Retour vers Intro
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Introduction  
Vendredi
9 Juillet
 

Carrapateira ...

   

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Liens Portugal
Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8h00 : Pas de petit-déj avant 9h00. Décidément comme en Espagne, les B&B ou pensions, ça n'ouvre pas tôt !
Pendant ce temps, je profite du WiFi gratuit dans le salon pour réserver mes 4 nuits sur la prochaine étape, Lisbonne.

Le propriétaire vit ici à l'année et avait épousé une française, d'où son fils parfaitement bilingue.
Génial, il fait beau alors que nous allons quitter la côte. Super timing, non ?

Carrapateira Carrapateira

On se refait le même parcours qu'hier en partant de Bordeira jusqu'à la plage d'Amado. Ça crache un peu plus bien sûr mais la lumière doit être encore + belle au soleil couchant.
Il y a des passerelles et observatoires en bois aménagés afin de ne pas détruire les quelques plantes qui peinent au milieu des pierres.
D'ailleurs certains arbustes ont même abandonné l'idée de pousser debout. Le vent de l'océan doit être omniprésent pendant l'hiver et rien en dépasse 10cm de haut.
Nos joyeux surfeurs sont toujours là et s'en donnent à coeur joie.
C'est vrai que c'est un bel endroit en général et tellement préservé par rapport au reste de l'Algarve.

Il y a sans doute de belles promenades à faire aussi vers l'intérieur.
Une fois finie cette petite boucle en voiture, 1h00 en gros, nous remontons vers le Nord. Rien de prévu non plus ou conseillé sur le guide mais Mauricette décide qu'on va aller sur Zambujeira do Mar.

C'est une petite station balnéaire familiale tranquille et avec une jolie plage.
Chercher la dame qui bronze !
12h00 : Il fait beau, il fait bon avec un peu d'air. Ça fait du bien.
Quelques restaurants mais toutes les terrasses au soleil sont prises. Pas la foule mais peu de places en fait.
Nous choisissons une terrasse à l'ombre et on craque pour des sardines grillées. Avec les boissons et cafés = 20€.

Ici, les gens louent de petites maisons ou des appartements. Rien ne dépasse 3 étages. C'est sympa.

16h45 : Arrivée à Lisbonne
-

Lisbonne ...
Merci au GPS et on arrive pile-poil devant le Travel Park Hôtel.
J'ai choisi en dehors du centre pour ne pas galèrer avec la voiture et ne pas être déranger par le bruit de certains quartiers.
Le + important, c'est surtout de se trouver sur une ligne de métro à 2 ou 3 stations. Ça permet de trouver moins cher et d'être au calme tout en étant à moins de 10mn des attractions.

Cet hôtel se trouve à 10m de la station Anjos à 3 stations de la Place de Figueira et la station Rossio.
C'est un bon 3* récent et propre avec surtout un parking souterrain où on va laisser la tuture pendant 4 jours.

Allez, on va au centre et on commence à tester les distributeurs de tickets du métro. Mauvaise nouvelle, ça ne prend pas la carte Visa.
Donc faut prévoir des billets et pas au-dessus de 10€ non plus.
Super pour une capitale européenne, hein ?

On finit par comprendre que ce sont des cartes rechargeables sur lesquelles on met le nombre de billets qu'on désire.
Pour ce soir, je prends donc 4 AR pour 7,80€.

On va direct au bord du Tage, le fleuve de Lisbonne.
Praça do Comercio Nous arrivons sur la Praça do Comercio où se trouvait le palais royal avant le tremblement de terre de 1755.
La statue du roi Joseph 1er au centre.
Bof, cette place est plutôt moche et/ou sans intérêt mais surtout mal entretenue comme malheureusement un peu tout le Portugal.
En face, le Cais das Colunas est un escalier de marbre qui plonge dans le Tage.
Nous remontons vers le centre par le quartier de la Baixa.
Cette partie aussi rasée par le tsunami qui suivra le tremblement de terre sera reconstruit par le marquis de Pombal.

Globalement, cette partie de la ville basse est triste à mourir ... Ouais je sais c'est pas terrible pour Lisbonne et ça va continuer !
Aucun style, des sièges sociaux de banques ou d'assurances et des magasins assez pauvres. Là aussi, c'est sale, la peinture s'écaille ou noircit. Le soir, ça se vide complètement et aucune vie hormis 2 ou 3 restaurants.
Seuls les trottoirs avec des motifs de mosaïque sortent du lot.
Elevador de Santa Justa Elevador de Santa Justa Voici le fameux Elevador de Santa Justa construit en 1901 d'inspiration Eiffel.
Cela permet d'accéder au quartier au-dessus.
Nous le testerons un autre jour car à ce moment, y'a foule !
Nous allons sur la place Dom Pedro IV et nous nous retrouvons sur la place de Figueira pour prendre l'apéro à la pâtisserie Suiça.
Sâo Jorge 19h00 : Le soleil se couche sur le château Sâo Jorge et on se demande un peu où on va dîner.
Ça donne sur une autre petite place, le Largo de Sâo Domingos. C'est ici que se trouve une institution, la minuscule boutique de liqueur "A Ginjinha" qui a inventé cette recette à base de cerises griottes.
On te sert ça dans un petit gobelet à 1,10€.
Ginjinha Ce qui est amusant c'est que le concurrent est juste en face.
D'ailleurs, il ne s'en cache pas en affichant "Le Rival"
Le soir après 19 ou 20h00, c'est le seul à rester ouvert.
On va faire confiance au Michelin et un peu + loin, se trouve la Casa do Alentejo. Dans la rue, au milieu de dizaines de restaurants à touristes, il ne faut pas rater une entrée discrète qui n'augure pas du tout de cet ancien palais.
La décoration est assez étonnante avec un patio d'inspiration mauresque. D'ailleurs, on peut y entrer même sans vouloir y manger.
Cela reste un office du tourisme pour la région de l'Alentejo.
Les salles de restaurants sont au 1er étage.
Casa do Alentejo Casa do Alentejo Nous avons choisi la salle du fond entièrement tapissée d'azuleros.
2 morues, vin blanc et dessert = 37€
En sortant, nous retombons sur les restaurants "tipico" avec menus en 5 langues qui remplissent les rues alentours.

Il faut bien savoir que le centre de Lisbonne, après la fermeture des bureaux est déserté par les portugais. Ils rentrent tous chez eux, en banlieue, dans des immeubles récents avec centres commerciaux modernes.
La population locale migre régulièrement vers l'extérieur ce qui n'arrange pas l'entretien des bâtiments peu à peu abandonnés.
C'est un vrai cercle vicieux qui n'a pas encore été résolu et la crise que traverse le Portugal et son endettement ne va arranger les choses à l'avenir.
Bien sûr, ce sont les + pauvres qui restent coincés ici et continuent de loger dans les quartiers les + dégradés comme l'Alfama ou le Barrio Alto.
( cf un article comme beaucoup d'autres )

Nous passons devant la gare du Rossio avec la chance de passer devant l'office du tourisme, encore ouvert jusqu'à 22h00, dans une petite rue.

Comme je ne retrouve pas cette adresse, je ne sais plus si c'était bien un syndicat d'initiative officiel. En tout cas, nous y récupérons des cartes de la ville, les plans pour le bus et tramway.( Activités et excursions )
Surtout, nous nous faisons expliquer le trajet exact du fameux tramway n°28 que tous les touristes empruntent durant leur séjour.

Ça nous servira bien ensuite.

Retour à l'hôtel en prenant le métro à la station Rossio toute proche.

Trajet du jour = 275 kms.

 

 
Lisbonne, Tramway 28, Bélem .... Coq Barcelos
 
 
 

Carte du circuit vers le Portugal depuis Bordeaux

 


Côte de Vicentina

 

Plage de Bordeira
Plage de Bordeira

 


Trajet vers Zambujeira.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Praça do Comercio
Arc de triomphe
de la Praça do Comercio.

 

 

 

 

 

 

 

Elevador de Santa Justa
Santa Justa

 

 

 

Liqueur A Ginjinha
Liqueur A Ginjinha

 

 

Casa do Alentejo
Casa do Alentejo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Détail du porche de la gare du Rossio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Salamanque | Monsanto | Evora | Tavira | Portimao | Lisbonne | Obidos | Coimbra | Porto | Bom Jesus | Bilbao