Retour vers Intro  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Intro  
Jour 5 :
Vendredi 4 Juillet
 

Le Jura polonais ...

   

 

Pratique - Liens
Météo
Guides et Liens
Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
9h30 : Départ de Cracovie. Il flotte un max ! Les rues sont en partie inondées.
Nous partons vers le Nord, tous les feux tricolores clignotent. Ben dis donc, c'est quand même pas un ouragan non plus.
On avait oublié les routes avec les rigoles creusées par les camions durant le dégel. Pleines d'eau, c'est sympa quand le mec d'en face t'envoie un paquet en te croisant.
T'as l'impression de rouler sur des rails et quand tu veux doubler, tu serres les fesses en voulant sortir de ces traces.

Bref, on abandonne l'idée initiale de passer par le parc national d'Ojcow car on est en plein brouillard et on n'y voit rien à 200m ... et c'est le déluge ! C'est le pointillé sur la carte ci-contre.

On se contente donc de faire la route des nids d'aigle, ces forteresses construites au 14ème siècle.
Ogrodzieniec Le château d'Ogrodzieniec est le + élevé de la région mais il ne reste pas lourd !
Entrée payante mais on n'en voit pas franchement l'utilité.
Le château de Mirow est aussi déglingué et rien à visiter.
Dernier de la matinée, Olsztyn détruit par les Suédois.
Sur le parking, une splendide ferme en bois au toit de chaume. C'est une reconstitution mais elle est magnifique et tout est fait dans les règles de l'art. Comme c'est un restaurant et qu'il est Midi, ça tombe bien.
Le serveur est un jeune qui parle parfaitement l'anglais et peut donc nous traduire la carte uniquement en polonais.
Nous prenons du canard et une recette de boeuf locale. Avec les accompagnements et le café = 80 Zt.

Au fait, il ne pleut plus depuis 1h00 environ.
-

Jasna Gora ...

Nous arrivons donc à Czestochowa ( comme ça s'éternue ), le Lourdes polonais comme aiment à dire les guides.
Jasna Gora, c'est la colline où se trouve le monastère de la Vierge Noire.
5 millions de visiteurs chaque année !
Jasna Gora Il y a des parkings immenses en prévision des pèlerinages mais aujourd'hui c'est calme et on se gare en face de l'entrée. Tu payes en sortant en donnant ce que tu veux dans la sébile que te tendras le gardien.
Nous commençons par la Salle des Chevaliers au 1er étage avec une reproduction de l'icône.
Ensuite, tu as la chapelle de l'icône miraculeuse et la basilique.
L'icône viendrait de Byzance vers 1384 ( elle daterait du 6ème siècle ).
Impossible à rater, tu suis les béquilles !
Un peu partout, des gens à genoux par terre en priant ... Ça sent quand même le malheur et la tristesse ! Tout le monde a sa mine compassée pour essayer de négocier un truc ... Soit on vient se reprocher un truc à pardonner, soit on vient chercher un miracle !
Et juste la croyance, la fameuse joie intérieure, je voudrais la voir une fois, une seule ... Bref, je m'égare !
La basilique est baroque et richement décorée. Il y a 5 ou 6 confessionnaux avec curé intégré de série, prêts à absoudre tout ce qui bouge !

On visite pas le reste, on a notre dose !

Maintenant, c'est plein Nord vers Varsovie qu'on doit traverser pour dormir ... on sait pas trop où !
Boum, on se prend un orage diluvien. Le ciel est noir et 30mn de bouchon. Dieu nous en veut ?
Des dizaines de radars automatiques. Il y en a 1 à chaque croisement, chaque village traversé, sans compter les flics avec les jumelles.
Et dire qu'on se plaint en France ! Faut dire que les polonais roulent comme des fous ( cf intro Pologne )
110 - 70 - 110 - 70 - 110 + flics + radars + feux : c'est pénible !

Entrée de Varsovie et on suit la direction Gdansk pour en faire le tour.
Par contre mauvais signe, on voit plus de camions ! Là tu vois tout de suite que tu t'es planté quand tu veux contourner une ville. On s'en souviendra + tard et on les suivra toujours en cas de doute.

Nous sommes sur les boulevards extérieurs, des kms et des kms avec des feux tous les 500m et pas synchro donc tu mets 2 plombes pour faire 10 kms ! On n'avance pas, on crame du gazole à qui mieux-mieux pour rien.
J'en ai ma claque !
Aucun panneau, on rentre dans la ville. C'est moche et triste. C'est long et interminable. Je commence même à avoir des crampes à force de débrayer. Ben j'suis pas parisien, je manque d'entraînement.
Au bout d'1h00, nous voilà sortis et de nouveau les zones commerciales avec le petit jeu des feux tous les 500m.
Pitié, laissez-moi sortir !
Ça fait 1h30 qu'on est dans ce B.....

Nouvelle autoroute encore en travaux réduite à 1 voie, ça donne du 70km/h.

20h00 : Encore un bouchon et la file parait longue. Varsovie m'a épuisé et on vient de passer une station-service avec un motel.
Demi-tour et on va voir. Le truc n'a pas vraiment l'air fini. Personne à la réception et aucune clé au tableau ?
Au restaurant à côté, la patronne fait la permanence et baragouine 2 mots d'anglais donc on se comprend et on a une chambre à 120 Zt.
C'est le genre "Russe dépouillé" alors que c'est pratiquement neuf ? Une prouesse d'être déjà vieux à peine inauguré.
On revient pour dîner. Juste un couple et un ivrogne qui discute en faisant de grands moulinets.

La carte n'est pas traduite et on pige juste Pierogi ( ravioli ) et Kotlet ( c'est du pané souvent ). Ce sera notre commande.

Reste plus qu'à espérer qu'on n'est pas dans un motel d'ivrognes et qu'ils vont pas taper dans les portes cette nuit.
On a un lit, un toit, on a mangé et on est sortis de Varsovie ...

Que demander de plus ?

 

 

Jour 6 - Augustow - Wigry ... Wigry ...
 
 
 


Trajet Google Maps


Trajet du jour.

 


Il est loin le Castorama ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Restaurant

 

 

 

 

 


La Vierge Noire

Jasna Gora
Salle des Chevaliers

Jasna Gora
Chapelle de la Vierge Noire.


 

Jasna Gora
Balisique de Jasna Gora.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Introduction | Pologne | Lituanie | Lettonie | Estonie