Retour vers Intro Assurland.com
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Introduction  
Mardi
13 Juillet
 

Palais des Marquis de Fronteira ...

   

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Liens Portugal
Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Photoservice.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Départ de l'hôtel en voiture vers le parc zoologique où le Palais est sensé se trouver mais impossible de le trouver.
J'ai bien rentré l'adresse indiquée dans mon GPS : Largo de Sâo Domingos de Benfica ... sauf qu'il y a 2 parties de chaque côté de la rocade et sans numéro, le GPS patine.
Pour lui, t'es arrivé et faut plus le déranger Pépère !

On tourne dans tous les sens, jusqu'à ce que je suive une direction "Monsanto" et on arrive enfin à passer de l'autre côté de la rocade et voir quelque chose qui ressemble à un château !

J'ai tout indiqué sur la carte afin que tu repères bien.

- En voiture : Rentre une autre adresse dans ton GPS, comme Av. de 24 Janeiro avec le palais au bout. Tu peux aussi suivre la route tracée sur la carte.
- En métro : Arriver à Jardim Zoologico puis prendre un taxi pour la dernière petite partie.
- En bus : On voit bien un arrêt de la ligne 70 juste devant le Palais donc c'est possible.

Si le nom le + connu est bien Palacio dos Marqueses de Fronteira, le site internet parle de la Fundaçao Das Casas de Fronteira E Alorna.

10h35 : A force de tourner dans le vide, nous arrivons à la bourre pour la 1ère visite guidée à 10h30.
Il y a 2 formules : la visite guidée à 7,5€ qui permet de voir les salles du palais et une magnifique collection d'azulejos.
L'autre formule donne juste l'accès aux jardins avec également des azulejos comme tu vas voir sur les photos, puisque malheureusement il est interdit de photographier à l'intérieur.
On récupère donc le groupe dans la 1ère salle. La visite est en anglais car il n'y a que des étrangers !

Ancien palais de chasse construit en 1670, c'est devenu la résidence principale de la famille après l'incontournable tremblement de terre en 1755. Les descendants de cette même famille habite toujours une partie du palais.
Sa collection d'azulejos est exceptionnelle car elle couvre les différentes périodes depuis le début ... et mieux qu'un musée, ce qui nous a fait hésiter avec celui de Lisbonne, ici on a un ensemble homogène dans sa situation originelle ( en intérieur, en façade ou en jardin ).
On peut y voir, par exemple, les 1ers carreaux de Delft importés au Portugal.

On peut aussi constater le passage de la polychromie au classique Bleu, moins cher et donc beaucoup + diffusé.
Voir cet excellent site pour tout savoir.

A l'intérieur, le gros morceau c'est Salle des Batailles.

Bataille de San Miguel Voici la Bataille de San Miguel.
Ci-contre, le lien affiche l'image en très grand format !
Un autre lien pour la Bataille de Montes Claros.

On peut aussi constater la différence de "qualité" sur le niveau artistique. Comme le rappelle honnêtement notre charmante guide portugaise, si les hollandais de Delft étaient des ateliers d'artistes, les portugais n'étaient que de bons artisans, copiant des tableaux ou des motifs vus ailleurs.

La terrasse est assez fabuleuse, même si le ciel était nuageux. Bien qu'à l'extérieur, elle n'est pas accessible aux visiteurs du forfait Jardin.
Palais des Marquis de Fronteira

Une partie intéressante près du petit bassin en photo à droite, avec de jolis polychromes et des exemples de "grotesque", un style caricatural en vogue à l'époque.
Palais des Marquis de Fronteira

La 3ème photo montre une illustration de plongeurs asiatiques qui auraient donc déjà, à l'époque, inventé les lunettes de plongée.
On ne sait pas avec quels matériaux exactement, mais c'est étonnant !
Cette partie est accessible par les visiteurs "Jardin", par contre les explications de la guide sont très intéressants sur cette portion.
Ensuite, le reste du jardin est en solo.

Le palais offre sur ses murs des illustrations en couleurs qui ont été abandonnées pour des raisons de prix alors que Lisbonne devait se reconstruire en masse après le tremblement de terre.
Palais des Marquis de Fronteira

La partie du grand bassin est un ensemble qui devait en jeter à l'époque, même si aujourd'hui, il faudrait penser à le protéger et le nettoyer.
Palais des Marquis de Fronteira
Nous retrouvons avec plaisir ces céramiques colorées et en relief !
On savait bosser en c'temps là, M'sieur !
Les murs entourant le jardin sont recouvertes d'azulejos illustrant tous les mois de l'année. Là aussi, c'est dans son jus ... mais c'est aussi son charme d'ailleurs !
Palais des Marquis de Fronteira

D'autres photos sur ce site.

11h30 : C'est pas le tout mais direction le Nord.
-

Obidos ...

Environ 120 kms pour atteindre Obidos, un des villages les + visités du Portugal, de par sa proximité avec Lisbonne et avec les touristes résidant près des plages de Nazaré par exemple.
Obidos Un grand parking vous accueille et on passe la Porta da Vila du 18è s.
Ça nous change des villages de l'Alentejo du début ... Là c'est gavé de monde !
En fait, c'est assez simple, il suffit de suivre la rue principale qui mène au château. C'est une succession de magasins de souvenirs, restaurants et marchands de liqueur de cerise !
-
Obidos

C'est mignon et un juste ce qu'il faut de médiéval pour de jolies cartes postales. Le château est transformé en pousada, hôtel de luxe, et nous zappons les mêmes murailles que partout qu'on connaît par coeur depuis le début !

13h00 : Comme l'église avec ses azulejos est fermée jusqu'à 14h30, on va vite fait le tour et nous déjeunons dans une adresse du Michelin : Le Petrarum Domus Bar.
On parlait d'assiettes de fromage qui nous ont donné envie mais cela n'existe plus qu'en portions Apéro.
Donc Fromage - Salades - Boissons et cafés = 27€

On se balade ensuite dans quelques magasins de souvenirs, surtout certains proposant quand même des articles d'artisans ... et nous craquons pour un chat en fer forgé, qui trône en ce moment même dans le jardin !

14h30 : Eglise Santa Maria où le roi Alphonse V épouse sa cousine de 8 ans en 1444.
La place est assez belle d'ailleurs avec l'éternel piloris en bonne place.

L'entrée est gratuite et elle est entièrement tapissée d'azulejos du 17è.
-
Obidos

15h30 : Départ pour Alcobaça.
-

Monastère d'Alcobaça ...


C'est même plutôt le monastère Santa Maria à Alcobaça.
Un petit truc, les panneaux indicateurs vont t'amener derrière cette immense bâtisse et il faut en faire tout le tour pour arriver à l'entrée.
Sans compter qu'il n'y avait plus de places au parking donc nous étions garés assez loin au final.
Vise plutôt le centre-ville qui donne sur l'entrée. Bien sûr, tout ceci est fait pour ne pas embouteiller le centre et que les résidents ne soient pas em..... par tous ces touristes !
Ne me remercie pas, va ...

Monastère d'Alcobaça D'un autre côté, le fait d'en faire le tour te donne un aperçu de la taille du bidule !
Rien que l'église est la + grande du Portugal et le reste est à l'avenant. Entrée = 6€
Bon, déjà, on est content car on va échapper au style manuélin et on se retrouve ici dans un des + beaux exemples du Cistercien ... et franchement ça a une autre gueule !
On a beau dire, la sobriété et la classe ça ne se discute pas. D'ailleurs, heureusement que seule la façade a été remaniée et ça fait tâche avec l'intérieur magnifique. ( Visite virtuelle )
-
Monastère d'Alcobaça
Monastère d'Alcobaça Il y a 2 superbes tombeaux dont le détail montre la descente aux enfers.
L'église n'est qu'une petite partie car ensuite il reste tous les bâtiments de l'abbaye qui était à sa fondation la + puissante du royaume.
La Salle des Rois illustre la fondation du monastère.
Le réfectoire avec l'escalier menant à la chaire où s'installer le lecteur.
C'est + sympa qu'au Flunch, non ?

Le Cloître du Silence date du 14è s.
-
Monastère d'Alcobaça
Monastère d'Alcobaça J'aime bien ce type de chapiteau.
Ça change !

La cuisine, haute de 18m, est assez impressionnante. Et sa cheminée fait doucement fantasmer les fabricants de hotte aspirante.
Mine de rien, il y avait 1.000 moines au + fort de son apogée.
Mauricette te donne l'échelle ... Il y a aussi un bassin où on pouvait garder des poissons frais et même l'eau courante avec de superbes bacs en marbre massif !
La Salle des Moines au 1er étage, de style gothique, fait + de 60m de long.

Il y a aussi d'autres cloîtres, moins chics tout de même.
-
J'adore cette typologie gravée dans la pierre. Tous ces signes étranges sont vraiment très beaux.

18h00 : J'avais prévu d'aller passer la nuit à Nazaré. Tu vois, près de la mer et tout, quoi !
Sauf que depuis l'Algarve et ses stations balnéaires bétonnées, on se méfie. Les photos vues à mon retour me confirme que c'était peut-être pas une si bonne idée.
Donc, nous remontons sur Batalha, prévue pour demain.
Alors, je suis un peu couillon, car je ne sais plus par où nous sommes passés !
Tout ça parce que nous traversons une série de villages avec des dizaines et des dizaines d'usines de briques et de tuiles.
Et puis aussi une jolie auberge décorée près d'un rond-point avec ce grand panneau d'azulejos, illustrant effectivement la tradition de poteries de la région.

Comme Batalha ne propose qu'un seul hôtel conseillé dans le Michelin, on se dit qu'il vaut mieux aller un peu + haut, à Leira, une grande ville.
On verra bien !

Sauf qu'en arrivant, nous traversons des zones d'HLM sans trop savoir où on va et on se dit assez vite que ça va pas le faire.
Zou ... demi-tour vers Batalha et nous allons finalement dans l'hôtel préconisé par le Michelin, la Casa do Outeiro.
Pas la peine de s'en priver car c'est un joli hôtel récent avec piscine, etc ...
Petit-déjeuners inclus pour 63€
Nous avons même droit à un balcon avec une vue imprenable sur le monastère de Batalha.
monastère de Batalha

19h30 : Nous allons au centre-ville à pied à même pas 500m. En fait c'est la place du monastère.
Bon, on va encore dire que j'exagère mais voici la place principale ... pour te dire qu'on baigne dans une ambiance de fin du monde.
Ça nous rappelle le début du séjour, tiens !
monastère de Batalha Le jour tombe mais le ciel est gris. Dommage car le soleil tape en plein sur la façade à cette heure.
J'arrive juste à capter quelques uns de ces instants.

D'inspiration gothique, la pierre a parfois des reflets rosés !
-


Un nombre incroyable de détails en tout cas. De la dentelle !

Alors : Où qu'on va se trancher les veines avant d'aller dîner ?

Pourtant, y'a du monde à l'hôtel et il est + de 20h00 mais c'est toujours le Sahara en ville ! Pas un touriste, pas une mobylette, pas un petit vieux qui traîne, rien, nada ... Le vide absolu !

Les 3 terrasses sur la place nous donne le cafard donc on tourne, on cherche et on trouve derrière un petit restaurant avec 2 jeunes.
C'est la + grosse concentration de la ville en tout cas !
Sauf, que c'est la fille de la patronne avec son copain.

2 morues - 2 desserts et du fromage en apéro = 26€.
Bon, c'était pas mauvais et nous ne sommes pas morts. L'avantage avec la morue salée, c'est que ça se conserve donc peu de risques sur ce coup-là !

Trajet du jour = 188 kms.

 

 

 
Batalha - Tomar - Coimbra .... Coq Barcelos
 
 
 

Carte du circuit vers le Portugal depuis Bordeaux

 

 

 

 

 

 

Palais des Marquis de Fronteira
Palais de Fronteira

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Détail de la terrasse avec le 1er Wonderbra.

 

 


Tiens, du Bleu Majorelle ?

 


 

Palais des Marquis de Fronteira
Exemple rare avec 4 couleurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Trajet du jour

 

 

 

 

 

 

 


Murailles d'Obidos.

 

 

 


Vue depuis l'église

 


Azulejo de l'église Santa Maria

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ça boume là-haut ?

 

 

 

 


Salle capitulaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


De quoi y perdre son latin !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Déco juste comme il faut.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Salamanque | Monsanto | Evora | Tavira | Portimao | Lisbonne | Obidos | Coimbra | Porto | Bom Jesus | Bilbao