Retour vers Intro
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Introduction Lisbonne
Dimanche
11 Juillet
 
Vendredi Samedi Dimanche Lundi Mardi
Arrivée Soir Baixa -
Rossio
Tramway 28 - Barrio Alto - Bélem Sintra -
Sâo Jorge
Alfama -
Restauradores
- Graça - Parc des Nations
Palais de Fronteira - Départ 12h
   

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Liens Portugal
Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


7h00 : Petit-déjeuner et métro vers la gare du Rossio d'où part le train vers Sintra.


Sintra ...

En fait, pas de panique, surtout le Dimanche en tout cas, il y a un train toutes les 15mn. ( Activités et excursions sur Lisbonne )
Il y a du monde au guichet donc je me coltine encore le distributeur automatique. J'arrive tant bien que mal à retirer 2 billets.
C'était 2€ l'aller simple donc pas une ruine.

9h01 : On saute dans le 1er dispo et le trajet dure 30mn jusqu'au terminus de Sintra.
A la gare, il y a un petit bureau de renseignement et nous tombons encore sur une gentille dadame qui parle français.
plan sintra Elle nous explique le système de navettes qui circulent dans cette zone, car franchement, même en me renseignant sur Internet, j'avais pas compris grand chose.
Donc, comme tu peux le voir, le bus 434 part de la gare, passe par le centre-ville avec le Palais National ou château Royal, ensuite un arrêt au Château des Maures puis enfin le Palais de Pena.
Il finit donc sa boucle en repassant par le centre-ville puis la gare.

Comme un gros malin, je voulais démarrer par la fin, le Palais de Pena afin de squeezer la foule qui ferait dans l'ordre.
Tu vois bien le coup du futé !
Sauf que la madame me dit que le 1er Palais National à Sintra est gratuit ce matin uniquement et que c'est pas encore l'heure de la grosse foule.
Pour rappel, c'est gratuit tous les Dimanche de 10 à 14h00, sinon c'est 5€.

Donc, moi je fais comme me dit la dadame. Nous avons aussi droit à une brochure avec carte en français.
Je prends notre billet de bus pour le circuit à 4,60€. L'arrêt est juste devant la gare et on achète au chauffeur.

10h00 : A peine 10mn de trajet et nous voici devant le Palais National qui ouvre juste.
-


Palais National de Sintra ...

De l'extérieur, ça ne ressemble pas à grand chose car c'est un ensemble de successions de rajouts sur plusieurs siècles.
Ça démarre au 14ème s. mais c'est surtout la superbe collection d'azulejos du 15ème s. qui en fait l'intérêt. C'est en effet ici que le Portugal découvre ces carreaux de céramique importés, pour la 1ère fois, de Séville en 1503.
Séville est à cette époque le principal de fournisseur de ce matériel dont les origines arabes sont évidentes.
Au début, aucune représentation humaine mais uniquement des motifs géométriques ou floraux.
Palais National de Sintra
Palais National de Sintra Il faut bien avouer que nous préférons de loin ces anciennes céramiques, beaucoup + travaillées et ces mosaïques assemblées à la main.
Les parties + récentes du palais montrent donc l'évolution des azulejos sur des représentations figuratives grâce à la technique de la "majolique" développée en Italie au 16è s.
Les flamands deviendront aussi les + gros fournisseurs de ces céramiques avec des ateliers réputés comme à Delft.
Ensuite, le Portugal produira et développera ses propres produits pour devenir le symbole, par une utilisation massive, de cette technique.
Palais National de Sintra
La Salle des Armoiries avec les blasons des 72 familles nobles de l'époque.
La visite est libre et on fait le tour en 1h00 en gros. ( Visite virtuelle )
Nous allons vers l'arrêt de la navette 434 et on attend 15-20mn environ.
Ce qui est amusant, c'est qu'il y a 3 familles espagnoles qui font autant de bruit que tous les portugais réunis ici.
Vraiment une autre culture !

Bon, si tu n'es pas patient comme moi, ne pense même pas à trépigner à ton arrêt de bus en te disant que tu vas faire le reste à pied.
- Grand fou, va !

Tu vas vite comprendre que c'est suicidaire quand tu le feras en bus. C'est une route en lacets et ça grimpe sérieusement déjà. Surtout, c'est étroit et entre les voitures garées en vrac et le bus qui passe à fond la caisse en frôlant tout ce qui dépasse, t'as de grandes chances de te faire tailler un short !
Ensuite, au niveau plaisir, tu vas bouffer du gaz carbonique par bonbonne et arriver en haut comme un rescapé d'un crash.
Alors, reste tranquille et fait pas le malin !

On va zapper le stop au Château des Maures qui n'est plus qu'une ruine avec juste ses murs. Tu constateras que c'est la grande spécialité portugaise depuis que nous sommes arrivés.
Donc, je peux te garantir qu'on ne va pas s'en farcir un autre !
-

Palais National de Pena ...

En fait, tout le monde vient pour lui.
Palais National de Pena Sintra C'est vrai que ça ressemble plus au château de la Belle au Bois Dormant de Disney ... qu'à un palais royal.
Tu vas aussi constater que, par rapport aux photos qui circulent, il a vieilli et ça mériterait un petit coup de Karcher et de peinture !
Plusieurs versions de visites, avec ou sans les intérieurs. Nous prenons juste la version de base "extérieure" à 8€. ( Site officiel ).
C'est une sorte de pastiche construit en 1840 avec tous les styles réunis dans une sorte de grand foutoir.
Palais National de Pena Sintra Palais National de Pena Palais National de Pena Sintra Palais National de Pena

Si ça fait son petit effet de loin, c'est malheureusement décevant quand on est dedans. Tout est fait à la truelle et sans aucun talent.
C'est de la vague copie bricolée à la va-vite de manière grossière !
On ne regrette pas d'avoir zappé les intérieurs finalement.
Palais National de Pena Sintra Palais National de Pena Sintra

Il faut aussi savoir que tout ceci fait partie d'un immense parc avec d'autres choses à voir éventuellement comme la couvent des Capucins, le palais de Monserrate. Et des chemins de randonnée. ( Vues 360° )
Nous n'avons pas fait non plus le puits de la Quinta da Regaleira. On n'a pas cherché à vrai dire ( site mairie Sintra )

Nous faisons une pause à la cafétéria sur la terrasse. Là aussi, on fait le tour en 1h00.
C'est Dimanche et maintenant, il y a du monde partout !
Nous redescendons au centre-ville par la navette. Le chauffeur fait cette route 20 fois par jour et le gars fonce à tombeaux ouverts.
Avec toutes les voitures garées le long de la route, c'est du grand art !
En ville, c'est le choc ! Ça grouille de partout à cette heure. Toutes les terrasses sont prises d'assaut et il y a une file de voitures qui arrivent d'en bas pour tenter de grimper ... je ne sais où car je me demande où on peut encore se garer ?
Pour sortir de cette marée humaine, on s'engouffre dans la 1ère ruelle pour visiter un peu.
De petites ruelles en pente et une multitude de magasins de souvenirs en tout genre. De la céramique au km, des poteries, et toutes les mochetés qu'on peut trouver dans ce genre d'endroit méga fréquenté.

Le touriste lambda est une race universelle, attirée par n'importe quoi, pourvu que ça ait plein de couleurs, que ça coûte pas cher, avec surtout le nom de l'endroit pour prouver qu'on y a bien été et que ça fasse plaisir à Tata Simone qui a encore une place entre le Mt St Michel dans une boule à neige, un cendrier de Tunisie et un scarabée d'Egypte.
13h00 : On pensait manger dans ce petit restau un peu à l'écart, la cantine de Lord Byron. Ca fait chic !
Sauf, qu'il y a 4 tables et que c'est complet.
De ton oeil acéré de tourterelle, tu as remarqué à gauche, une autre terrasse. Banco, mon gars, on entre !
C'est un pâtisserie, la Piriquita 2 ... ce qui laisse supposer qu'il y en a une autre. Sherlock Holmes, c'est un autiste comparé à moi.
Comme partout au Portugal, les pâtisseries proposent des snacks ou des salades et plats chauds parfois.
En tout cas, c'est calme et on s'installe peinards au soleil venant réchauffer mon beau visage meurtri par les années malgré l'emploi intensif de baumes après-rasage à la graisse de gnou.

2 salades - Boissons - 2 "travesserio" ( ou traversin, spécialité locale ) - 2 cafés et l'addition = 21€.

Mauricette craque ensuite dans une boutique d'une de ces ruelles, au 1er étage, pour de petits carreaux de céramiques reprenant les motifs mauresques du palais national. Ils sont fait à la main et originaux.
D'autres faïences originales faites par des artistes également.

16h00 : Bon maintenant c'est du délire au centre-ville. Toujours ce flot de voitures qui tentent coûte que coûte de vouloir monter toujours + haut. Le souci, c'est que ça bloque aussi ceux qui veulent descendre, dont notre bus.
On ne sait pas trop si on est loin ou pas, pour aller à la gare à pied.
En plus ça descend dans ce sens. On attend, on attend et finalement on le voit au loin, mais ça avance à la vitesse d'escargot à ce niveau.
On s'en prend donc pour 20mn d'attente.

Nous arrivons à la gare en 5mn. D'après moi, en descendant à pied, ça doit prendre 15-20mn pas plus si tu te retrouves pareil !

16h36 : On a juste le temps de sauter dans le train qui part vers Lisbonne.
Surprise, on a le droit à un contrôle des billets mais pas ce matin. Et ça se corse encore plus à la gare du Rossio, car là, ce ne sont pas moins de 10 contrôleurs qui bloquent toutes les sorties pour vérifier les billets.
Tu parles que le week-end, avec le monde qui va là-bas, y'a du fric en jeu.
Donc, pas la peine de jouer au futé comme je te connais !

Bon au final, cette petite escapade est très simple pour peu qu'on s'en tienne aux trucs principaux. On a bien aimé le Palais de Sintra pour ses azulejos anciens. Le Palais de Pena, on ne peut pas ne pas aller le voir, c'est sûr, mais c'est quand même léger, voire franchement moche si on va dans le détail.
-

Elevador Santa Justa ...

Alors, faut quand même pas plaisanter, on va quand même bien arriver à se le faire, cet ascenseur !
Elevador Santa Justa Contrairement à ce que nous disait le Michelin, il reste ouvert jusqu'à Minuit en été contrairement aux 21h00 annoncés.
Par contre, ça ferme à 22h00 en hiver.

C'est géré par le même société que le métro et tramway mais comme j'ai pas de carte à la journée, on s'enquille le trajet à 2,80€. Ça fait cher du mètre dis donc !
Elevador Santa Justa

Tu payes à l'intérieur, à un groom comme au siècle dernier.
D'en haut, ça te permet surtout d'avoir une vue sur les pavés de toutes les rues du quartier de Baixa ... qui n'a rien d'autre à montrer d'ailleurs à mon avis.
En haut, tu tombes sur le Couvent do Carmo, dont il ne reste que les piliers ... et c'est fermé le Dimanche !

Nous redescendons, en pente douce, vers la gare puis la place de Figueira à 3mn.
Pour changer nous allons prendre une autre ligne de tramway, la 12. C'est le même type de véhicule ancien, sauf que cette ligne est + courte et fait moins de détours que la fameuse 28E.
-

Château Sâo Jorge ...
Là, ce qui nous intéresse, c'est de rejoindre au + prés le château Sâo Jorge et l'arrêt du tramway au miradouro de Santa Luzia semble le + proche.
Nous faisons quand même une petite partie en commun du circuit du 28E et c'est toujours sympa !
Comme tu m'as pas l'air dégourdi, une fois descendu au belvédère, tu zieutes un petit coup, puis tu vises cet immeuble rouge.
C'est ici qu'il faut monter au château.
En suivant les panneaux, c'est simple et on arrive en moins de 10mn même si ça grimpe un peu.
Une fois arrivés, on s'aperçoit qu'il y a un bus, le n° 737 qui te dépose directement devant le portail. Donc, si t'as l'occasion, hein ?

L'entrée frôle la plaisanterie avec 7€ quand même ... et tu sais quoi ?
Comme d'hab, que des murs et rien à visiter. Ils sont balaises sur le gros oeuvre les portugais mais drôlement légers sur la finition !
-
Château Sâo Jorge

Bref, y'a des vues sur la ville, mais sinon ça casse pas 3 pattes à un canard. Et puis des vues, c'est pas ce qui manque à Lisbonne.
Bref, une petite arnaque inutile à mon avis.

19h30 : Retour au miradouro Santa Justa.

Ne pas oublier d'aller derrière l'église juste à côté. Là aussi, un superbe point de vue tranquille bien aménagé. Un grand azulejo sur le mur de 4m de large !
On préfère quand même la vue depuis la terrasse avec une buvette.
-
miradouro Santa Justa miradouro Santa Justa
La lumière est belle à cette heure et on se fait notre apéro de folie avec 2 paquets de chips et bières ( 5,4€ ).
On est des fous et l'argent nous file entre les doigts !!!
20h00 : On ne sait pas trop où manger mais on a vu plusieurs restos en descendant du château.
Sur une petite place se trouve surtout 1 avec du fado, obsession de Mauricette depuis qu'on est arrivé.
Faudra bien que j'y passe, donc !

Il est complet mais un autre a encore 1 table de libre. On plonge !
2 morues - Vin de l'Alentejo et 2 flans = 25€.
Tout le monde est rivé sur la finale de foot : Espagne - Pays Bas.
Nous prenons le tramway 28E pour revenir à notre métro.
Nous sommes devant et c'est superbe de nuit !

J'admire le chauffeur qui manipule 2 ou 3 manivelles archaïques, tout en frôlant les voitures garées pour la nuit.
Tout se passe bien et les habitants doivent connaître au cm près, la place qu'il faut laisser pour qu'il puisse passer !
2 gamines feront le trajet accrochées à l'arrière pour ne pas payer.

 

 
Lisbonne - Alfama - Barrio Alto - Graça .... Coq Barcelos
 
 
 


Carte du circuit vers le Portugal depuis Bordeaux

 

 

 

 

 

Sintra
Palais National de Sintra


Vue depuis le Palais

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Superbes feuilles de vignes en relief.

 

 

 

 

 

 

 


Détail d'un azulejo

 

Palais National de Sintra
Le style manuélin encore presque acceptable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Palais National de Pena
Entrée du palais de Pena.

 

 

 

Palais National de Pena Sintra
Qu'est ce qu'il est moche ce triton !

 

 

 

 

 


Ruelle de Sintra

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Arrivée à la gare du Rossio.

 

 

 

 

 

 


Détail structure métal de l'elevador Santa Justa.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tramway 28E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Salamanque | Monsanto | Evora | Tavira | Portimao | Lisbonne | Obidos | Coimbra | Porto | Bom Jesus | Bilbao