bozacisi et son Boza ...

Il faut donc sortir de la Sehzade Camii par les jardins et passer sous l'aqueduc pour rejoindre un café centenaire. Il date de 1876. ( Carte )
Le Vefa Bozacisi ne sert qu'une seule boisson, le Boza.

Dès que tu rentres, pas la peine de commander, tu prends directement les verres déjà remplis sur le comptoir. Prix = 2 TL le verre.
Beaucoup de gens rajoutent des noisettes grillées, qu'on voit sur les photos et qu'on achète à l'épicerie en face.
On peut aussi y mettre de la cannelle. La saupoudreuse est sur le comptoir.
Comme il y a un lycée, pas très loin, il y avait pas mal de jeunes.
C'est à température ambiante et assez pâteux sans être écoeurant.

Le décor n'a pas varié depuis la création et c'est très kitsch. La maison Vefa vend aussi des sirops, du vinaigre et du boza en bouteille.
On en retrouve dans la plupart des épiceries d'Istanbul d'ailleurs.

Petite halte bien sympa et nous partons au flan pour rejoindre la mosquée de Soliman, la Süleymaniye Camii.
Alors que nous sommes dans de petites rues désertes, nous tombons sur une rue avec des anciennes maisons en bois.
Ci-dessous, tu peux constater le AVANT et APRES !

Si tu regardes la carte que je me suis fait ch... à faire ( merci de regarder donc ... ), il faut viser la même arrivée SVP.
En fait, nous arrivons par une petite ruelle entre 2 murailles et pavée à l'ancienne.
On a vraiment l'impression d'être revenu à l'époque et découvrir au dernier moment cette vision de la mosquée.
Fait moi confiance, ça en jette !
Ci-dessus, tu vois l'endroit où on arrive au milieu des boutiques qui bordent la mosquée.

La mosquée de Soliman ...
  15h30 : C'est l'heure de la prière en ce 11 Mars 2011.
Ci-contre, tu peux noter les horaires juste avant de partir pour mieux programmer tes visites sur place.

Et pour tout dire, c'est toujours une vraie émotion lorsque les mosquées du quartier se répondent les unes aux autres. L'imam de la Süleymaniye est particulièrement doué et c'est d'une grande qualité. Pas de magneto ici.
2 autres mosquées lui font écho au loin et nous restons plantés sans bouger pendant ces 5 petites minutes de bonheur.
Les visites de la mosquée Süleymaniye sont interrompues pendant la prière donc nous partons faire le tour du complexe de la mosquée.
Sur la gauche en regardant la mosquée, nous longeons d'abord les immanquables boutiques de souvenirs et fringues.
Les anciennes cuisines ont été reconverties en café.
A côté, l'ancien hôpital est devenu le restaurant Dârüzziyafe. En 1550, on y offrait des repas aux plus pauvres.
mosquée de Soliman Vue de mon hélico personnel, on peut admirer l'ensemble complet de la Süleymaniye Camii.
Nous sommes donc arrivés par le centre à droite et nous venons de longer le bas à droite.
Nous continuons donc par le bas à gauche. Cette petite rue comporte surtout de petits magasins ou des grossistes en pièces détachées.
Rien de touristique donc.
Nous remontons ensuite par le haut de la photo. Si la rénovation de la mosquée est terminée, les travaux se poursuivent au niveau des tombeaux donc le Türbe de Soliman ne peut être visité à l'heure actuelle mais ça devrait être bon à partir de 2012 sans doute.
mosquée de Soliman

La rénovation de la mosquée de Soliman est splendide, surtout au niveau des peintures !

Quelques liens de panoramas en 360° :
- 3D à télécharger : La meilleure qualité. Zoom possible.
- Balade virtuelle : Également des vidéos.
- 360° : Tout Istanbul disponible en cliquant sur les flèches.

Nous remontons en longeant les hautes murailles de l'Université. Nous tombons sur le Grand Bazar mais on ne s'attarde pas car nous voulons voir la Mosquée Bleue au coucher du soleil.

La Mosquée Bleue ...

Comme on en a plein les pattes depuis ce matin, nous descendons vers la Mosquée Bleue en tramway pour 2 stations, à l'arrêt Sultanahmet.
Mosquée Bleue 17h20 : Juste à temps pour encore un peu de lumière sur cette mosquée bleue incroyable !
Mosquée Bleue

Istanbul Mosquée Bleue

Comme d'hab, c'est la foule à la Mosquée Bleue et encore beaucoup de groupes.
Un vrai coup de gueule, car c'est devenu du grand n'importe quoi ! Il y a bien une surveillance au niveau de l'entrée pour enlever les chaussures, où on t'oblige à prendre un sac plastique ... par contre, plus de la 1/2 des femmes n'avaient pas ou plus de foulard sur la tête.

Déjà, les responsables des groupes ne font même pas l'information, ce qui tend à prouver que la majorité des gens sont d'une inculture crasse !
Mais même les gardiens turcs ne font aucune remarque, c'est ahurissant.
Même en Italie ou en Grèce, on ne rentre pas dans une église sans un minimum de tenue correcte et ici, c'est la Foire aux Neuneus.
Que de bêtise concentrée en un même lieu. Une vraie honte !
Mosquée Bleue Bon allez, on respire et on s'écarte au maximum, des fois que ce soit contagieux !
Revenons à cette merveille où même l'air est bleu.
Ce qui est dommage, c'est que les murs décorés de faïences d'Iznik, bleues aussi, soient au 1er niveau mais on ne peut pas y accéder.
Nous nous asseyons par terre, a peu près au milieu pour mieux admirer ces coupoles et oublier ces idiotes, têtes nues.
La + célèbre mosquée d'Istanbul n'est même pas de Sinan, mais d'un de ces élèves en 1616.
Les 6 minarets de la Mosquée Bleue sont une exception car c'était le même nombre pour celle de la Mosquée Sacrée de La Mecque.
Qu'à cela ne tienne, on lui en mettra un 7ème pour respecter la hiérarchie religieuse.

- 360° : Encore des panoramas 3D, même si les couleurs sont un peu trop claires.
- 3D : A télécharger ou exécuter en ligne.

18h30 : Il va bientôt y avoir la prière et les employés commencent à faire sortir les touristes. On y va et nous descendons la même rue que le tramway, cette fois à pied.
D'ailleurs, nous voyons passer les wagons remplis à bloc. Ça doit être compliqué de s'y faire une place !

Nous allons jusqu'en bas, à l'ancienne gare de l'Orient-Express de Sirkeci.

Orient-Express d'Istanbul ...

Ce train de luxe existe depuis 1883 et on peut toujours l'utiliser aujourd'hui.

Cette gare fonctionne toujours bien sûr, même si l'entrée principale n'est plus l'originale. La partie ancienne, bien conservée et rénovée donne sur le Bosphore. On peut manger au restaurant encore en activité.
Nous longeons les quais des ferries en remontant vers le pont de Galata. C'est l'heure de pointe et tous les bateaux se chargent de centaines de passagers regagnant la rive asiatique.
Nous sommes toujours attirés par cette odeur de maquereaux grillés, qu'on sert dans un sandwich. Il y a 2 ou 3 bateaux-grillades amarrés le long du quai, après le pont.
Pendant qu'on y est, je cherche toujours à acheter un Akbil, plutôt que d'avoir des jetons, qui ne fonctionnent pas dans les funiculaires d'ailleurs, comme celui de Tünel ou celui qui descend de Taksim vers la station de tramway de Kabatas.
Justement, il y a un petit guichet à gauche du pont de Galata, lorsqu'on regarde vers la Tour de Galata.
Et miracle, il en a le bougre. Je donne 20 TL ce qui permet de payer la caution récupérable de 6 TL et le charger avec 14 TL de voyage.

Mission accomplie : Je fais partie de la caste Akbil et j'ai le précieux sésame dans la main comme le St Graal !
C'est le seul endroit où j'ai pu l'avoir donc viser ici quand tu y seras.

Nous traversons le pont à pied, puis nous remontons vers la rue Istiklal par le funiculaire Tünel. Prendre à gauche, après la station de tramway.
Juste en face de la sortie du Tünel, nous n'y avions jamais fait attention auparavant, tu verras un passage décoré de guirlandes.
C'est le Tünel Geçidi. On y trouve surtout des bars avec terrasses. Les lampadaires à Butagaz permettent d'affronter l'hiver au chaud comme chez nous.
Tu débouches ainsi sur la fameuse Sofyali Sokak, un peu l'équivalent de la Nevizade, + haut sur Istiklal Cadessi. C'est-à-dire, jeune, branchée et une concentration de bars et restaurants en tout genre.
Ce sont surtout les jeunes stambouliotes qui viennent ici pour écouter de la musique et boire un verre en soirée. Très animé et sympa !
C'est Vendredi soir, donc c'est plein partout.

J'avais une adresse mais c'est fermé depuis, donc nous cherchons au hasard et nous tombons sur le restaurant Refik où il y a pas mal de monde et un des rares à ne pas nous avoir fait la retape.
Un bon signe à nos yeux !

En fait, ce sont surtout des tablées de 8 ou 10 personnes. Aucun touriste par contre.
Là aussi, on nous amène le grand plateau de mezzés où nous en choisissons 2. Nous commandons ensuite 2 poissons grillés.
Avec les 2 boissons, ça fera 62 TL. Honnête, local et bon donc.
Tu remarqueras que depuis le début, nous arrivons toujours à cette somme en gros.

Nous remontons à pied vers Taksim. Le temps est désormais agréable et on peut enfin se balader le nez au vent.
Toujours cette foule incroyable sur Istiklal et des vitrines souvent originales, comme ces chapeaux.
Il est 21h00 et tout est encore ouvert !

Nous préférons toujours prendre un dessert ailleurs qu'au restaurant. Il y a souvent bien plus de choix et au moins, on est sûr de savoir ce qu'on commande dans la vitrine.
Cette fois, nous visons une institution, la pâtisserie Inci au n° 56 Istiklal Cadessi.
Depuis 1944, on y sert entre 2 et 3.000 portions de profiteroles tous les jours !
On peut ne pas le voir car il est le dernier magasin encore ouvert dans un bâtiment qui se délabre et abandonné par tous les autres locataires.
Donc, un jour ou l'autre, il devra déménager et se trouver un autre endroit.
Le principe est simple. Tu rentres, tu prends une part (5TL)sur le comptoir, tu payes au fond et tu essayes de trouver une place assise.
Beaucoup n'y restent que 5mn en mangeant debout !
Ça défile sans arrêt ...

 

 

Sultanahmet, Sainte Sophie,
les caravanserails du Grand Bazar
.....

Sultanahmet et Ste Sophie
 
 
 


Metro et tramway à Istanbul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mosquée Mihrimah
Mihrimah Camii

 


Vitrail et détail ci-dessous.

 


Le minbar ajouré en marbre.

 

 

 

 


Fethiye Camii.

 

 

Fethiye
Jésus Christ et le détail de la mosaïque.

 

Fethiye
Détail de la coupole.

 


T'as vu mon auréole et mon brushing ?

 

 

 


Cimetière ottoman

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Has Kral
Le Has Kral

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mosquée Sehzade
Mosquée Sehzade ou Des Princes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La tasse d'Ataturk.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mosquée de Soliman
Minaret de la Süleymaniye

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mosquée de Soliman.

 


Superbes grilles.

 


Rue le long du Grand Bazar.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mosquée Bleue
Mosquée Bleue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Sofyali Sokak

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Inci Pastanesi

 


Profiteroles à gogo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Istanbul | Edirne | Fethiye - Mosquée Bleue | Ste Sophie - Caravansérails et hans | Harem - Kadiköy - Ortaköy