Retour Accueil Général  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Accueil .... > L'Esprit ....  

   

L'Esprit de New York ?

   
 
L'Esprit ...
Jour 1
Jour 2
Jour 3
Jour 4
Jour 5
Jour 6
The End ...
 
Conseils
Budget
Liens
Plans
 
Histoire
Chronologie
Immigration
Lower East Side
 
Architecture
Historique
Liste
Plans
Photos
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

"Mégapole fantasque" ... "Electrochoc" ... " Energie" ... " La ville qui ne dort jamais .." etc ....
On retrouve souvent ces mêmes qualificatifs, un peu tarte à la crème, pour définir New York. La réalité est toute autre !

Déjà, NY n'est pas Manhattan, un des 5 "boroughs" ou districts.
Depuis 1898 avec Brooklyn, le Queens, le Bronx et Staten Island, c'est le nouveau périmètre de la ville. Et il y a autant de différences entre ces quartiers qu'entre Paris, Quimper ou Nice !!

Même si on se limite à l'île de Manhattan, tu passeras de Times Square ou Wall Street étincelants et bruyants à Greenwich Village, quartier résidentiel avec ses arbres, ses squares et ses petites maisons de briques.
De la même façon, les différentes ethnies vivent chacune dans leur coin, recréant leurs traditions, célébrant leurs fêtes sans jamais se mélanger.

Pour en revenir à cette "électricité" ambiante, je dois avouer que nous n'aurons pas vibré comme tous ces journalistes si enthousiastes ...
On se sent presque honteux de n'avoir pas perçu toute cette énergie dans nos petits corps fatigués !!!!

Par contre, tu seras impressionné par la densité des gratte-ciels, surpris par cette juxtaposition de rues si différentes, riches ou délabrées, agitées ou popotes ...
On reste aussi ébahi par la mainmise permanente de l'argent !
Si cela reste une caractéristique des USA, ici elle atteint son paroxysme. Toute l'histoire de NY va en dépendre et sera le fil conducteur permanent, de sa fondation à aujourd'hui ( cf Archi - Histoire ).

Bien que les états d'esprit soient en train de changer, on n'a jamais hésité à raser des "monuments" que l'on qualifierait maintenant d'historiques, pour construire + haut et + rentable .
Des chantiers, des échafaudages ou des rues à l'abandon, de nouveaux quartiers à la mode tous les 6 mois ....
Cette ville se régénère constamment, évolue et s'adapte en permanence !



C'est cette image que nous garderons de NY, celle d'une vaste entreprise qui doit faire des bénéfices et défendre ses parts de marché et ses actionnaires-résidents.
Il est là l' Extraordinaire .... Pour nous autres Européens, on nage en pleine science-fiction lorsqu'au lendemain des attentats, Rudolph Giuliani, son maire, lance un appel aux américains pour leur demander de venir ici dépenser leur argent ou aux new-yorkais de sortir, d'aller au restaurant, etc ...
Qu'on se s'y trompe pas, il ne s'agissait pas de faire front contre la sinistrose qui s'instaurait, en tout cas pas seulement .

Dès le lendemain du 11 Septembre, alors que les entreprises s'enfuyaient au New Jersey pour déménager leurs bureaux, la ville déléguera aussitôt des dizaines de fonctionnaires chargés de trouver des solutions de remplacement pour conserver ces bureaux, source indispensable de revenus.
La réouverture de Wall Street sera fêtée comme un événement historique et le signe évident que la ville revivait !
Tu imagines ça si c'était Paris qui avait été attaquée !!!!

NY qui a déjà connu une faillite en 1970, peut très bien laisser des pans entiers de ses infrastructures à l'abandon ou gérer ses déchets avec de vieilles poubelles cabossées qui traînent sur les trottoirs .
- Si Rockfeller n'avait pas, au dernier moment, fait don d'un terrain pour l'installation de l'ONU, la ville n'aurait eu aucun regret de voir cette institution "improductive" aller s'installer ailleurs .

- Lorsque la France offre la Statue de la Liberté, il faudra l'intervention d'intellectuels pour lancer une souscription privée afin de construire la piédestal. Pullitzer devra même monter au créneau pour relancer les dons et réunir la somme nécessaire .
La ville qui laisse un îlot isolé n'a pas du tout l'intention de mettre 1$ dans l'histoire !!!

- Idem pour la réfection de cette même statue dans les années 80, un comité est chargé de récolter des fonds pour ce financement.
Il faudra encore l'intervention de privés pour qu'on empêche la ville de faire sponsoriser ces travaux par des sociétés, en l'échange de l'utilisation de cette image !
Les américains estimèrent, à juste titre, que ce symbole national ne pouvait pas être monnayé comme un vulgaire match de base-ball ...



De déceptions en surprises, d'étonnements en agacements, nous allons passer 6 jours et 6 nuits dans ce qui ne ressemble à rien dans le monde.
Si New York City n'est pas l'Europe, elle n'est pas non plus représentative des Etats-Unis.
Plus de 15 millions d'européens seront passés par Ellis Island, la richesse du port et le commerce ont toujours été tournés vers l'Europe.
C'est aussi une des rares villes américaines où l'on peut se promener dans une partie de son histoire.

Une sorte de principauté indépendante avec ses lois, ses règles, sa manière de vivre et sa logique implacable.
Même si je veux démystifier quelques lieux communs, remettre à sa juste place des superlatifs utilisés à tort et à travers, New York reste un aimant incroyable et un lieu hors du commun.
Un p'tite chanson pour démarrer ! Empire State of Mind par J-Zay

Comme je suis mega sympa, j'ai fait des fiches hebdomadaires pour planifier au mieux, même si chacun ses goûts et j'ai pas tout mis.

Musées et attractions : En PDF ou EXCEL
Shopping : En PDF ou EXCEL

 

 

 
 
 
 


Navigation Quartiers