Retour vers Intro  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Louxor
Lundi
30 Août 2010
 

Temple d'Abydos ...

   

 

Pratique - Liens
Météo
Guides & Liens
Voyagistes
Photos
Conseils
Traduction
Histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 
5h30 : Nous prenons notre petit-déjeuner avec une vue splendide sur la rive Ouest de l'autre côté du Nil.
Nous voyons 4 ou 5 montgolfières qui se partagent le ciel. Encore une bonne raison de ne pas le faire, je me dis !
C'est cher bien sûr mais, en plus, si c'est pour se retrouver à 20 ou 30 dans une nacelle ( c'est bien la taille, je rigole pas ) et avec un embouteillage de ballons de bon matin ... je passe mon tour.

Nous voyons que notre chauffeur est déjà arrivé et nous attend en face.
Il n'est pas en retard dis donc ! Il faut aussi intégrer qu'avec le Ramadan, les gens se lèvent tôt afin de pouvoir manger et boire avant le lever du soleil.

Petit rappel : C'est le frère de celui que nous avions contacté et qui n'était pas libre aujourd'hui.
La journée est vendue à 600 L.E, ce qui est cher à mon avis, une fois comparé avec ce que j'ai pu voir sur place. Surtout que c'est sans passer par une agence ! Entre 400 et 500 L.E c'est une bonne fourchette.

Dans notre cas, c'est une "limousine". Ce terme ne veut pas dire qu'on te balade dans une Cadillac de 6m de long.
Ce sont des voitures banalisées, différentes des taxis bien identifiés et souvent en piteux état. Il reste une quantité impressionnante de 404 break qui ont connu Charles de Gaulle, voire Ramsés II.
Pas question d'avoir la clim dans ce cas, donc le prix est à négocier en conséquence. Les limousines sont à réserver d'avance la plupart du temps et ne "traînent" pas en ville.
Ce type de véhicule est exclusivement réservé aux étrangers et interdits aux égyptiens. Notre chauffeur s'était d'ailleurs fait arrêter par la police alors qu'il amenait sa propre femme chez ses parents.


Juste pour le situer, il s'appelle Sayid Taya Mohamed et réside sur la rive Ouest, près du temple de Medinet Habou.
Son père travaillait avec les archéologues français et il commencera ainsi, ce qui explique son bon français.
Il s'est marié avec une danoise et l'a suivi pour travailler 14 ans au Danemark. Désormais veuf, il est revenu à Louxor et s'est remarié.

Tout ça pour expliquer qu'il a plutôt une mentalité européenne, reste très critique sur la politique et les dérives de son pays ( corruption, etc ... ).
Pas d'arnaque ou de méfiance, avec de l'humour, et très sûr au volant, en s'arrêtant même de rouler s'il a un appel téléphonique.
Une perle donc.


6h00 : Nous avons nos 2 bouteilles d'eau et c'est parti pour 160 kms vers Abydos. Nous ferons Dendérah au retour.

Comme déjà expliqué, le coup du convoi militaire qu'on retrouve encore dans beaucoup de guides et même encore dans des articles, comme le magazine GEO de Décembre 2010, est fini depuis des années.
Il faut juste donner la copie de son passeport au chauffeur la veille pour avoir un laisser-passer.

Si c'est possible en individuel, les contrôles restent omniprésents avec des check-points à tous les villages ... pour les touristes mais surtout les locaux.

Tu t'en prends pour 2h30 minimum mais la "campagne" est belle. On voit de la verdure, les gens dans les champs .... On traverse les villages, on compare tous les moyens de transport, on se fait expliquer des trucs par Sayid.
Bref, on ne s'ennuie pas une seconde et c'est vraiment intéressant.
On dit coucou aux gentils soldats avec leur Kalachnikof qui brille au soleil levant !

Le Temple de Séthi 1er ...
Abydos 2 x 30 L.E mais je n'ai qu'un billet de 50 et 20 ... Pas de monnaie car nous les sommes les 1ers visiteurs.
Il me demande de repasser en sortant.
Je le sens moyen quand même !
Abydos Vu de loin, ça ne ressemble à rien ... ou plutôt au Ministère des Droits de l'Homme en Roumanie !
A l'origine, il faut imaginer des arbres et des bassins glougloutant.

S'il n'y a aucun visiteur, il y a 5 ou 6 gardiens qui se lévent d'un coup alors qu'ils somnolaient tranquillement.
Nous sommes de suite suivis à la trace avec les inévitables "Viens par ici" ou "Regarde par là" ... et autres trucs destinés à te demander un bakchich. On met le hola rapidement avec un "No bakchich".
C'est dommage d'en arriver là mais c'est pas la peine d'avoir un temple pour soi tout seul et se faire pourrir la visite avec un gars qui te va se planter devant tous les endroits pour te montrer ceci ou cela.
Abydos Bien sûr, le truc que tout le monde va te montrer c'est le fameux hélicoptère en haut des colonnes.
T'as aussi l'impression de voir un yacht et un vaisseau spatial, ce qui alimente les spéculations les + folles.
Il s'agit simplement de l'usure des gravures, qui avaient déjà été modifiées et comblées comme souvent entre les pharaons pour s'approprier tel ou tel temple.

Abydos Sethy 1 Temple

Ici, les salles hypostyles sont encore couvertes contrairement au temple de Louxor ou Karnak. ( Panorama 360° )
Les bas-reliefs sont dans un état exceptionnel et leur qualité largement au-dessus de la moyenne. Faut pas se le cacher, tous les artisans n'étaient pas Michel-Ange et ici c'est du bon.
Abydos Abydos
Abydos

L'autre partie exceptionnelle, ce sont les 7 chapelles dont les couleurs sont encore présentes. C'est magnifique !
Abydos Abydos

Juste pour se remettre en tête, ces oeuvres ont + de 3.000 ans !
On verra l'état de tes murs à la Valentine Mono-Couche super satinée dans 20 ans.
Abydos Abydos

Tiens, alors que nous arrivons au fond, un groupe vient d'arriver. Ils ne sont que 5 ou 6 en minibus.
Pas la foule donc et on en a bien profité pendant + d'1h00. Autre chance, les gardiens ont trouvé d'autres pigeons et nous lâchent définitivement la grappe !
Abydos Abydos

Nous sortons par l'arrière pour voir l'Osiréion dont personne ne connaît encore l'usage véritable.
Nous sommes accompagnés par un militaire alors qu'il n'y a que 30m à faire ... mais tu as bien compris pourquoi !
Une sorte d'île avec 10 énormes piliers inondés.
Dans les couloirs, une très belle chasse au canards.

Donc, nous avons jeté le militaire avec sa main tendue et dis non à tous les gardiens qui tentent une dernière chance alors que nous revenons vers l'entrée.
Je repasse par la caisse et le gars me rend bien ma monnaie de 10 L.E qui manquait ce matin. Je me demande juste ce qui serait arrivé s'il n'y avait pas eu d'autres touristes derrière nous.

 


Temple Dendéra ou Dendérah
Dendéra Entrée = 35 L.E.
Et pourquoi Abydos à 30 alors ?
Nous reprenons donc la même route dans le sens inverse pour revenir sur Dendéra. En chemin, comme on en voit partout, nous achetons des dattes fraîches.
Mauricette, comme toute femme en état de marche, a bien évidemment repéré à l'aller le marchand de paniers tressés et n'oublie pas de se rappeler à notre bon souvenir le moment venu.
On s'évite 2h00 de négociation en demandant à Sayid et elle en trouve un grand pour le marché à 10 L.E ( 1,3€ )

12h00
: C'est le Ramadan et la basse saison en plus, il n'y aucun restaurant ouvert à Dendérah.
Son frère nous avait dit qu'on verrait sur place par nous-mêmes ... ce qui semblait normal mais Sayid s'arrête en ville et nous demande de l'attendre.

Nous le voyons revenir 10mn + tard avec un sac plastique. Il a été acheter de quoi pique-niquer dans une épicerie.
Il y a 2 jus de mangue, de la Vache Qui Rit, le produit français le + international, du pain, du fromage style feta et 2 yaourts avec des cuillères en plastique.
Je lui demande la note. Non, c'est cadeau.

12h30 : Arrivée au temple. L'entrée est un bâtiment assez grand et tout le monde ( gardiens et militaires ) est à l'intérieur pour s'éviter de trop souffrir de la chaleur qui atteint 43°.
Je ne leur en veux pas, les pauvres. De notre côté, on essaye de se planquer pour boire en dehors de la vue de Sayid.

Comme on ne va pas leur demander d'aller voir dehors si on y est et qu'on ne va pas non plus s'installer avec notre bouffe juste devant eux, nous voilà dans une sorte de patio où on trouve 2m² d'ombre.

En fait, comme nous ne sommes pas allés + loin, nous n'avons pas vu le café qu'on apercevra à la sortie seulement. On n'a pas compris ce que nous avait dit Sayid.
Dendéra Bon là aussi, de loin, ça n'en jette pas !
A droite, avant le temple, il y avait le Mammisi d'Auguste. A peine franchie l'entrée, qu'un gardien arrive à grandes enjambées.
et c'est reparti pour "Look look here" ...
On balance notre "No bakchich" habituel, il fait la gueule et on continue.

Ici c'est le temple d'Hathor, déesse de l'amour à tête de vache.
Alors qu'on voit se préparer les 6 gardiens, prêts à nous sauter dessus, nous les feintons en partant sur la gauche, à l'extérieur du temple.
Mine de rien, bonne pioche car les bas-reliefs sont géniaux ... et à l'ombre !
Temple Denderah
Dendéra Ils sont tellement beaux, variés et bien conservés que je t'ai mis ci-dessous la version "Plein Pot" pour que tu puisses en profiter en zoomant au maximum.
Alors te contente pas de regarder sur la seule taille de ta fenêtre, OK !
Dendéra

C'est pas splendide ? Autant, je ne suis pas un grand fanatique de l'art égyptien mais je m'incline devant le travail de précision et la finesse du trait. N'oublions jamais que les gars bossaient avec des outils rudimentaires et que l'acier était encore bien loin.

Voici une autre série avec les frises en gros plan. On les voit en haut sur la 3ème photo ci-dessus et pour l'échelle, on va dire que les grands personnages doivent faire un peu + d'1 mètre. Donc, au final ces frises font 20 cm de haut. Là encore, quelle boulot !
Dendéra

Nous revenons donc à l'intérieur du temple. Hop, tout ceux qui faisaient la sieste en attendant de pouvoir revivre un peu au coucher du soleil, se remettent un peu d'équerre.
Mine de rien, ça fait un paquet de personnes dans chaque site. Avec les militaires, ils sont + d'une dizaine.
Dendéra Aux 4 coins de la salle, on retrouve Nout et le Soleil.
Là aussi, j'ai mis en grand pour que tu puisses admirer les têtes de Hathor en haut des colonnes.
"Hathor et à travers" ... Je vais tous les faire !
On remarquera également la richesse de la décoration et les couleurs .
Dendéra

Contrairement à Abydos, ici ce sont les plafonds et les colonnes qui sortent vraiment du lot. Malheureusement, la plupart des bas-reliefs ont été martelés. Une vraie rage de destruction !
-
Désolé, j'ai eu la flemme de changer d'objectif mais ça mériterait une + longue focale pour tout ce qui est en hauteur.
Nous y allons un peu au hasard, il faut bien l'avouer. Le groupe vu à Abydos vient d'arriver également.
Les gardiens cavalent de l'un à l'autre pour choper un maillon faible à qui soutirer un peu d'argent.

Nous prenons l'escalier qui méne à la terrasse.
Tu montes par l'un et il faut descendre par l'autre. Peu importe l'ordre, mais ne pas revenir par le même chemin quoi.
L'un est par paliers alors le 2ème est une longue rampe.
On arrive alors au Kiosque d'Hathor. 12 colonnes comme les 12 mois de l'année.
C'est ici qu'on régénérait les statues divines au soleil levant. On rechargeaient les batteries quoi !
Là aussi, les gars vont te faire un cirque pour te montrer le fameux zodiaque de Dendéra. C'est une plaque circulaire au plafond d'une chapelle.
C'est un rajout assez récent, vers 50 av. JC.
A gauche, la copie généreusement offerte par le Louvre en 1920 ... qui a gardé l'original, à droite, "récupéré" en 1823.
A la limite, celle du Louvre est en meilleur état. ( Voir en grande taille )

Retour sur Louxor ...

15h00 : Nous voici à l'hôtel.
Nous avons envie de continuer avec Sayid pour les prochains jours, par contre, la journée, même la matinée seule, est proposée sur le site de son frère à 200 L.E ( 30€ ).
Faut quand même pas déconner ! On veut jouer sur l'affectif, le français mais c'est pas une raison pour se faire plumer ... même avec le sourire !

Comme j'avais discuté le 1er jour avec un taxi qui faisait la matinée à 85 L.E, je propose 100 L.E à Sayid, en prenant en compte le véhicule climatisé. Il est d'accord et n'est pas concerné par le business de son frangin.

On prend une douche car on a bien transpiré, même à l'ombre des temples. Et sieste réparatrice au frais.

18h00 : J'ai prévu de dîner au restaurant Sofra, dont les critiques sont bonnes.
Cela nous permettra également de visiter les rues du côté de la gare, moins touristiques que celles près du temple de Louxor.
Le souci, c'est que pas mal de magasins ferment en fin de journée.
Est-ce le ramadan ou les horaires normaux ?

Nous allons jusqu'à Television Street puis nous revenons vers la gare. A ce moment, je regarde mon plan pour trouver la rue où se trouve le Sofra. Un gars qui discutait avec un taxi me demande ce qu'on cherche et nous dit que c'est à 300m à peine, près de chez lui.
Je me dis qu'il retourne chez lui quoi !

Effectivement, on arrive en moins de 3mn et on aurait trouvé facilement, bien que les rues soient désertes dans ce coin.
Drôle d'endroit d'ailleurs pour un restaurant à touristes !

On entre, il nous suit à l'intérieur. Je le vois tendre la main.
Mon gars, t'es mal tombé. On s'est fait em... toute la journée et on t'a rien demandé.
Comme toujours, le joli sourire fait alors place à un rictus agressif. Je m'en tartine et vais vers le serveur.
S'en suit une discussion animée entre les 2 et c'est maintenant le gars du resto qui vient me faire la morale sur le fait de donner quelque chose.

On se regarde avec Mauricette qui en a ras la babouche aussi. Je leur dis ma façon de penser, à savoir qu'ils peuvent aller se faire cuire un chameau ( tu vois j'adapte les citations au pays ) et qu'ils aillent se faire voir chez les pharaons.
Et nous partons, notre fierté en bandoulière vers .... on n'en sait rien !

Nous prenons l'avenue en face et nous revenons vers le Temple de Louxor. Hier, nous avions dîné chez Sinbad et juste à côté se trouve le Hamees.
On se prend 2 bières Stella. Ici, même pendant le ramadan, on peut commander de l'alcool.

Des boulettes de viande, un kebab, karkadeh ( thé à l'hibiscus ) pour 83 L.E ( 10€ )

Nous revenons par le souk touristique. Ça a bien changé depuis notre passage en 2002. C'est 100% touriste désormais malheureusement !

Alors qu'on se fait harponner par TOUS les marchands, des 2 côtés de la rue, c'est-à-dire toutes les 2 secondes minimum ... nous voyons des pancartes "No Hassle".
En gros, ça veut dire qu'on va pas venir te faire ch.... ici. Super !
Sauf que les gars sont emportés par la furie de la chasse au touriste trop rare en cette saison. La saison de la reproduction peut-être ?

Bref, pancarte ou pas, on sort rapido au 1er embranchement pour s'éviter une migraine ! T'as beau te dire qu'il faut rester zen et ne pas répondre ... c'est que tu te fais engueuler quand tu ne réponds pas.

Ce qui m'attriste surtout c'est que la réputation de vendeurs dans ce genre d'endroit en prend un coup. A croire que les mecs ne voient pas que tout le monde se tire en courant et que personne ne s'arrête.
A un moment, tu te demandes si c'est vraiment la bonne solution, non ?

Ils m'ont autant énervés que fait de la peine. On est dans la faute professionnelle à ce niveau et je reste médusé que personne ne prenne les choses en main.
Si de + en +, certains affichent ces "No Hassle" c'est qu'il y a une prise de conscience mais personne ne les respecte donc c'est franchement idiot.

 

 

 

 
 
 


Carte Egypte

 

 

 


Pijot à Louxor !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abydos
Trajet vers Abydos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


B'jour M'sieur !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


T'as de beaux yeux, tu sais ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Superbes détails d'un pagne.

 

 

Abydos
C'est pour qui la Choucroute garnie ?

Abydos
Et 2 oeufs durs !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Belle rangée de papyrus.

 


Tu aspires, Hathor ?

 

 


Un petit teigneux, le dieu Bès.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Il faut regarder les 4 coins de la salle hypostyle.