Retour vers Intro  
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Introduction Lisbonne
Lundi
12 Juillet
 
Vendredi Samedi Dimanche Lundi Mardi
Arrivée Soir Baixa -
Rossio
Tramway 28 - Barrio Alto - Bélem Sintra -
Sâo Jorge
Alfama -
Restauradores
- Graça - Parc des Nations
Palais de Fronteira - Départ 12h
   

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Liens Portugal
Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


7h00 : Petit-déj à notre hôtel Travel Park. On est satisfaits car c'est calme, pas de bruit dans cette avenue la nuit et le breakfast inclus est honnête.
Tu me diras qu'on tombe du lit vachement tôt ! Comme dans les quartiers "résidentiels" de Lisbonne on n'a vu personne dans la journée, voir Samedi dans le Barrio Alto, nous allons y aller à la fraîche !

Cette fois, j'ai gardé de la monnaie, j'ai des billets de 5 et 10€ ( et un démonte-pneu si ça coince ) .Je veux mon forfait transport à la journée, car on va crapahuter aujourd'hui !
Coup de bol, un employé est là pour renseigner les z'ahuris comme moi et j'ai enfin le mode d'emploi pour le fameux forfait "7 colinas" qui te permet de tout prendre sur 1 jour.
Tu dois donc prendre 1 carte/personne.
De mémoire, c'est la 4ème option "Vivia Viagem 24h00" sur l'écran.
Nulle part, on te propose le 7 Colinas ... donc :

- 1 : Toujours garder de la monnaie car pas de CB et pas de billet 20€
- 2 : Choper quelqu'un ou bien explorer les options.

Le forfait était à 3,75€ donc sur une grosse journée, c'est l'idéal.

Toujours la même chose, métro Anjos jusqu'à Martim Moniz, puis on se reprend le tramway 12E. C'est un autre arrêt que le 28E et ça évite de se prendre la file d'attente de touristes ... en plus il est direct si on va au Miradouro Santa Luzia.


Alfama ...
Alfama On va se faire le circuit proposé par le Michelin dans le sens des flèches. Il suffit de suivre l'escalier à droite qui descend entre le belvédère et l'église.
Aussi un site que j'aime bien.
Tout d'abord, la 1ère partie en descendant vers la minuscule Rua da Judiaria, dans l'ancien quartier juif.
Alfama Alfama

Effectivement, comme tu liras partout, on se balade dans de petites ruelles mais, j'ai pas voulu insister au niveau photo car il y a beaucoup de délabrement et d'immeubles fermés insalubres.
Alors, certains s'extasient sur le charme nanani ... nananère ...
Mouais, on y voit surtout de la précarité, de la pauvreté et des gens coincés ici sans avoir les moyens d'aller ailleurs.
C'est d'ailleurs le gros souci de Lisbonne avec 30.000 personnes qui partent vers la banlieue tous les ans.

Même si on voit quelques personnes... ouf ! c'est encore et toujours assez désert et sans beaucoup de vie. Quelques mamies vont faire leurs courses dans de minuscules boutiques.
De tous petits cafés également mais vides pour l'instant.
Alfama Alfama
Alfama Alfama

Le circuit est assez bien vu et pas fatigant même si on grimpe et on descend tout le temps.
Comme tout Lisbonne détruit en 1755, il n'y a que très peu d'architecture notable même si on nous bassine avec l'Alfama comme le + vieux quartier de la ville. Il y a bien ces petites ruelles qui peuvent faire "médiévales" mais rien dans les immeubles ou maisons encore debout.

Ce n'est pas désagréable, soyons honnêtes, mais nous sommes loin de remonter le temps !
Miradouro Santa Luzia T'auras remarqué que c'est une boucle donc nous revoici au Miradouro Santa Luzia. On l'aura fait celui-là !
La vue est toujours aussi belle sur les églises.
Plutôt que de prendre le tramway, nous descendons vers la cathédrale Sé à pied.
cathédrale Sé cathédrale Sé cathédrale Sé

Ok, tu vas me dire que je charrie un peu, mais elle est des + banales et sans aucun intérêt, soyons clairs.
Plutôt petite, elle ne reflète pas du tout le symbole d'une capitale, qui fût aussi riche et aussi catholique !

La Baixa ...
Casa dos Bicos Casa dos Bicos Nous descendons encore vers le Tage au niveau de la Casa dos Bicos ( aux Pointes )
Ancien palais du 16è s. du vice-roi des Indes, son 1er étage date de 1982, d'où ces fenêtres renaissance stylisées, assez réussies d'ailleurs.
Nous allons maintenant traverser la Baixa, déjà survolée le 1er jour, remonter vers le Chiado puis le Barrio Alto où nous avons prévu de déjeuner.
Chiado - Baixa Carte Comme je suis trop gentil, je t'ai fait un plan de Baixa. Je sais, ça me perdra !!!
Praça do Comercio 11h00 : Vue sur la Praça do Comercio et cet immeuble dans une rue de la Baixa.
Une tentative d'Art Nouveau ... pas très convaincante !

Le Chiado ...
Mauricette avait chopé cette adresse dans un magazine, A Vida Portuguesa.
C'est dans la rue Anchieta et dans une ancienne fabrique de savons. On y trouve tout le rétro portugais avec des sardines, des savons, des conserves, de la vaisselle.
C'est le genre "BCBG" et on retrouvera souvent ces mêmes produits un peu partout d'ailleurs. Là, nous repartons avec de petits bidons en métal d'huile d'olive à 3,5€ le petit.
C'est plutôt joli, ça décore la cuisine .... et ça me coûte moins cher qu'un collier en diamants !
A Brasileira A Brasileira Au bout de la Rua Garrett se trouve le café "A Brasileira" où le poète Pessoa venait prendre son expresso, d'où sa statue !
Dommage car ça part un peu en sucette quand tu vois l'état de la façade.
Juste en face se trouve ce superbe pavage caractéristique du Portugal.
C'est également une des sorties de métro de la station Chiado, si tu veux arriver directement ici.
Immeubles bleus sur la Praça Luis de Camöes. Voir également le pavage.
Praça Luis de Camöes
Praça Luis de Camöes
Nous remontons maintenant la Rua da Misericordia.
Rua da Misericordia Rua da Misericordia

Même si cette partie est + vivante et + fréquentée, beaucoup d'immeubles à l'abandon ou à restaurer ... et si peu de chantiers !

Comme mon cahier des charges impliquait tous les Elevador ou funiculaires de Lisbonne, on bifurque vers celui de Gloria.
elevador gloria lisbonne Dans ce sens, c'est pour descendre vers la place des Restauradores.
Pour rappel, ma carte à la journée fonctionne aussi pour eux.
Ci-dessous, l'Eden Teatro construit en 1937 de style Art Déco est devenu un complexe d'hôtel-appartements.
Le bâtiment rose est le Palacio Foz qui abrite l'office du tourisme et le Hard Rock Café dans un immeuble assez original. On constate que c'est d'ailleurs ce qui peut arriver de mieux à ces immeubles pour être entretenus !

12h30 : On se prend une pause sur la place en terrasse. C'est animé et pas mal d'employés viennent prendre un snack dans le coin.
elevador gloria lisbonne Nous reprenons l'elevador da Gloria qui fête dignement ses 125 ans.
Miradouro de Sâo Pedro de Alcantara Un petit coup d'oeil au Miradouro de Sâo Pedro de Alcantara.

Le Barrio Alto ...

Ah oui, au fait, qu'est-ce qu'on vient faire ici ?
J'avais l'intention de déjeuner au Pavillon Chinois ( Pavilhâo Chinês ) au 89, rua Dom Pedro V.
Nous avons le plaisir d'apprendre que ça n'ouvre qu'à 18h00 !
On cherche dans la rue. Pratiquement rien, c'est vrai que c'est tout en haut du quartier.
Il y a une minuscule pâtisserie, la Doce Real, avec 2 tables, pas 1 de +.
Et il en reste 1 ... Salades, gâteaux, boissons et cafés = 13,20€.

C'est là que nous nous apercevons que les gens mangent vraiment sur le pouce. Le temps de notre repas, une dizaine de personnes se succèdent au comptoir avec juste une pâtisserie et un café ou une boisson.
En tout cas, jamais + de 15mn tout bouclé.
Praça do Principe Real Difficile de le prendre en photo, mais il y a ce cèdre du Liban de + de 25m d'envergure, soutenu par des tonnelles sur la Praça do Principe Real.
Il y a un marché bio tous les samedi matin.

14h30 : Nous descendons le Barrio Alto par la Rua Rosa. On zigzague mais c'est assez catastrophique !
C'est délabré, vide et sans aucun charme, avec des ruelles comme dans l'Alfama. Je me demande bien ce qu'on peut trouver à venir ici.
Tout le monde parle de la "fabuleuse" ambiance en soirée avec des bars partout, des jeunes à la pelle et une sorte de décadence qui fait chic dans les guides et les commentaires complaisants.

Moi, je te mets les photos, on doit croiser 2 chats et 3 mecs au maximum. A la limite, je m'en tape le couscoussier à pédale que ça bouge la nuit.
Soi-disant c'est devenu à la mode mais hormis quelques boutiques modernes, coincées entre 2 ruines, c'est vraiment déprimant !
-
Barrio Alto Lisbonne Barrio Alto Lisbonne Barrio Alto Lisbonne
Barrio Alto Lisbonne Barrio Alto Lisbonne

Comme je suis teigneux, on reviendra ce soir et on verra bien, non mais !

Je ne sais pas si c'est la pente ou quoi mais, avec l'élan ( les lents ou les rapides ... ) nous arrivons au Miradouro de Santa Catarina.
On se retrouve un peu comme 2 ronds de flan car on pensait passer plus de temps sur ces 2 quartiers mais on en a marre de marcher dans le désert sans voir âme qui vive et traîner au milieu de ruines sans intérêt.

J'ai entendu parler du quartier de Graça qui semble être encore un vrai endroit populaire et résidentiel. C'est au-dessus de l'Alfama.
Nous remontons sur la Calcada do Combro où se trouve un arrêt ( Santa Catarina ) du Tramway 28.
Tramway 28 Comme on ne sait pas trop, on vise l'arrêt Graça. Sauf que c'est pas simple de lire les arrêts quand tu es dans le tramway ... et on descend trop tôt.
Pas grave, on suit les rails ce qui permet de se rendre compte de l'étroitesse de certains passages.
da Graça Un petit miradouro ? Voici celui da Graça.
Voir les situations sur cette carte.
Allez, encore un miradouro, celui de Senhora do Monte.
C'est peut-être la + belle vue de Lisbonne en fait ! En plus, c'est bien aménagé et animé.
Ben finalement, c'est très bien d'être venu ici. C'est effectivement un vrai quartier populaire avec des petits vieux sur des bancs, des magasins, des immeubles pas trop déglingués .... de la vie quoi.
Et pas de touristes, puisqu'on les envoie dans des quartiers à la mord-moi-le-neutron !
L'occasion de découvrir la variété de morues ( bacalhau ), en origine et en qualité.
Nous reprenons le tramway 28 pour rejoindre la place Martim Moniz.
Pas la peine de prendre le métro pour une station car nous allons à pied vers la Place Figueira.
Tu seras peut-être surpris de voir beaucoup d'africains dans ce coin qui viennent des anciennes colonies portugaises.
Voir par exemple le Mercato sur la place.
Confeitaria Nacionale On s'était promis d'y aller ... donc on y va, à savoir la Confeitaria Nacionale toujours sur cette place.
16h30 : 2 jus d'oranges pressées et un assortiment de gâteaux pour notre petit goûter.
C'est aussi l'occasion de se refaire un point car la journée n'est pas finie et on n'avait pas prévu d'autres trucs. Notre malheur, c'est que le Musée des Azulejos est fermé le Lundi ... et ça nous aurait bien plu.

Il me semble que la station de métro du Parc des Nations, où s'est déroulé l'Expo Universelle de 1998, en propose un certain nombre, réalisés par des artistes contemporains. Let's go donc !

La station, gare d'Orient, est impressionnante, de part son architecture et par sa taille car elle regroupe aussi la gare routière.
-
L'une des raisons de la désaffection du centre de Lisbonne tient aussi à ces centres commerciaux modernes.
Les gens viennent s'y promener.
Il est bien évident qu'on y trouve les mêmes magasins que chez nous et que le soi-disant quartier commerçant de la Baixa est ridicule en terme de choix et de "branchitude".
Si dans nos villes, il persiste toujours une grande rue attractive avec toutes les enseignes de fringues par exemple, ceci ne subsiste plus à Lisbonne.

Déjà, une bonne nouvelle, ils ont réussi à réutiliser ce site et à en faire une zone commerciale, de bureaux et d'immeubles résidentiels.
Séville en 1992 ne l'a pas réussi par contre.

Revenons à la station et ses azulejos.
Déjà, ce n'est pas évident de pouvoir tous les apercevoir car il faut changer de quai ou les chercher dans des zones un peu à l'écart du passage.
Bon, tu vas encore dire que je ne suis qu'un gros râleur ... et c'est pas faux ... mais c'est quand même du gâchis.
L'éclairage est très mal adapté et ne met pas en valeur ces oeuvres ... et tu verras qu'elles ne sont pas sur les quais où tout le monde pourrait en profiter.

Ce que je trouve dommage, c'est qu'on ait pas essayé de retrouver l'esprit originel avec de la mosaïque ou la 3ème dimension avec du relief comme à Sintra.

Mine de rien, ce sont surtout des décors ou peintures ... avec la particularité d'être sur de la céramique OK, mais ça devient vraiment accessoire au final selon moi.
Ça serait peint sur du béton, du verre ou des briques, ça ne changerait pas grand chose !

18h30 : Retour en ville à la station de métro de la gare du Rossio. Nous passons par la Praça Dom Pedro IV en remarquant un joli café à l'enseigne Nicola, bien que ce soit un fournisseur de café.

Nous reprenons l'elevador da Gloria pour retourner au Pavillon Chinois fermé ce midi.
Pavillon Chinois Content d'être revenus car l'intérieur est assez extraordinaire. C'est une accumulation de bibelots regroupés par thème et dans des vitrines anciennes.
C'est vraiment bien fait et donne une superbe atmosphère de pub cosy pour prendre un verre dans un décor chaleureux.
Pavillon Chinois Pavillon Chinois

19h00 : On fait dans le local avec des portos. Il est aussi possible d'avoir des sandwichs si on veut y manger.

Je m'étais promis de repasser par le Barrio Alto pour y dîner éventuellement. On se reprend la Rua Rosa qui semblait la mieux pourvue.
Oui, il y a bien des restos mais partout, on voit écrit "Tipico" avec des menus en 5 langues. Alors dans le genre "on se plonge dans le local pour faire branché" faudra repasser .
Tant mieux si certains trouvent ça "sympa" !
Nous retrouver avec que des touristes qui auront le guide du Routard sur le bord de la table, merci bien ...

On voit aussi pas mal de petits bars mais c'est encore peu animé, c'est normal. Là aussi, beaucoup de pancartes en anglais pour ceux qui viennent ici pour la bière pas chère !

Nous n'insistons pas et nous nous retrouvons sur la Praça des Restauradores.
20h00 : Au niveau de la Rua do Jardim do Regedor, là où tu pénètres dans les rues piétonnes et où se succèdent les restaurants touristiques.
Pas mal de monde mais tous ont l'air de se ressembler avec les mêmes menus ... et puis on aperçoit juste au coin le Pinoquio.

La terrasse est complète donc on va à l'intérieur. On écoute ... ça parle portugais pratiquement partout, un bon point.
C'est le genre de brasserie où viennent surtout des habitués à priori.
Beaucoup de tables avec des coquillages et du poisson. 5 ou 6 serveurs d'un certain âge. Ça aussi c'est bon signe.

Nous avons la chance d'avoir encore une table libre, c'est plein aussi à l'intérieur. Sans chichi et les serveurs ne traînent pas.
La carte est quand même traduite et tous les plats sont entre 15 et 20€.
Je prends un boeuf Pinoquio, une poêle de 400 ou 500g de viande marinée.
Mauricette se prend 1 casserole de pâtes avec des crevettes et des coquillages. C'est vraiment bon, copieux et souriant !
En rentrant vers Figueira pour notre métro, nous passons devant le concurrent de la " A Ginjinha ".
Lui seul reste ouvert le soir jusqu'à 24h00 et il fait le plein le bougre.
Un petit gobelet à 1,10€ pour la route et dodo !

 

 

 
Lisbonne - Fronteira - Obidos - Alcobaça - Batalha .... Coq Barcelos
 
 
 


Carte du circuit vers le Portugal depuis Bordeaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alfama
La photo date d'un autre jour car à notre heure, c'est le désert !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alfama
Restaurant "Tipico" où nous ne mettrons jamais les pieds justement !


De belles
surprises !


Beco dos Carneiro

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Jolie façade en face de la cathédrale.

 

 


Là aussi, y'a de quoi faire en restauration !

 

 

 

 


Bonjour Madame !
Y'a quelqu'un ici ?

 

 

 

 

 

 


Azulejos pas toujours fameux !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elevador da Gloria
Elevador da Gloria

 

 

 

 

 

 


Rua Dom Pedro V

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tramway 28
Tramway 28

 


Détail de façade.
Immeuble Villa Sousa


Azulejo à l'église Nossa Sehora da Graça.


Joli escalier au miradouro.


Des azulejos marrons !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le centre commercial Vasco de Gama.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Azulejo de la gare d'Orient.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Café Nicola
Café Nicola

 

 

Pavillon Chinois
Pavillon Chinois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Salamanque | Monsanto | Evora | Tavira | Portimao | Lisbonne | Obidos | Coimbra | Porto | Bom Jesus | Bilbao