Retour vers Intro  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui


Juillet 2014
 

Les palais du Bosphore ...

 

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Guide Istanbul
Photos 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Quand on pense "palais sur le Bosphore", on tombe à chaque fois sur Dolmabahce qu'on a visité lors du 1er séjour ... comme tout le monde.
Et pourtant, il y en a d'autres !!

Si c'est pas du Suspense et du Scoop, hein ? T'es tendu à mort ...
       
palais bosphore On va donc visité les 2 qui sont sur la rive asiatique, Beylerbeyi et Küçüksu.
Seule inconnue, comment y aller et faire les transferts entre eux ?
J'avais trouvé une solution, le bateau-bus de chez Dentur ( le Hop On - Hop Off )
       
Le site ne fonctionne de Dentur pas toujours bien donc j'ai fait une copie d'écran en français. ( lien officiel )
Le principe du Hop on - Hop Off c'est comme les bus sauf que tu es ici en bateau et c'est en collaboration avec le ministère de ces palais-musées.( lien anglais )

Seul problème, c'est qu'on veut le faire ce matin donc on va se débrouiller autrement !
       
C'est assez simple au final. On prend un ferry qui va à Üsküdar, y'a a de partout, pour nous c'est depuis Karaköy.        
Là, tu as des dizaines de bus et tu prends une ligne 15 A, B ou C ou ... et tu demandes au gentil chauffeur "Beylerbeyi". La plupart s'y arrête.
       
Maintenant dans ces grands bus, tu as des écrans électroniques qui t'indiquent les arrêts à venir donc on n'est pas trop perdu.
Sinon, tu restes pas loin du chauffeur pour qu'il te prévienne. Ça marche à tous les coups.
Les bus comme les ferry et tramway fonctionnent avec l'Istanbulkart bien sûr.
       

       
Palais de Beylerbeyi ...        
L'entrée est un énorme tunnel. 10 TL par personne.
       
beylerbeyi palais istanbul bosphore

Un gars nous fait de grands signes pour qu'on s'approche.
Bon alors déjà, on n'est pas ce genre-là, on fait ce qu'on veut, nous sommes libres ..... sauf que c'est pour démarrer la visite du groupe !
Ici, c'est obligatoirement en groupe guidé et c'est en anglais.
Contrairement à Dolmabahce, tu ne peux pas prendre de photos, même en payant un supplément, donc je te mets du Google.
-
   

 

Beylerbeyi
Beylerbeyi Sarayi

 

 

 

Palais Beylerbeyi
Palais Beylerbeyi

 
       


Ici on est en plein style baroque français de l'époque, 1865,
Les immenses lustres de cristal doivent valoir une fortune et peser une tonne.
Seule identité turque, les tapis en soie qui, au prix du m², peuvent résorber le déficit budgétaire de la Sécu.

Après une petite balade dans les jardins ( il y a un café-restaurant également ), nous repartons vers l'arrêt de bus et nous montons dans le 1er qui passe.
Je balance "Keusseuksou" en gros et le chauffeur hoche la tête.
Bon, déjà je lui ai pas dit une insulte et ça devrait coller a priori.
-

       

       
Palais de Küçüksu ...        
12h10 : Nous payons 5 TL par personne et le gardien nous demande d'attendre 12h30 pour la visite.
Autant, y'avait du monde à Beylerbeyi, autant ici on est seuls au bout du Monde !
    Palais de Küçüksu
Palais Küçüksu
 
Küçüksu Küçüksu
       

On se fait donc le tour du petit parc et nous revenons vers le guichet 20mn plus tard.
En fait, c'est le gardien qui fait aussi les visites sauf qu'il ne cause pas anglais le gars. Donc il nous ouvre et nous suit de loin en nous laissant faire comme on veut.
Ici aussi pas de photos mais je me sépare de Mauricette lentement pour prendre des images distrétos en réglant mon compact sur Silence.
-
     
Küçüksu Küçüksu
   

 

 

Ce palais Küçüksu est beaucoup plus petit et intime que Beylerbeyi.
4 salles en bas et 4 salles en haut avec un escalier au milieu.
       
Küçüksu Küçüksu Au départ, c'est un relais de chasse puis une résidence d'été ... avec une vue pas dégueu mine de rien.
       
Il y a bien un petit restau à côté avec la terrasse qui va bien sur le Bosphore mais c'est surtout un salon de thé sans vraiment de plats cuisinés.
Nous continuons donc à pied pour tomber sur un grand truc ... mais on ne sait absolument pas ce que c'était.
Une entreprise, un sanatorium, une maison de retraite ? Y'a bien des tables mais on n'a pas osé rentrer.

Encore 300m et nous voyons un voiturier qui accueille les clients.
Ouh la ... ça va pas être dans notre budget !
C'est le restaurant BIGCHEFS.
       
Finalement c'est cool.
- Vous voulez une table en terrasse ?
- Un peu mon neveu ...
     
Nous sommes plein pot sur la Bosphore et le long d'un petit canal avec 2 autres restaus. Ça sent le fric et la nouvelle bourgeoisie décomplexée.
Ici, le ramadan c'est pas d'actualité, tu vois !
       
Des gens arrivent dans leur bateau ou en taxi-boat.
Pour se mettre dans l'ambiance, on commande des maxi boissons.
       
En tout cas, la carte est intéressante et varié. Le service nickel et zélé.
On prend 2 salades composées, idéales avec la chaleur.
       
J'ai pris cette énorme Banana Split et Mauricette une glace Mastic + fraises.
Super présentation pour le café + thé.
       
Et la douloureuse ? Au total avec boissons + 2 plats + 2 desserts + café-thé = 115 TL soit 40€ environ, c'est plus que correct.

Bon, faut repartir maintenant ! L'idéal serait d'avoir un bateau qui fasse la navette avec la rive en face mais on me répond que ça n'existe pas ... ce dont je me doutais bien.
Le patron me propose d'appeler un bateau-taxi mais j'ose même pas demander le prix et passer pour une buse.

Allez, à nous le bus !
Là au moins, sur le retour, t'as pas trop à te poser de questions, tous les bus vont forcément à Üsküdar. Il y a aussi pas mal de dolmus d'ailleurs.



On n'est pas des sauvages, on passe quand même une tête à la mosquée d'Üsküdar en face du port.
Encore une de notre ami l'architecte Sinan pour la fille de Soliman le Magnifique, Mihrimah Camii.
A ne pas confondre avec une autre portant le même nom à Istanbul dans le quartier Edernkapi que l'on a visité en 2011.
-
       
   

 

mosquée Mihrimah Uskudar
Mosquée Mihrimah

 
Nous sommes Vendredi et d'habitude le Dimanche, on aime aller à Ortaköy, le quartier branché mais avec un monde fou qui bloque la route et les bus ... donc il fait beau et on va se la jouer + malin !
       

       
Ortaköy ...        

Pas de grosses difficultés depuis Üsküdar. On prend un ferry pour aller juste en face à Besiktas. De là, partent beaucoup de bus qui attendent, c'est une gare routière donc plus facile de choisir.

Grosse méthode infaillible, on monte dans le 1er bus où c'est marqué Ortaköy ( le 57 UL ou 22 RE ).
Celui-ci nous fait un graaaaaaaaaand détour par le Nord en passant par le quartier de Levent, hyper chic avec concessionnaire Ferrari et résidences gardées. On traverse aussi un parc puis on descend sous le pont pour arriver enfin à Ortaköy.
C'est loin d'être le plus court mais le passage sous le pont est grandiose.

mosquée Ortaköy

Une de nos préférées, la mosquée d'Ortaköy, minuscule et les pieds dans l'eau. Elle est unique par sa position et sa transparence.
   

 

mosquée Ortaköy
Mosquée d'Ortaköy

 

 

 

 

 
mosquée ortakoy Entièrement percée de grandes fenêtres, avec des lustres en cristal, c'est complétement étonnant pour une mosquée.
       
C'est l'été donc il y a quand même pas mal de monde !
Mais au moins on peut trouver une place en terrasse, impossible le week-end.
On va jouer aux vieux cons mais là aussi, ce n'est plus l'ambiance d'avant. Partout des étals de bijoux mais ce ne sont plus les artisans comme avant.
   

 

 

 

Là encore, le Capitalisme et la Soif d'argent facile ont détruit toute l'Humanité de ce lieu de perdition offert à la Bourgeoisie triomphante sur les cadavres des ouvriers dont le sang inonde les ruelles ........
Désolé, une petite crise d'angoisse !

Là, ça sent le chinois à la tonne, vu le nombre et les prix.
Ce qui ne change pas c'est notre café habituel, toujours aussi branchouille, le House Café.
On se prend 2 limonades et un gâteau au chocolat pour le goûter.

       
C'est toujours le royaume du Kumpir ( vidéo ) et sa version sucrée avec gaufre ( vidéo )
     
Sympa le magasin de chaussures !
       
Nous reprenons le bus vers Istanbul donc faut chercher un bus avec Taksim, Kabatas ou Eminonu ... et tu grimpes dans le 1er qui passe et qui a de la place car c'est chargé sur cette ligne.
On ne peut pas monter dans le 1er qui repart, gonflé à bloc.
Le 2ème c'est Kabatas, le terminus du tramway, on achète.

De là, tramway jusqu'à Karaköy, et de là, on prend le funiculaire de Tünel qui grimpe vers la rue Istiklal, t'évitant un accident cardiaque et d'inutiles souffrances.
J'avoue que quand on connaît pas, faut le choper le fameux Tünel. En sortant du tramway, avec le pont dans le dos, on regarde sur la gauche et on voit un immeuble I.E.T.T.

Le funiculaire nous amène donc en bas de la rue Istiklal.
La plupart de gens ne voient jamais ... et nous les 1ers lors de notre 1er voyage.
T'es aspiré de suite par la rue alors qu'en face de la sortie du Tünel, tu as un petit passage sympa qui devient le centre d'Istanbul en soirée
   

 

 

 


Entrée Tünel

 
Il faut donc aller en face de la sortie du funiculaire et viser un petit passage avec des tables de café.
On arrive ainsi dans un dédale de ruelles avec 100% de cafés et restaurants en tout genre.
Moyenne d'âge = 25 ans.
   

 

 
Je cherchais une autre terrasse mais j'ai du me planter dans l'adresse ou le plan, on trouve pas. Ou alors c'est fermé.
Ici aussi ça bouge, beaucoup de choses sur Istiklal ont fermé depuis notre dernier passage. Les modes vont vite.

On rentre donc chez SOFYALI 9, qui semble typique, au milieu des trucs modernes. La salle du bas est réservée donc on nous met au 1er étage.
Et on est seuls !
Un peu coincés pour se barrer maintenant !

On va faire vite, c'est pas terrible et Mauricette trouve que les calamars frits sentent l’ammoniaque.
Le serveur va nous dire que c'est l'odeur normale et qu'on n'est pas habitués, c'est tout.
Entre l'ambiance glacée du 1er étage et ça, on peut passer son chemin, y'a de quoi faire autour.

Dommage de finir sur cette note décevante mais on fonctionne souvent à l'instinct et au hasard, avec de bonnes ou mauvaises surprises.
Ici, c'était même pas marrant.

       
Galata Tower Descente vers notre hôtel. C'est mieux que quand on doit remonter depuis Karaköy !
Mauricette maudissait cette grimpette journalière en fin de journée.
       

C'était donc notre dernier jour.
Retour à l'hôtel pour faire les valises, rentrer les tapis et réserver un taxi pour demain matin.

 

       
Conclusion et bilan ...
       
         

Guide Istanbul | Ferry Istanbul | Activités Istanbul | Hôtels Istanbul | Métro - Tramway